dépité

définitions

dépité ​​​ , dépitée ​​​ adjectif

Qui éprouve du dépit. Une amoureuse dépitée. —  Avoir l'air dépité.

synonymes

dépité, dépitée adjectif

déçu, contrarié, désappointé, marri (littéraire), camus (familier, vieux), chocolat (familier, vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Gaston poussé à bout, dépité par le dédain de cette jeune fille honnête, était devenu extravagant, dans la crainte de ne plus paraître irrésistible.Louis Ulbach (1822-1889)
A cet endroit, le sultan dépité prit les cahiers de ses voyageurs, et les mit en pièces.Denis Diderot (1713-1784)
Justement dépité, il changea d'allure, résolut de montrer sa force et sa popularité et de s'imposer en menaçant.Alphonse Aulard (1849-1928)
Mangogul, dépité de ce que ses ris ne finissaient point, sortit brusquement, résolu de tenter la bizarre expérience qui s'était présentée à son imagination.Denis Diderot (1713-1784)
Je fermai aussitôt le livre, dépité de me connaître un tel rival parmi les modernes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je me balance toujours en ricanant, et j'attends que quelqu'un de bonne volonté me souffle une réponse, dépité parce que je dois refuser le gâteau qu'on m'offre.Jules Renard (1864-1910)
Un peu dépité de voir sa ruse sans effet, il pensa que, peut-être, il n'avait pas été compris, ou qu'il ne s'était pas suffisamment expliqué.Albert Delpit (1849-1893)
Notre modeste déférence à l'opinion d'esprits plus judicieux, plus mûrs, plus corrects que sympathiques et bienveillants, a, nous le craignons, quelque peu déconcerté, dépité, contrarié ces mêmes esprits.Eugène Sue (1804-1857)
C'est un malotru qui les a ainsi éclaboussés, sur la route, et je suis encore confus et dépité de n'avoir pas châtié son insolence.Paul Lacroix (1806-1884)
Il fallut qu'il cédât lui-même, et, d'un air interdit, confus et dépité, il jeta sur la table cet écu qu'il avoit tant de peine à lâcher.Jean-François Marmontel (1723-1799)
On était dépité de voir remettre en question une affaire que l'on croyait finie et à laquelle on attachait beaucoup d'importance.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais elle était mal exercée à la dissimulation, et ses yeux brillants de joie donnaient à son air dépité un éclatant démenti.Émile Gaboriau (1832-1873)
Aussi se contenta-t-il de répondre à l'offre de celui-ci par un « oui, monsieur, je veux bien » un peu indifférent et assez dépité.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Le premier gentilhomme de la chambre, dépité par l'inutilité de ses efforts pour les empêcher de se rendre auprès du roi, cherchait une revanche.Ernest Daudet (1837-1921)
Je distingue trois genres de piaffer : le piaffer lent, le piaffer précipité, le piaffer dépité.François Baucher (1796-1873)
Si le roi est dépité de me voir si mal faire son service, il a tort.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il lui tourna le dos et se rejeta dans son fauteuil avec le geste dépité d'un enfant à qui on refuse un joujou.André Theuriet (1833-1907)
Vos paroles m'ont fort encouragé, mais je suis dépité de voir que seuls 12 collègues étaient là pour l'entendre.Europarl
Il ne méprisait pas l'espèce humaine, comme on l'a dit, pour n'estimer que lui-même : c'est là un propos de courtisan dépité ou d'ambitieux secondaire jaloux de sa supériorité.George Sand (1804-1876)
Il se retira confus et dépité, se promettant de revenir le lendemain et se flattant d'être plus heureux.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021