crevant

 

définitions

crevant ​​​ , crevante ​​​ adjectif

familier
Qui exténue. ➙ épuisant, fatigant.
Qui fait éclater de rire. ➙ amusant, drôle.
 

synonymes

crevant, crevante adjectif

fatigant

drôle

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pendant des heures, l'auto dévora les chemins, crevant le noir sans fin des campagnes taciturnes, traversant à un galop de foudre, avec des clameurs de bête furieuse, les villages ensommeillés.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle en lâchait, elle-même de raides, en les appuyant du menton, rengorgée et crevant d'aise.Émile Zola (1840-1902)
Alors il se roula par terre, ruant et se tordant, renversant les meubles, crevant les toiles.Guy de Maupassant (1850-1893)
Roubaud, avec son veston de couleur sombre, cravaté en monsieur qui se néglige, surprenait par son air vieilli, sa face hébétée et crevant de graisse.Émile Zola (1840-1902)
Nous sommes restés quinze jours sous les tombeaux, faisant sept heures par jour d'un peloton de chasse épouvantable, crevant de faim.Georges Darien (1862-1921)
Il fallait arriver à tout prix, fût-ce en crevant ses chevaux ou en versant le char du rival.Pierre Louÿs (1870-1925)
Cette scène s'était passée si rapidement, au galop d'une telle drôlerie, que les deux sergents, de bons diables, se remirent à battre leurs cartes, en crevant de rire.Émile Zola (1840-1902)
Mais il avait oublié l'inventaire, il ne voyait pas son empire, ces magasins crevant de richesses.Émile Zola (1840-1902)
Voyez-vous des nuages pleins de foudre crevant sur la grande ville, et atteignant ses foyers d'électricités !Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Des capitalistes honteux, crevant de faim, commandaient un nouveau verre pour avoir l'air affamés – et pour cause.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Il ventait sec par-dessus l'île et des nuages tassés roulaient bas, crevant parfois en giboulées.Marc Elder (1884-1933)
Ne pouvant résister à ce choc, la muraille se fend de toutes parts, et, crevant par le milieu, une partie du mur s'écroule.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Ses larges pieds disparurent dans une boue, broyant des os qui craquaient, crevant des têtes aux orbites vides.Victor Segalen (1878-1919)
Elle montrait une figure chiffonnée, un nez de trottin, des dents de souris, des yeux de gavroche crevant de malice.René Boylesve (1867-1926)
Le romancier, qui trouvait ça « crevant », demandait tout bas à l'un des académiciens s'il n'était pas permis d'aller se coucher.Émile Zola (1840-1902)
La sacoche eut une claire sonnerie d'or, deux des sacs en crevant lâchèrent des coulées d'argent et de cuivre, tandis que, du portefeuille, sortaient des coins de billets de banque.Émile Zola (1840-1902)
On comprend qu'il était facile d'augmenter ces profits en crevant les sacs et en disjoignant les douves des tonneaux.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le temps était horrible ; mon hamac craquait et blutait aux coups du flot qui, crevant sur le navire, en disloquait la carcasse.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
La bouche ouverte, le menton barbouillé de graisse, ils avaient des faces pareilles à des derrières, et si rouges, qu'on aurait dit des derrières de gens riches, crevant de prospérité.Émile Zola (1840-1902)
Françoise prit la bouteille, but longuement, sans dégoût ; et, tandis qu'elle se renversait, les reins pliés, la gorge tendue, crevant l'étoffe mince, il la regarda.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020