dédain

 

définitions

dédain ​​​ nom masculin

Le fait de dédaigner. ➙ arrogance, mépris. Regarder qqn avec dédain. ➙ hauteur. N'avoir que du dédain pour qqn, qqch.
 

synonymes

dédain nom masculin

condescendance, arrogance, hauteur, mépris, mésestime (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Car, tandis que le dédain de la voix publique était sur ses lèvres, la plus vive sensibilité au moindre souffle de l'opinion était dans son cœur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Leur volonté amortie de brouillards, leur entêtement de besoigneux, elle comprenait tout cela sans dédain ni répugnance.Maurice Barrès (1862-1923)
Pour de tels cœurs la gaîté de la foule folâtre est une source de pensées tristes et de froid dédain.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle frémit à l'idée de dépouiller son enfant et de le sacrifier à un sentiment d'orgueil et de dédain.George Sand (1804-1876)
Un membre de mon propre parti en parlait récemment avec dédain comme d’un vieux déchet désagréable, mais il n’en est vraiment rien.Europarl
Tout son soin, à lui, était de se garder froid sur la limite de l'extrême dédain ou de la simple admiration.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ceux qui aiment la grande vie se détourneront avec dédain de la simplicité de son foyer rustique.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Leurs expressions de dédain sont suffisamment claires : en témoigne le taux de participation lamentable aux élections européennes.Europarl
La femme, sans prendre garde à ces sarcasmes, continua sa route avec la même expression de dédain irrité, comme si elle n'eût rien entendu.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Vous répandiez sur nos félibres un singulier dédain et vous réussissiez à dire ces blasphèmes dans la prose d'un honnête homme.Adolphe Retté (1863-1930)
Vous voulez renier mon affection et mon dévouement, et faire tomber sur moi le soupçon et le dédain que les autres ont mis dans votre âme !George Sand (1804-1876)
Au cours des derniers mois, nous avons vu les autorités biélorusses faire preuve à maintes reprises de dédain et de mépris à l'égard des libertés fondamentales de réunion et d'expression.Europarl
Nous avons été traités avec dédain en commission lorsque nous avons envoyé un fonctionnaire faire ce qui n'était, après tout, qu'une recommandation politique.Europarl
Bientôt elle devient plus immobile que jamais, comme si la douleur ou le dédain lui défendaient de sourire de nouveau.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je ne lui demande pas de s'abstenir de me donner des regrets ; cette froide demande ressemblerait trop au dédain.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Plus sage qu'aux jours de ta grandeur, lorsque l'ambition t'emportait jusqu'à montrer ce juste et habituel dédain qui méprise les hommes et leurs pensées.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Milady avait écouté toute cette menaçante tirade le sourire du dédain sur les lèvres, mais la rage dans le cœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Voilà, dit-elle avec un rire de dédain, et en regardant la pauvre victime d'un air sarcastique, voilà une belle cause de division entre une mère et un fils !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Le rocher, immobile sur sa base inébranlable, affronte leur fureur et contemple avec dédain la houle rugissante qui ne peut l'atteindre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Comme cela diffère du caractère du vrai menteur avec ses dires francs et sans peur, sa superbe irresponsabilité, son dédain naturel et sain de preuve d'aucune sorte !Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESDAIN » s. m.

Mespris provenant d'aversion, ou d'orgueil. Un Philosophe a un grand desdain pour beaucoup de choses que les hommes estiment.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020