chauffer

 

définitions

chauffer ​​​ verbe

verbe transitif
Élever la température de ; rendre (plus) chaud. Chauffer trop fort. ➙ brûler, griller, surchauffer. —  au participe passé Métal chauffé à blanc.
au figuré Chauffer qqn (à blanc), l'exciter, attiser son zèle.
verbe intransitif
Devenir chaud. Faire chauffer de l'eau.
S'échauffer à l'excès, dangereusement. Le moteur chauffe.
Produire de la chaleur.
familier Ça va chauffer. ➙ familier barder.

se chauffer ​​​ verbe pronominal

S'exposer à la chaleur. Se chauffer au soleil.
Chauffer sa maison. —  locution, au figuré Montrer de quel bois on se chauffe, de quoi on est capable (pour punir, attaquer…).
(sportifs, etc.) Se mettre en train avant un effort. ➙ s'échauffer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chauffe

tu chauffes

il chauffe / elle chauffe

nous chauffons

vous chauffez

ils chauffent / elles chauffent

imparfait

je chauffais

tu chauffais

il chauffait / elle chauffait

nous chauffions

vous chauffiez

ils chauffaient / elles chauffaient

passé simple

je chauffai

tu chauffas

il chauffa / elle chauffa

nous chauffâmes

vous chauffâtes

ils chauffèrent / elles chauffèrent

futur simple

je chaufferai

tu chaufferas

il chauffera / elle chauffera

nous chaufferons

vous chaufferez

ils chaufferont / elles chaufferont

 

synonymes

chauffer

verbe transitif

réchauffer

animer, enflammer, exalter, exciter

[un concurrent] entraîner, exercer

verbe intransitif

s'échauffer

[familier] aller mal, se gâter, barder (familier), tourner au vinaigre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle revint une troisième fois avec le sucrier et les tasses ; puis elle ressortit pour faire chauffer l'eau.Guy de Maupassant (1850-1893)
Qu'on donne à ce pauvre claquedent une maisonnette et une pension avec du tabac, du bon vin et deux ou trois fortes filles pour chauffer ses draps en décembre.Pierre Louÿs (1870-1925)
Il faisait encore très froid, et nous avions de la peine à nous chauffer ; il y avait bien quelques cheminées, mais quelle différence avec les poêles allemands !Théodore Aynard (1812-1902)
Il y en a près de deux cents qui brûlent à la fois, nuit et jour, et cela finit tout de même par chauffer...Émile Zola (1840-1902)
Nous avons utilisé les plantes sources d'énergie non seulement pour nous chauffer, mais également comme produit de graissage ou méthylester de colza, ce qui a vraiment donné d'excellents résultats.Europarl
Ces arbres, c'était du bois pour construire son fort, du bois pour en chauffer les habitants.Jules Verne (1828-1905)
Il y a tant de vieux arbres ici, et rien qu'avec les ronces qui poussent dans la cour, on peut chauffer le four pendant tout l'hiver.George Sand (1804-1876)
Les riches ont quinze chambres pour trois personnes, et il ne peuvent pas laisser un mendiant se chauffer et coucher chez eux.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Mais ils ont aussi d'autres types d'inquiétudes et de problèmes : pendant combien de temps pourront-ils encore chauffer leur maison ?Europarl
Il en était à n'avoir plus pour se chauffer que les poutres de son palais.Jules Michelet (1798-1874)
Aux deux courants chauds, très-salés, les courants froids administrent une masse d'eau plus douce, qui retourne à l'équateur, au grand foyer électrique qui doit la chauffer, la saler.Jules Michelet (1798-1874)
Il faut chauffer les sources, les volcans et les fleuves qui roulent des métaux sous la terre !Gustave Flaubert (1821-1880)
Puis il fit chauffer le grand poêle de son atelier, car la nuit s'annonçait glaciale.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle les avait fait entrer, bien manger, bien se chauffer, et leur avait préparé son meilleur lit.Pierre Loti (1850-1923)
Il en était à n'avoir plus pour (p. 141) se chauffer que les poutres de son palais.Jules Michelet (1798-1874)
Sur cette même grève, on voyait encore jouer ou se chauffer au soleil des troupeaux de loups matins au blanc pelage.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Sur le soir, je me levai, je descendis à la cuisine pour me chauffer ; j'y restai tard, toute seule.Eugène Sue (1804-1857)
Mes camarades, tranquillement à se chauffer, me demandent où sont les provisions ; moi je leur demande où est le traîneau.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Savez-vous qu'il n'y a pas moins de trois semaines que nous avons commencé à chauffer ça.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Puis, frémissant, il jeta du bois au feu, et s'assit devant pour se chauffer ; mais soudain il tressaillit, quelqu'un grattait le mur en pleurant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHAUFFER » v. act.

Rendre chaud quelque chose, en y appliquant l'action du feu. Quand on a chauffé un poesle, on se passe aisément de feu. on chauffe le four avant que d'y mettre du pain. Ce mot vient de calfare pour calefacere. Menage.
 
On le dit aussi de ce qui devient chaud par l'action du Soleil. Un gueux qui se met au Soleil, se chauffe aux despens de Dieu.
 
On le dit aussi dans les grandes ardeurs de l'esté, quand on voit un temps qui menace de quelque orage, que c'est un bain qui chauffe.
 
CHAUFFER les pieds à quelqu'un, signifie luy donner la question par le moyen du feu. On met le patient sur une roulette, & on en approche les pieds nuds bien prés du feu.
 
On dit proverbialement, Ce n'est pas pour vous que le four chauffe, à ceux qui pretendent avoir part en quelque affaire, à quelque feste, & qu'on en veut exclurre. On dit aussi à un meschant homme, Tu seras bien chauffé en l'autre monde, pour le menacer qu'il sera damné. On dit aussi, Il verra de quel bois je me chauffe, pour dire, quel homme je suis. On dit encore, Allez luy dire cela, & vous allez chauffer au coin de son feu, pour deffier quelqu'un d'aller dire en face à quelque autre une chose qui le doit choquer.
 
CHAUFFÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019