fatigant

 

définitions

fatigant ​​​ , fatigante ​​​ adjectif

Qui cause de la fatigue (physique ou intellectuelle). ➙ épuisant, pénible, rude ; familier crevant, tuant. C'est un travail très fatigant.
Qui importune, lasse. ➙ assommant, ennuyeux, lassant. Il est fatigant, avec ses manies.
 

synonymes

fatigant, fatigante adjectif

épuisant, éreintant, exténuant, harassant, pénible, rude, claquant (familier), crevant (familier), tuant (familier)

lassant, ennuyeux, fastidieux, assommant (familier), barbant (familier), casse-pieds (familier), chiant (familier), emmerdant (familier), rasant (familier), rasoir (familier), pelant (familier, Belgique), achalant (familier, Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faudrait monter sur tous ces puys pour voir ce qu'il y a derrière, et ce serait un exercice bien fatigant pour un gros homme rouillé comme moi.Émile Zola (1840-1902)
On désespérait même de le ranimer, et les masseurs allaient suspendre leur fatigant exercice, quand le pauvre homme fit entendre quelques soupirs.Jules Verne (1828-1905)
Puis elle tâchait de détourner son esprit d'un sujet aussi fatigant, en s'amusant à distinguer les détails du beau pays qu'on apercevait au clair de lune.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Ses yeux clairs cherchent les regards pour y cueillir la joie du plaisir qu'elle y a mis et qui est la récompense d'un long et fatigant travail.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Rien n'est fatigant au monde comme ces tourbillons sans motif et ces élans sans but.Théophile Gautier (1811-1872)
D'ailleurs, elle aimait trop la braverie pour n'avoir pas toujours quelque ouvrage dans les mains : mais d'ouvrage fatigant, elle n'en avait jamais ouï parler.George Sand (1804-1876)
C'était un homme grand et sec, d'une propreté remarquable, d'un formalisme fatigant, bavard à l'excès, vétilleux et orgueilleux comme tous les inutiles.Paul Féval (1816-1887)
Une pensée le soutenait dans ce travail ingrat et fatigant : sauver le corps et l'âme du cher orphelin !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Avec tout autre, de silencieuses promenades aussi longues m'auraient été insupportables ; avec toi, je n'y trouvais rien de fatigant ; elles ne me laissaient rien à désirer.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Actuellement quatre blancs de l'escorte sont réduits à continuer en piétons ce voyage déjà si fatigant pour des gens montés.Jules Verne (1828-1905)
Mais pour les grandes soirées, comme elle avait trop de bonjours à dire, elle trouvait qu'il eût été fatigant, après chacun d'eux, d'éteindre à chaque fois la lumière.Marcel Proust (1871-1922)
Je n'ai cité que les meilleurs dans ma liste des poètes anglais ; il eût été aussi inutile que fatigant d'énumérer ceux d'un moindre mérite.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'est bien borné, et le théâtre me semble pour un esprit, le travail fatigant d'un écureuil dans une cage.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Bientôt cela devint extraordinaire, ce tapotement de sabots ; c'était un bruit fatigant, continu, martelant le silence comme une musique de cauchemar.Pierre Loti (1850-1923)
Ce n'était qu'un commencement ; néanmoins, cette disposition suffisait pour dénaturer l'image des objets qui m'environnaient et leur donner un aspect étrange et fatigant.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Je ne me crois pas paresseux et je n'ai aucune frayeur du papier blanc ; cependant ce procédé de travail que j'ai été contraint d'adopter m'est pénible et fatigant.Hector Malot (1830-1907)
Une certaine pâleur des joues, les yeux légèrement cernés, qui pouvaient être l'effet d'un trajet fatigant, ou de l'abus des plaisirs, ne faisaient qu'ajouter une grâce nouvelle à son apparence.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
D'alertes servantes distribuent les plats de table en table, pendant que les garçons font le service plus fatigant de la bière et du vin.Gérard de Nerval (1808-1855)
Puis c'est fatigant d'être regardé comme un gibier par toutes les jeunes filles à marier.Jules Claretie (1840-1913)
Parler si souvent de larmes est fatigant ; mais c'est qu'on en a beaucoup quand on souffre...Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FATIGANT, ANTE » adj.

Qui lasse, qui ennuye, qui nous est à charge. La poste aux asnes est une allure bien fatigante. les sots Panegyristes sont des gens bien fatigants. c'est une chose bien fatigante que d'avoir tant de parents sur les bras.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020