Email catcher

dépité

Définition

Définition de dépité ​​​ , dépitée ​​​ adjectif

Qui éprouve du dépit. Une amoureuse dépitée. Avoir l'air dépité.

Synonymes

Synonymes de dépité, dépitée adjectif

déçu, contrarié, désappointé, camus (familier, vieux), chocolat (familier, vieux), marri (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot dépité

En attendant, le couple est dépité devant les salles vides.Ouest-France, Nicole CONQUER, 24/06/2020
Il n'explique pas ses gestes, grogne plus qu'il ne répond, dépité.Ouest-France, Pierre MOMBOISSE, 12/04/2021
Gaston poussé à bout, dépité par le dédain de cette jeune fille honnête, était devenu extravagant, dans la crainte de ne plus paraître irrésistible.Louis Ulbach (1822-1889)
Un peu dépité de voir sa ruse sans effet, il pensa que, peut-être, il n'avait pas été compris, ou qu'il ne s'était pas suffisamment expliqué.Albert Delpit (1849-1893)
Il est tout dépité de s'en apercevoir car au niveau conscient il le déteste intensément.Cliniques méditerranéennes, 2001, Alberto Konicheckis (Cairn.info)
L'artiste, face à ces lectures, est toujours dépité, car il n'a pas besoin de médecins légistes, mais d'arpenteurs du voir.Nouvelle Revue d'esthétique, 2011, Antoine Perrot (Cairn.info)
Il s'était d'abord irrité et dépité contre les caprices fâcheux et incompréhensibles du marquis.George Sand (1804-1876)
Le développeur est d'autant plus dépité qu'il accorde une grande importance à la neutralité.Ouest-France, 23/07/2021
Vos paroles m'ont fort encouragé, mais je suis dépité de voir que seuls 12 collègues étaient là pour l'entendre.Europarl
Le coach ruaudinois, dépité que ses joueuses acceptent de tendre régulièrement l'autre joue, s'en voulait d'avoir été trop gentil.Ouest-France, 13/01/2018
Il remarque aussi, dépité, qu'il lui est impossible d'uriner aux toilettes s'il est à côté de quelqu'un.Revue française de psychanalyse, 2016, Jean-Marc Chauvin (Cairn.info)
Avec un coach totalement dépité et des joueurs marqués, du moins en ce qui concerne les plus impliqués.Ouest-France, François LE DIFFON, 21/12/2020
C'est un malotru qui les a ainsi éclaboussés, sur la route, et je suis encore confus et dépité de n'avoir pas châtié son insolence.Paul Lacroix (1806-1884)
Justement dépité, il changea d'allure, résolut de montrer sa force et sa popularité et de s'imposer en menaçant.Alphonse Aulard (1849-1928)
Il est dépité, car il se heurte à un refus du petit propriétaire qui veut conserver ce bien familial.Nouvelle revue théologique, 2018, Sylvie de Vulpillières (Cairn.info)
Si le roi est dépité de me voir si mal faire son service, il a tort.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le spécialiste est, quant à lui, dépité par les approximations et les lacunes dans l'érudition.Cités, 2017, Gilles Campagnolo (Cairn.info)
C'est un duo complice qui donne tout et, visuellement, narre la vie d'un bistrot sur le déclin tenu par un homme dépité.Ouest-France, 26/07/2021
Être jaloux et dépité, barrer une route et tourner la page pour passer à autre chose.Che vuoi ?, 2005, Michel Hessel (Cairn.info)
Je fermai aussitôt le livre, dépité de me connaître un tel rival parmi les modernes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots La naissance du « cool » La naissance du « cool »

C’est en écoutant le dernier album d’Orelsan, et plus particulièrement la chanson Casseurs Flowter Infinity, que l’on s’est fait la réflexion simple,...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 13/07/2022