Email catcher

conter

Définition

Définition de conter ​​​ verbe transitif

Dire (une histoire imaginaire, un conte) pour distraire. ➙ raconter.
vieilli Dire (une chose inventée) pour tromper. locution En conter à qqn : l'abuser, le tromper. Elle ne s'en laisse pas conter, il ne faut pas lui en conter.

Conjugaison

Conjugaison du verbe conter

actif

indicatif
présent

je conte

tu contes

il conte / elle conte

nous contons

vous contez

ils content / elles content

imparfait

je contais

tu contais

il contait / elle contait

nous contions

vous contiez

ils contaient / elles contaient

passé simple

je contai

tu contas

il conta / elle conta

nous contâmes

vous contâtes

ils contèrent / elles contèrent

futur simple

je conterai

tu conteras

il contera / elle contera

nous conterons

vous conterez

ils conteront / elles conteront

Synonymes

Synonymes de conter verbe transitif

dire, raconter, rapporter, relater, narrer (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot conter

Que diable, ce n'est pas à moi qu'il faut conter des histoires aussi folles !Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
Or vous conterons dou roy englès comment il persevera 20 apriès la bataille faite.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Dans le groupe conte, les adolescents sont invités à raconter une histoire fictive pour mieux revisiter et mettre en forme la leur.Revue française de psychanalyse, 2017, Charlotte Costantino (Cairn.info)
C'est pourtant une bien pauvre aventure, que j'ai commencé de vous conter là.Pierre Loti (1850-1923)
Elle sait conter avec précision et minutie tout en soufflant avec ardeur sur la flamme qui anime son récit.Ouest-France, Philippe Richard, 14/10/2018
Laissez-moi vous conter l'histoire d'un brave homme que j'ai connu.Charles Wagner (1852-1918)
Il vous contera l'histoire de cette petite chapelle méconnue du grand public.Ouest-France, 16/09/2021
Comment croire, comment supporter cette histoire que l'on ne peut conter ?Revue des schizoanalyses, 2007, Vartouchka Samuelian (Cairn.info)
Mais avant, il me faut conter un petit fait qui déjà en dira beaucoup.Jules Michelet (1798-1874)
Mais laissez-nous conter l'histoire à nos lecteurs avant de vous énerver, peut-être ne sont-ils pas tous au courant.Capital, 26/02/2016, « Dames-pipi : bientôt la délocalisation ? »
Seulement, la directrice générale ne s'en est pas laissé conter.Capital, 02/05/2017, « Engie : le bon coup de balai de la directrice »
Sans argent, nous pouvons conter de belles histoires, mais aucun arbre ni aucun mètre carré de lac ne sera épargné par la destruction.Europarl
À côté, les sedums et heuchères ne s'en laissent pas conter, toutes pimpantes, tout comme la collection de pulmonaires, qui sont des plantes couvre-sol.Ouest-France, 20/04/2014
Passer une vie entière à chanter, conter et réussir à ne pas être des stars, il faut le faire !Ouest-France, Raphaëlle BESANÇON, 29/01/2020
Qui ne s'en laisse pas conter, reste droit dans ses escarpins, qu'elle porte haut.Ouest-France, Jean-François MARTIN, 24/04/2014
Il y a, en revanche, toujours un élément de fabrication dans le récit, un art de conter, même lorsqu'il est oral.Tumultes, 2011, Martine Leibovici (Cairn.info)
Connaître et pouvoir sont ici des actions qui montrent la maîtrise par le conteur de l'acte de conter.Hermès, 2015, Alexis Dembele (Cairn.info)
Elle peut faire des lectures à voix haute et conter en musique.Ouest-France, 01/07/2021
En effet, écrire, conter, imaginer et faire ressentir sont des actes essentiels si l'on veut hâter le changement des mentalités.Esprit, 2018, Véronique Tadjo, Lucile Schmid (Cairn.info)
Est-ce une manière de se conter des fables sur notre dépendance à l'extérieur ou une manière de privilégier nos atouts ?Esprit, 2012 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CONTER v. act.

Faire une narration, une claire deduction d'un fait, d'une histoire. La principale qualité d'un Historien, c'est de conter bien & nettement ; d'un Advocat, de bien conter son fait, comme la chose est arrivée. Les Voyageurs ennuyent souvent en contant leurs adventures ; un plaideur en contant ses procés.
 
CONTER, signifie tout simplement, Faire un conte, reciter quelque trait plaisant, soit qu'il soit vray ou faux. On nous a conté de plaisantes choses de ces nouveaux mariez. On dit aussi, Il nous a conté de fil en aiguille toute cette histoire, pour dire, avec toutes ses circonstances. On dit aussi, Conter des fagots, pour dire, Conter des choses incroyables ou inutiles.
 
CONTER, signifie aussi, En faire accroire, donner pour vrayes des choses fausses. Cet homme en conte bien à qui le voudroit croire ; il conte des sornettes, on ne sçauroit adjouster foy à ses paroles.
 
On dit aussi, Conter fleurettes, pour dire, Cageoller une femme : & absolument, Il luy en conte, pour dire, Il luy en veut, il en est amoureux.
 
CONTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022