défection

 

définitions

défection ​​​ nom féminin

Abandon (par qqn) d'une cause, d'un parti. Faire défection : abandonner.
Fait de ne pas venir là où l'on était attendu. Malgré la défection de plusieurs exposants, le salon aura lieu.
 

synonymes

défection nom féminin

abandon, désertion, retrait, trahison

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'écartant de la gauche, il s'était rapproché de la royauté, au risque de faire murmurer, par ses alliés de la veille, le mot de défection.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ses troupes furent encore réduites par la défection de quelques importants vassaux, qui, effrayés de son audace, passèrent à l'ennemi, la veille de la bataille.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Comme je l'ai dit, la défection dont se plaignait l'empereur avait fait échouer la négociation dont il donnait connaissance aux troupes.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il a donc pris immédiatement le rapide avec sa femme en me chargeant de l'excuser auprès de vous de sa défection imprévue.Henry de Graffigny (1863-1934)
Le généralissime y consentit : ses ouvertures furent accueillies et les bases de la défection arrêtées.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Quant au centre gauche, il est irrité de voir sa campagne ainsi compromise, et murmure les mots de défection et de trahison.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
La disposition générale des esprits faisait craindre que sa condamnation n'entraînât un soulèvement et la défection des troupes.Joseph Fouché (1759-1820)
Ce message était donc pour les uns l'aveu de leur impuissance, pour les autres l'aveu de leur défection.Henri Welschinger (1846-1919)
Cette diplomatie sans scrupules consistait généralement dans un magnifique étalage de promesses et dans la défection à beaux deniers de quelques adversaires de la cour.Charles-Henry-Joseph de Batz-Trenquelléon (1835-1914)
Il savait bien que la résistance était impossible à cause de la défection de sa bonne femme.Paul Féval (1816-1887)
C'était le péril suprême, la grande épouvante, dont les dents des bourgeois claquaient, quand ils pensaient à une défection possible des troupes.Émile Zola (1840-1902)
Tout favorisait notre établissement ici... mais devons-nous, si près de cette défection, qui peut devenir un foyer de révolte, planter une tente qui sera regardée avec dédain ?George Sand (1804-1876)
Il envisagea de nouveau les chances qu'il avait de faire tourner sa défection au profit de son amour, et se persuada que c'était le seul parti qu'il avait à prendre.Joseph Marmette (1844-1895)
Elle ne cherchait même pas à définir son isolement, ni à élucider la grossière défection de l'oncle.Fernand Vandérem (1864-1939)
Quelques comparses secondaires paraissent plus ou moins tentés de profiter de l'agitation régnante et de l'irritation causée par la défection des députés, pour risquer une émeute.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le maréchal ne manifesta point ce qu'on appelle sa défection par un ordre du jour écrit.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Cette défection était le destin de cette importante journée ; car, si les troupes fussent restées fidèles, ma défense pouvait encore durer vingt-quatre heures.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je ne me suis pas livrée à cet examen attentif et clairvoyant des personnes et des choses par curiosité frivole et avec l'arrière-pensée d'y trouver le prétexte d'une défection.George Sand (1804-1876)
En attendant, la majorité du 13 mars, dont ils étaient les derniers et les plus fidèles champions, est maintenant, grâce à leur défection, complétement dissoute.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Robespierre porte de tous côtés ses yeux ; il ne rencontre que la défection et la haine.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEFECTION » s. f.

Abandonnement de parti. La defection d'un Prince ligué a causé souvent la ruine de toute la Ligue, du parti.
 
DEFECTION, se dit aussi en Astrologie de l'éclypse des luminaires. La defection de la Lune, du Soleil.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020