raide

 

définitions

raide ​​​ adjectif et adverbe

Qui ne se laisse pas plier, manque de souplesse. ➙ rigide. Un tissu raide. —  Cheveux raides (s'oppose à bouclé, frisé).
Engourdi. Avoir les jambes raides. locution Avoir une jambe raide : boiter.
familier (personnes) Sans argent. —  Ivre. —  Sous l'effet d'une drogue.
(personnes) Qui se tient droit et ferme. Il est raide comme un piquet. —  Maintien raide.
Tendu au maximum. Une corde raide. —  locution Être sur la corde* raide.
Très incliné par rapport au plan horizontal. ➙ abrupt. Une pente très raide.
abstrait
littéraire Qui manque d'abandon, de spontanéité. ➙ guindé, sévère. —  Une morale raide.
familier (choses) Difficile à accepter, à croire. Elle est raide, celle-là.
adverbe
vieux Violemment ; avec intensité. ➙ dur.
Raide mort (emploi adjectif) : mort soudainement. Elles sont tombées raides mortes.
familier Complètement. Être raide défoncé.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme il lui arrivait quelquefois, il outrait ses sentiments, affectait de se montrer plus raide et plus violent qu'il ne l'était.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il s'était accroupi sur la première marche du petit escalier raide, et elle le reconnut d'en bas.Émile Zola (1840-1902)
Mon djin a remisé sous un arbre sa petite voiture, et nous montons ensemble dans ce chemin raide, sur ce sol rouge où nos pieds glissent.Pierre Loti (1850-1923)
À ce point, le fil s'engageait au milieu des roches, en suivant la pente assez raide d'un ravin étroit et capricieusement tracé.Jules Verne (1828-1905)
Il était respectueux et raide, comme il convient à un ancien militaire qui a appris au régiment que le respect se mesure à la raideur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quoique en habits bourgeois, ils avaient conservé le raide de l'uniforme, qu'ils avaient porté toute leur vie.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Là, je n'ai vu que des femmes très-laides, un cercle très-raide enfin, la pire espèce de tous les routs, aussi n'y suis-je pas retourné.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ensuite, il donna sa parole que les camarades ne devaient pas même savoir si elle l'avait rond ou carré, tellement il galopait raide.Émile Zola (1840-1902)
Il n'y a pas mieux que les savans, je ne sais pas si vous le savez, pour vous endormir un homme raide comme un trépassé.Édouard Corbière (1793-1875)
Fanny, lorsqu'elle le rencontrait, passait raide, ayant juré de ne jamais lui reparler la première.Émile Zola (1840-1902)
Sa chevelure brune, raide, coupée court, n'avait nul besoin d'être coupée ras au sommet de la tête, où elle se raréfiait pour finir en une courbe polie.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Dès qu'elle fut assise, les trois se placèrent debout derrière son fauteuil, dans l'attitude raide et compassée de dignitaires de cour.Michel Zévaco (1860-1918)
C'était un poids de deux cent cinquante livres qu'il lui fallait monter par une pente raide, hérissée de rochers, bordée de trous remplis de ronces et d'épines.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Elle remit son châle et son bonnet ; elle monta, raide dans ses jupes, l'air important.Émile Zola (1840-1902)
Adeline avait écouté le commencement de ce petit discours avec une attitude raide, en homme fâché, – et il l'était en effet ; – il fut attendri.Hector Malot (1830-1907)
C'est une grande bâtisse laide et nue, avec une petite porte cintrée qui ouvre sur un escalier de pierres large, droit et raide.George Sand (1804-1876)
Celui-ci fit même quelques pas en avant pour se rapprocher des appareils, mais une voix rébarbative et qu'il reconnut le fixa sur place, raide comme un bonhomme de bois.Henry de Graffigny (1863-1934)
Ils se trouvent en ce moment au bas d'une montée assez raide de cent mètres.Albert Delpit (1849-1893)
L'homme aurait ici la main trop dure, l'esprit trop raide et le cœur trop sec.Charles Turgeon (1855-1934)
Pourtant, la demande de trois cent mille francs de dommages et intérêts me paraît un peu raide.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020