captiver

 

définitions

captiver ​​​ verbe transitif

Attirer et fixer (l'attention) ; retenir en séduisant. ➙ charmer, enchanter, passionner, séduire. Captiver l'attention.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je captive

tu captives

il captive / elle captive

nous captivons

vous captivez

ils captivent / elles captivent

imparfait

je captivais

tu captivais

il captivait / elle captivait

nous captivions

vous captiviez

ils captivaient / elles captivaient

passé simple

je captivai

tu captivas

il captiva / elle captiva

nous captivâmes

vous captivâtes

ils captivèrent / elles captivèrent

futur simple

je captiverai

tu captiveras

il captivera / elle captivera

nous captiverons

vous captiverez

ils captiveront / elles captiveront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est possible que l'idée de captiver la plus belle femme de son temps l'ait séduit d'abord.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Rencontrer la réserve, la rigueur peut-être, dans une occurrence où on n'a jamais eu le plaisir de combattre, c'est une bonne fortune qui doit captiver le cœur le plus frivole.Sophie Gay (1776-1852)
Il peut briller, captiver le cercle qui l'entoure, et même tous ses contemporains, mais il n'ira pas à la postérité.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Votre cœur est libre ; en cessant de le captiver, j'ai perdu tous mes droits sur lui.Sophie Gay (1776-1852)
J'ai fait précéder par des rimes et des vers blancs chaque subdivision de cette grande histoire, afin de captiver votre attention par des extraits d'ouvrages plus attrayants que le mien.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Les trois consuls sentirent alors combien il leur était nécessaire de ménager et de captiver l'opinion ; plusieurs de leurs actes furent de nature à leur mériter la confiance publique.Joseph Fouché (1759-1820)
Brune, de moyenne taille, d'une santé de fer, bien faite, spirituelle, elle avait tout ce qu'il faut pour captiver l'affection d'un mari pendant une vie entière.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Pour le moment, il n'y a, je vous en réponds, nul souci à prendre de satisfaire les imaginations et de captiver les esprits.François Guizot (1787-1874)
Il sentit donc que le plus sûr moyen de captiver sa bienveillance étoit de lui rendre faciles ces devoirs qui l'épouvantoient.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Cependant la vue de ce monde désolé ne laissait pas de les captiver par son étrangeté même.Jules Verne (1828-1905)
Aussi le spectacle qui attirait leur attention est-il propre à captiver des âmes jeunes et passionnées.Joseph Marmette (1844-1895)
Vous n'aimez point ces gageures : je ne sais comme nous pûmes vous captiver un hiver ici.Madame de Sévigné (1626-1696)
Cependant, ils venaient tous, et tâchaient de la captiver : les mondains, les brillants, et les honnêtes jeunes gens.Romain Rolland (1866-1944)
Vois comme elle a déçu l'effort présomptueux des philologues ; vois comme elle s'est échappée avec mépris des lacs où ils pensaient la captiver.André Beaunier (1869-1925)
Cela n'était pas difficile ; et elle n'eut pas besoin, pour me captiver, de toute l'adresse qu'elle y mit, ni de tous les soins qu'elle se donna.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je compris qu'il était absurde de ma part de vouloir captiver un être aussi charmant.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Les lézards, les papillons, les oiseaux, les phénomènes de la nature semblaient seuls captiver son attention.Oscar Méténier (1859-1913)
Talleyrand d'ailleurs employa toutes les ressources d'un esprit souple et insinuant, pour se concilier un suffrage qu'il lui importait de captiver.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Rien de plus facile que de captiver l'attention et d'amuser par un conte ; pas de petite fille qui sur ce point n'en remontre aux plus habiles.Alexandre Vinet (1797-1847)
Comme il craint de déplaire à son petit bonhomme, comme il veut l'amuser, le captiver et le faire rire.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPTIVER » v. act.

Faire des captifs. Dans la prise de ce vaisseau il y a eu quinze Chevaliers qui ont été captivez, & menez à Alger.
 
CAPTIVER, se dit aussi figurément des choses spirituelles. Il faut captiver son esprit pour l'assujettir à la foy. un Prince doux & bienfaisant captive tous ses sujets. vos beaux yeux captivent mon coeur.
 
CAPTIVER, signifie aussi presque en même sens, Se contraindre, s'assujettir soy-même, s'attacher à quelque chose. Il se faut long-temps captiver, s'attacher à la lecture pour devenir sçavant. c'est un libertin qui ne se veut point captiver, qui aime ses plaisirs, qui ne veut point faire sa cour.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020