déchoir

 

définitions

déchoir ​​​ verbe

verbe intransitif Tomber dans un état inférieur à celui où l'on était. Déchoir dans l'estime de qqn. ➙ baisser. Vous pouvez accepter sans déchoir. ➙ s'abaisser.
verbe transitif Déchoir qqn de (un droit…), l'en priver à titre de sanction. —  au participe passé Être déchu de ses droits civiques, parentaux.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déchois

tu déchois

il déchoit / elle déchoit

nous déchoyons

vous déchoyez

ils déchoient / elles déchoient

imparfait
passé simple

je déchus

tu déchus

il déchut / elle déchut

nous déchûmes

vous déchûtes

ils déchurent / elles déchurent

futur simple

je déchoirai / je décherrai

tu déchoiras / tu décherras

il déchoira / il décherra / elle déchoira / elle décherra

nous déchoirons / nous décherrons

vous déchoirez / vous décherrez

ils déchoiront / ils décherront / elles déchoiront / elles décherront

 

synonymes

déchoir verbe intransitif

s'abaisser, se dégrader, s'avilir

se déclasser, déroger, rétrograder, régresser, forfaire (vieux ou littéraire), forligner (vieux ou littéraire)

[vieilli] s'affaiblir, baisser, décliner, faiblir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les éternels préjugés, la préoccupation du rang, le souci de ne pas déchoir, hantaient ces familles autrefois brillantes, et ruinées par l'inaction des hommes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le pape ne pouvait être ni l'homme d'une cité, ni l'homme d'un pays, sans déchoir de sa dignité, la plus haute qui fût sous le ciel.Ernest Lavisse (1842-1922)
Plus nous étions haut dans l'estime du monde, et plus la honte de déchoir fut éclatante.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Quand l'ébriété commença à déchoir dans le pays, la magistrature, qui en avait été la place forte, en fut le dernier refuge.Auguste Angellier (1848-1911)
Ce qui nous fait déchoir une première fois de cette supériorité à leur égard est toujours ce qui nous empêche de la recouvrer.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Elle échappait à la pauvreté qui un instant avait plané sur son avenir ; elle n'était plus exposée ni à déchoir ni à descendre.Louis Reybaud (1799-1879)
J'avais maintenant sous les yeux l'apôtre, le missionnaire qui s'occupe, sans penser déchoir, des choses les plus matérielles, dès lors qu'elles rentrent dans l'ordre de l'utile et du nécessaire.Pierre Duchaussois (1878-1940)
À l'instant la sensation lumineuse disparut, je me sentis déchoir ; les limites de mon intelligence se rapprochèrent ; en un mot, je redevins ce que j'étais la veille.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
David est le dernier représentant d'une tradition ; ses élèves ne le suivront que de très loin et laisseront déchoir un art qui fut porté si haut.Armand Dayot (1851-1934)
Ceux qui vivaient dans les campagnes avaient grand' peine à ne pas déchoir de leur condition ; ils n'échappaient à un changement d'état qu'en allant demeurer dans les villes.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
En ai-je dit assez pour faire sentir aux hommes sérieux qu'on peut aimer les contes de fées sans déchoir ?Édouard Laboulaye (1811-1883)
Cette obligation formelle équivaut en réalité à déchoir la personne du droit que lui confère le traité.Europarl
La loi fatale qui condamne l'idée à déchoir dès qu'elle cherche à convertir les hommes, s'appliquait à lui.Ernest Renan (1823-1892)
Je crois qu'elles ne peuvent que nous faire déchoir et, de plus, elles nuisent au salut de l'âme !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
C'était agir en homme prudent, car, faute du versement d'une nouvelle prime, un retard eût fait déchoir ses ayants droit du bénéfice de l'assurance.Jules Verne (1828-1905)
La colère, le verbe haut suffisent à faire déchoir une dame à la condition de ribaude.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Et vraiment ce n'était pas merveille ; car c'est grand'pitié de voir homme déchoir, et être en tel état et danger.Bathild Bouniol (1815-1877)
En te disant cela, nous ne nous croyons pas coupables, et nous ne craignons pas de déchoir.George Sand (1804-1876)
Si la passion les égare et les fait déchoir, ces mystères leur restent fermés, afin que le vulgaire des hommes en soit éternellement exclu.Gérard de Nerval (1808-1855)
Vous n'ignoriez pas que j'eusse trop souffert de m'avilir à mes propres yeux et de déchoir dans l'estime que j'ai de moi-même.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DECHEOIR » v. n.

Diminuer en biens, credit, faveur, santé. L'Empire a commencé à decheoir, dés que les estrangers y ont fait des inondations. Les maisons endettées achevent de se ruiner, en ne voulant pas decheoir de leur rang. Ce malade dechet de jour en jour. Ce Banquier est bien decheu, a bien perdu de son credit.
 
DECHEOIR, en termes de Marine, signifie, Sortir de la route, ou deriver. Les courants, le flus & reflus plus ou moins violents, & la variation de l'aiguille sont les causes qui font decheoir ou deriver un vaisseau, à quoy il faut que le Pilote prenne garde dans son estime.
 
DECHEOIR, se dit figurément en choses morales. Cet esprit est bien decheu, a bien perdu de sa force avec l'âge. Ce Capitaine est bien decheu de reputation depuis la perte de cette bataille. Le peché nous fait decheoir de la grace.
 
DECHEU, EUË. part. & adj. Le genre humain est decheu de son état d'innocence par le peché originel.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020