commandement

 

définitions

commandement ​​​ nom masculin

Dans l'armée, Ordre bref, donné à voix haute. À mon commandement : garde-à-vous !
Droit Acte d'huissier, mettant un débiteur en demeure de satisfaire aux obligations résultant d'un acte authentique. ➙ injonction, sommation.
Règle de conduite édictée par Dieu, une Église. ➙ loi, précepte. Les dix commandements. ➙ décalogue.
Pouvoir, droit de commander. ➙ autorité, direction. Prendre le commandement. Poste de commandement. ➙ PC.
Autorité militaire qui détient le commandement des forces armées. Le haut commandement des armées. ➙ état-major.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce qui est nouveau, c'est qu'elle est rapide, bien préparée et qu'elle dispose d'un commandement commun efficace et de matériel moderne.Europarl
Si la vie était meilleure, ce serait permis ; si elle était bonne, ce serait un strict commandement.Remy de Gourmont (1858-1915)
Toutes les dames et demoiselles s'étaient sauvées en poussant de petits cris d'horreur à ce dernier commandement.Armand Silvestre (1837-1901)
Elle a cru l'avoir dans ses intérêts ; parce qu'elle a désiré lui voir prendre le commandement, parce qu'elle a placé en lui sa confiance.George Sand (1804-1876)
Cette occasion réveilla en mon esprit mes premières idées de liberté ; car alorsje me trouvais sur le point d'avoir un petit navire à mon commandement.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
D'une figure mobile et passionnée, il était facile de voir, dans tous ses mouvements, la supériorité de l'intelligence et l'habitude du commandement.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Ni plus ni moins élevé dans le commandement militaire, chacun des deux frères conduisait une troupe séparée.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Vous êtes les anciens de votre peuple, et à votre commandement je vous montrerai les traits d'une fille infortunée.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le quatrième commandement est la protection de l'environnement, et par exemple l'idée de zones protégées.Europarl
Les parlementaires demandèrent la reddition de la ville, mais on leur répondit qu'elle était sous commandement militaire, et que les autorités civiles n'avaient pas reçu les instructions de la rendre.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
J'ai été mis au courant de votre habileté à enfreindre le deuxième commandement, et je vous ai préparé une petite expédition...Georges Darien (1862-1921)
Pardaillan se mit à marcher, entouré par les arquebusiers qu'il paraissait conduire, tant ils avaient semblé obéir a son commandement.Michel Zévaco (1860-1918)
Mon frère est désigné pour un commandement là-bas ; s'il n'a personne, il voudra peut-être bien vous emmener.Hector Malot (1830-1907)
Combien il a fallu que celui qui en avait le commandement fût bien secondé par ceux qui lui étaient associés !Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Il est disposé à s'exposer à tous les dangers comme simple volontaire aussi bien que s'il avait le commandement en chef.Thomas Balch (1821-1877)
Ce bon valet respond que c'estoit en intention de le mettre seurement afin qu'il ne se perdist pas, et qu'il avoit soigneusement executé le commandement de son maistre.Paul Lacroix (1806-1884)
On l'avait fait descendre au rôle de simple divisionnaire, et maintenant que la campagne était perdue, qu'il n'y avait plus que des désastres à essuyer, on lui donnait le commandement.Adolphe Thiers (1797-1877)
Actuellement, le spectre est géré par un modèle de commandement administratif dans lequel certaines fréquences sont allouées pour certains usages spécifiques.Europarl
Ces risques s'expliquent bien souvent par des structures de commandement inadaptées ou par le manque d'équipements adaptés à des opérations spécifiques.Europarl
Pourtant, que peut faire un commandement militaire lorsque des politiciens le chargent de gagner une guerre sans la mener ?Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMMANDEMENT » s. m.

Ordre de Superieur. Il faut observer les commandements de Dieu & de l'Eglise. il faut executer les commandements du Roy, obeir aux commandements de Justice, des Gouverneurs. les prieres des Superieurs sont des commandements. On dit aussi, une Feste, un jeûne de commandement, que l'Eglise nous oblige de garder sous peine de peché mortel.
 
On appelle Secretaires des Commandements, les quatre Secretaires Estat : & on dit, qu'un arrest, qu'une patente est signée en commandement, quand c'est par un ordre exprés du Roy qu'un Secretaire d'Estat les signe.
 
COMMANDEMENT, signifie aussi, Jussion, injonction expresse qu'on fait à quelqu'un de la part du Roy, ou de la Justice. Le Roy a envoyé un commandement exprés au Parlement de verifier un tel Edit, de recevoir un tel Conseiller. un tel étoit porteur de son commandement. on a fait commandement aux bourgeois de prendre les armes, de fermer les boutiques. on a fait commandement de par le Roy à ces habitans de payer une telle taxe, une telle contribution.
 
On appelle au Palais un commandement, l'exploit fait par un Sergent en vertu d'un jugement, ou d'une obligation, par lequel il commande à quelqu'un au nom du Roy & de Justice, de payer une telle somme, de vuider des lieux qu'il occupe, d'exhiber un registre, ou de faire autres choses semblables. Une execution sans un commandement prealable est nulle. Pour faire une saisie reelle, il faut qu'il y ait un iteratif commandement.
 
COMMANDEMENT, signifie aussi, le droit, le pouvoir, l'autorité qu'on a d'obliger quelqu'un à obeïr. Un Mareschal de France a le commandement en chef sur toute l'armée. cet Officier a tant de Compagnies, de Regiments sous son commandement. un Maistre d'Hostel a le commandement sur tous les Officiers de la maison. On appelle baston de commandement, celuy que porte un Officier pour marque du pouvoir que luy donne sa charge. Un baston de Mareschal de France, de Maistre d'Hostel, d'Exempt, &c.
 
COMMANDEMENT, signifie aussi, l'art, la science de commander. Ce vieil Officier est un homme de commandement, capable de commandement. ce General a le commandement beau, c'est à dire, doux, agreable : cet autre l'a dur, fâcheux, c'est à dire, imperieux, orgueilleux, altier, severe.
 
COMMANDEMENT, en termes de Guerre & de Marine, se dit de tous les ordres prompts qu'on donne en faisant l'exercice des troupes, ou la manoeuvre des matelots. A droite, à gauche, doublez vos rangs, vos files, sont les premiers commandements que fait un Major, un Officier qui fait faire l'exercice.
 
COMMANDEMENT, se dit aussi des avantages qu'on a sur l'ennemy par la disposition des lieux, particulierement par les éminences. Le commandement de front est celuy d'une hauteur qui est opposée à un poste, qui le bat par devant. Le commandement de revers, est celuy d'une hauteur qui le découvre & le bat par derriere. Le commandement d'enfilade, c'est celuy qui bat d'un seul coup toute une ligne droite, comme tout un boyau de tranchée, toute une courtine.
 
COMMANDEMENT, se dit aussi en termes de civilité, des offres de services qu'on fait à ses amis. Je n'ay pas voulu partir sans recevoir vos commandements pour la Province. ma personne & mes biens sont à vostre commandement, vous en pouvez disposer. je suis venu à vostre commandement dés que vous m'avez adverty de venir.
 
COMMANDEMENT, signifie aussi, Abondance de choses dont on peut disposer. Ce Maistre d'Hostel, ce Sommelier font bonne chere à leurs amis, car ils ont le vin & les viandes à leur commandement, une jolie bourgeoise a toûjours des carrosses à son commandement, on s'empresse à luy en prester.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020