mépris

 

définitions

mépris ​​​ nom masculin

Fait de considérer comme indigne d'attention. ➙ indifférence. Le mépris du danger, des richesses. —  Au mépris de locution prépositive : sans tenir compte de.
Sentiment par lequel on considère (qqn) comme indigne d'estime, comme moralement condamnable. ➙ dédain, dégoût.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut en finir avec cette spirale du productivisme qui conduit, au mépris de toute législation sociale ou environnementale, à la misère de millions d'agriculteurs des pays pauvres.Europarl
Elles s'examinèrent un moment en silence ; et le mépris de leurs regards semblait un reflet réciproque.Fernand Vandérem (1864-1939)
Le rapporteur de la commission juridique a témoigné d'un profond mépris à l'égard de la commission des pétitions en ne jugeant même pas utile d'en mettre les conclusions aux voix.Europarl
Partout et dans presque toutes les classes sociales, je remarque qu'on entretient un assez mauvais esprit dans l'enfance, un esprit de mépris réciproque.Charles Wagner (1852-1918)
Dans le prolongement de votre minute de silence, je souhaiterais également dédier ce mépris aux victimes.Europarl
La bonne princesse en fait toute sa gloire au grand mépris de son miroir, qui lui dit tous les jours qu'avec un tel visage il faut perdre même le souvenir.Madame de Sévigné (1626-1696)
Le mépris de la personne et le mépris de la femme vont souvent de pair.Europarl
Voilà jusqu’où les bûcherons illégaux iront pour faire des profits en toute illégalité, au mépris de l’environnement, des communautés locales et même de la vie humaine.Europarl
Pourquoi les communes ont-elles autorisé des constructions en zone inondable, au mépris des règles élémentaires des plans d'occupation des sols ?Europarl
Le roi fut le premier à montrer avec quel mépris on pouvait traiter les institutions les plus anciennes et en apparence les mieux établies.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Leur mépris des occupations matérielles, des modestes soins que réclame un intérieur, provient d'une confusion fort commune, mais non moins funeste.Charles Wagner (1852-1918)
Après la viande bovine, elle est prête à laisser courir de nouveaux risques aux consommateurs européens en privilégiant le marché et la libre concurrence, au mépris de la santé publique.Europarl
Ces mesures ont été conçues pour empêcher la collecte de preuve au mépris des droits fondamentaux des suspects.Europarl
Ces mesures ne doivent surtout pas être mises en place au mépris total des règles démocratiques existantes.Europarl
Vous pouvez être confiants aujourd'hui, mais vous êtes de plus en plus objets de mépris.Europarl
Les gens sont bientôt désenchantés et ils paient par le mépris pour avoir été trompés.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Excusez ma vivacité, mais je ne puis agir au mépris du bon sens et de ma conviction.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Ce mépris de la démocratie n’a jamais été aussi bien illustré que par les actions de la présidence autrichienne.Europarl
Quatrièmement, je mentionnerai l'activisme judiciaire, le mépris de nos juges à l'égard de ce que dit la loi, au profit de leur interprétation de ce qu'elle devrait dire.Europarl
Cette régression pour les usagers se fait au mépris du principe de subsidiarité sur lequel tous nos textes insistent pourtant.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESPRIS » subst. m.

Rebut, desdain, tesmoignage du peu d'estime qu'on fait d'une chose. La chose la plus dure à supporter pour un honneste homme, c'est le mespris. Les braves font un genereux mespris de la vie. Un vray Chrestien a du mespris pour toutes les vanitez mondaines. Un Prince fayneant tombe dans le mespris. Un avare est le rebut, le mespris du monde.
 
On dit proverbialement, qu'il n'y a point de dette si-tost payée que le mepris.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020