compassé

 

définitions

compassé ​​​ , compassée ​​​ adjectif

Dont le comportement est affecté et guindé. Un homme compassé. —  Manières compassées.
 

synonymes

compassé, compassée adjectif

affecté, contraint, empesé, guindé, raide, gourmé (familier), coincé (familier), constipé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa malice naturelle l'étouffait depuis un instant ; le cercle bête et compassé qui les entourait lui inspirait la plus véhémente envie de faire quelque sottise.Henry Gréville (1842-1902)
Ladof se leva, salua gravement son ami et sortit d'un pas compassé.Henry Gréville (1842-1902)
Hélène s'était élevée dans un monde gracieux, élégant et poli, mais peu accidenté, froid, correct, compassé, nous n'avons pas dit ennuyeux.Jules Sandeau (1811-1883)
Ajoutez à cela que c'est un livre froid et compassé.Victor Hugo (1802-1885)
Pas de fonctionnaires, pas d'invités au visage compassé ; seulement les parents, les amis, les voisins.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Qu'avait-il donc à s'effarer ainsi, cet inconnu si correct, si compassé tout à l'heure ?Louis Mullem (1836-1908)
Et il suivit l'huissier, qui marchait devant lui de son pas compassé et tenant sa baguette noire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Gaston, contre son habitude, se montra d'un entrain qui contrastait avec l'air compassé de son ami.Lucien Biart (1828-1897)
Là, tout étoit précis et sévèrement compassé ; les amusemens même qu'elle sembloit vouloir se procurer avoient leur raison, leur méthode.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Mais il est moins compassé que celui-ci et moins précieux que celui-là.Armand Dayot (1851-1934)
Franchomme me paraît froid et compassé en comparaison.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le sujet demandait sans doute de la gravité, mais elle est ici un peu lente ; le style, qui est large, a quelque chose de froid et de compassé !Auguste Angellier (1848-1911)
Cette discipline fait d'un plaisir quelque chose de compassé et de contraint, plus près de la mélancolie que de la gaîté.Auguste Angellier (1848-1911)
Il est guindé et compassé, il ne crie point, il ne rit pas tout haut, il ne sait où cracher, il ne fait pas un geste qui dépasse l'autre.Claude Tillier (1801-1844)
Notre jeune baron est d'ailleurs un aimable et gracieux cavalier, un peu froid, un peu compassé, faut-il dire le mot ?Jules Sandeau (1811-1883)
Il était si raide et si compassé à cheval, qu'il s'y fatiguait vite, et j'allais trop vite aussi pour lui.George Sand (1804-1876)
Et il s'éloigna raide, compassé, solennel, de l'allure administrative d'un député qui vient de discuter le budget.Octave Mirbeau (1848-1917)
J'erre dans les détours d'un labyrinthe compassé ; la fauvette légère, le pinson joyeux n'y trouvent point d'asile pour leurs amours.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020