complaisant

 

définitions

complaisant ​​​ , complaisante ​​​ adjectif

Qui a de la complaisance envers autrui. ➙ aimable, empressé, prévenant.
Qui ferme les yeux sur les infidélités de son conjoint.
péjoratif Qui a ou témoigne de la complaisance envers soi-même. ➙ indulgent.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était pourtant douillet, trop complaisant pour sa personne et avec cela pas commode à l'ordinaire.René Boylesve (1867-1926)
Il lui fallait d'ailleurs un juge complaisant, et il n'en trouvait pas dans le tribunal auquel il avait porté plainte.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
J'ai voulu être complaisant comme vous l'exigiez, pour en finir et vous débarrasser de ce vieux lunatique.George Sand (1804-1876)
J'ai rarement rencontré dans le monde un artiste aussi complaisant, aussi bon ; il avait la tête folle, mais bien du talent.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il me semblait absolument essentiel de ne pas se montrer complaisant à ce sujet et la résolution appelle fortement le gouvernement iranien de changer de cap en la matière.Europarl
Hors les procès, jamais il n'y a eu un homme plus complaisant pour sa femme.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Le vieillard, dont la main était toujours prisonnière, et le voisin complaisant, qui tenait la jarre, étaient restés immobiles, dans la même position.Claudius Ferrand (1868-1930)
Certain pacha est assez complaisant pour nous en fabriquer deux de fantaisie, et, après de longs pourparlers, nous réussissons à ne pas coucher au poste.Pierre Loti (1850-1923)
Il causait avec elle des nouveaux déballages de paris, de mille curiosités féminines, se montrait fort complaisant, et jamais ne réclamait d'argent.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et ce service de se prêter comme un écho complaisant à votre passion, qui vous l'eût rendu comme moi ?Paul Bourget (1852-1935)
Il déployait pour son interlocuteur complaisant des projets d'hospices et feuilletait devant lui des budgets rangés dans des cartons verts, qui donnaient à ce cabinet le plus morne aspect bureaucratique.Paul Bourget (1852-1935)
Il ne fut et ne pouvait être que le ministre complaisant de la cour et des courtisans en crédit.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Je n'avais ni l'énergie ni même le désir de résister, me complaisant en cet écœurement qui confinait à la syncope, avec une ineffable jouissance d'abandon.Jules Lermina (1839-1915)
C'était un brave garçon, et point gênant, le plus poli et le plus complaisant des hommes, précieux aux jours d'ennui pour la quantité de ridicules qu'il étalait naïvement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Près de se retirer, il s'arrêta, promena autour de lui un regard complaisant, et considéra dans tous ses détails le luxe de l'appartement où il se trouvait.Jules Sandeau (1811-1883)
Ainsi n'étant pas plus complaisant envers l'un qu'il l'avoit été envers l'autre, il tint ferme contre lui, sans vouloir écouter toutes ses promesses.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
A la vérité, il n'avoit pas grand'peine à être complaisant, car elle n'a jamais rien voulu que de raisonnable.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
C'était un homme doux, presque timide, marié, père de famille, mais visiblement complaisant aux figures de femmes agréables.René Boylesve (1867-1926)
Cette dernière assurance et le mot qui la terminait déplurent aux démagogues qui s'étaient flattés de me trouver complaisant.Joseph Fouché (1759-1820)
On découvrit après quelques jours un superbe ravage, et l'on but à la santé de l'animal complaisant dont la piste allait être un guide sûr.Pamphile Le May (1837-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMPLAISANT, ANTE » adj.

Civil, courtois, flatteur, qui tâche de plaire & de se conformer aux volontez d'autruy. Un homme complaisant est bien venu en toute sorte de compagnies.
 
Ces mots viennent du Latin complacere, qui signifie le même.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020