dédire

 

définitions

dédire ​​​ verbe

vieux Démentir, désavouer.

se dédire ​​​ verbe pronominal

Se rétracter, ne pas tenir sa parole. Se dédire d'une promesse.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dédis

tu dédis

il dédit / elle dédit

nous dédisons

vous dédisez

ils dédisent / elles dédisent

imparfait

je dédisais

tu dédisais

il dédisait / elle dédisait

nous dédisions

vous dédisiez

ils dédisaient / elles dédisaient

passé simple

je dédis

tu dédis

il dédit / elle dédit

nous dédîmes

vous dédîtes

ils dédirent / elles dédirent

futur simple

je dédirai

tu dédiras

il dédira / elle dédira

nous dédirons

vous dédirez

ils dédiront / elles dédiront

 

synonymes

dédire se verbe pronominal

se contredire, se déjuger, se désavouer, se rétracter, revenir sur ses propos, se raviser, manger son chapeau (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si l'idée était venue au greffier de se dédire, elle se fût envolée, tant irrésistiblement il subissait le charme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Si vous voulez vous dédire, déclarez-le tout de suite.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Cette fois, il n'y avait pas à s'en dédire : il fallait que la malheureuse bête accomplît le sacrifice.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il n'y a plus moyen de s'en dédire : le paysan est en bas qui attend son argent.Claude Tillier (1801-1844)
Il paraissait croire qu'on aurait pu attendre un peu plus, et obtenir d'autres conditions ; mais il ne convenait pas de dédire un interprète, un négociateur tel que vous.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Quoique tout soit prêt, je puis encore me dédire ; mais si je n'apprends rien de vous, je ne me dédirai pas.Isabelle de Charrière (1740-1805)
On peut être étourdi à ce point, promettre et se dédire pour une partie de plaisir, mais non pas pour une chose aussi grave qu'un mariage.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le marché tient néanmoins, il ne faut pas songer à s'en dédire : mais à cela près, elles ont tout ce qu'elles peuvent souhaiter dans leur condition.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Plus d'une fois, mais la honte me retint, je fus tenté de me dédire et de reprendre mon manuscrit.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les camarades sont témoins ; et je ne puis m'en dédire.Prosper Mérimée (1803-1870)
Le roi avait déclaré précisément qu'il n'en voulait rien faire, et enfin ce ministre fut obligé d'avouer qu'il n'était plus temps de s'en dédire, parce que les ordres étaient donnés.Joseph Adrien Le Roi (1797-1873)
N'ai-je pas obtenu du comte, sans qu'il s'en doutât et sans qu'il puisse se dédire, la promesse qu'elle serait engagée comme seconda donna avec nous ?George Sand (1804-1876)
Je ne demande point d'autre grâce et je m'engage d'avance à me justifier, à les forcer à se dédire.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Nous partirons demain au petit jour, nous courrons le pays... c'est décidé... mais ne va pas te dédire !Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
J'ai prétendu que les femmes sages étaient rares, excessivement rares ; et loin de m'en dédire, j'ajouterais volontiers qu'il est surprenant qu'elles ne le soient pas davantage.Denis Diderot (1713-1784)
Il montre contre nous une petite colère, de ce que nous ayons défendu sa pureté, et travaille, avec une animation tout à fait amusante, à nous en faire dédire...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les promesses qu'on fait à une jolie fille n'engagent que la peau, et ce n'est point pécher que de s'en dédire.Anatole France (1844-1924)
Il n'y a plus à s'en dédire : nous descendons, et avec une telle rapidité que l'air, en soulevant nos cheveux, siffle à nos oreilles.Félix Nadar (1820-1910)
Voilà que nous arrivons à la chose ; voyez-vous, je l'ai retardée tant que j'ai pu, mais ici il n'y a plus à s'en dédire : faut marcher !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle avait juré sur le saint sacrement ; elle n'était pas assez philosophe pour se dédire, pas assez pieuse pour se résigner.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESDIRE » v. act.

S'opposer à la volonté d'un autre. Il ne se dit gueres qu'en negative. Vous voulez que cette affaire aille ainsi, je ne vous en desdiray pas. Vous me conseillez de payer cent escus de ce cheval, je ne vous en desdiray pas. Si mon Courtier en a offert davantage en mon nom, je l'en desdiray.
 
DESDIRE, signifie aussi, Retracter sa parole, & en manquer. On le dit avec le pronom personnel. On dit que c'est un privilege de Normandie, de se pouvoir desdire. Jusqu'à ce qu'un contract soit signé, il est permis de se desdire.
 
DESDIRE, se dit aussi de ceux qui disent le contraire de ce qu'ils ont dit. Quand un témoin se desdit aprés la confrontation, il luy faut faire son procés. On oblige ceux qui ont dit des injures atroces, d'en faire reparation à l'Audience, & de s'en desdire.
 
DESDIRE, se dit aussi de ceux qu'on a engagés à dire ou à faire quelque chose. La cause est appellée, il faut qu'on plaide, on ne s'en peut plus desdire. On a ordonné qu'il seroit interrogé, il faut qu'il reconnoisse la verité, il ne s'en peut plus desdire.
 
DESDIT, ITE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020