dénigrer

 

définitions

dénigrer ​​​ verbe transitif

S'efforcer de faire mépriser (qqn, qqch.) en disant du mal, en niant les qualités. ➙ critiquer, décrier, discréditer, noircir, rabaisser ; familier débiner. Dénigrer ses collègues.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dénigre

tu dénigres

il dénigre / elle dénigre

nous dénigrons

vous dénigrez

ils dénigrent / elles dénigrent

imparfait

je dénigrais

tu dénigrais

il dénigrait / elle dénigrait

nous dénigrions

vous dénigriez

ils dénigraient / elles dénigraient

passé simple

je dénigrai

tu dénigras

il dénigra / elle dénigra

nous dénigrâmes

vous dénigrâtes

ils dénigrèrent / elles dénigrèrent

futur simple

je dénigrerai

tu dénigreras

il dénigrera / elle dénigrera

nous dénigrerons

vous dénigrerez

ils dénigreront / elles dénigreront

 

synonymes

dénigrer verbe transitif

attaquer, critiquer, déblatérer contre, déchirer à belles dents, décrier, déprécier, discréditer, médire de, rabaisser, décauser (Belgique), clabauder contre (littéraire), détracter (littéraire), dépriser (littéraire), débiner (familier), descendre (familier), éreinter (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous sommes tellement bavards, nous autres, si prompts à cancaner et à dénigrer, que nous avions besoin d'une leçon.Georges Darien (1862-1921)
Les hommes ne connaissent pas de milieu entre nous ennuyer et nous dénigrer : ceux qui s'agenouillent nous font bâiller, et ceux qui nous plairaient nous font rougir de nous.Edmond Haraucourt (1856-1941)
Votre avis peut diverger, mais nous ridiculiser, nous dénigrer ou nous traiter d’antieuropéens ébranle la légitimité démocratique de votre propre projet.Europarl
On le sut, et on partit de là pour dénigrer sa fête, qui avait d'abord beaucoup réussi.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il s'agit d'un instrument extrêmement utile qu'il ne faut absolument pas dénigrer à cause du résultat négatif auquel il conduit.Europarl
Mais il y avait tant de jalousie contre la rose, qu'on se réconcilia pour la railler et la dénigrer.George Sand (1804-1876)
Dans le passé, nous avons commis l'erreur de dénigrer le transport maritime à courte distance.Europarl
Soutenons-la tant qu'elle est sur place, plutôt que de la dénigrer par des commentaires politiques désagréables comme l'a fait l'extrême gauche aujourd'hui.Europarl
On devait, par affectation de bon sens, dénigrer toujours les avocats, et servir le plus souvent possible ces locutions : « apporter sa pierre à l'édifice, – problème social, – atelier ».Gustave Flaubert (1821-1880)
Il est réellement inacceptable que l'on en vienne à dénigrer ou à insulter la légitimité démocratique d'un pays et de ses institutions ou des institutions européennes.Europarl
On essaya bien encore de dénigrer l'amour donquichottesque du marquis, mais on l'envia plus qu'on ne le plaignit.George Sand (1804-1876)
Si j'ai cité des noms illustres, ce n'est certes pas pour le vain plaisir de dénigrer de grandes renommées.Frédéric Bastiat (1801-1850)
On riait encore du bonhomme, qui, retrouvant son aplomb de méridional, s'était mis à tout dénigrer et à prétendre que les nouveautés allaient finir sur le trottoir.Émile Zola (1840-1902)
Mais la seconde, de beaucoup la plus raffinée et la plus efficace, c'est de dénigrer ou simplement d'omettre un rival.Paul Flat (1865-1918)
Les autorités militaires et politiques se sont longtemps contentées de dénigrer ceux qui s'en inquiétaient.Europarl
Il n'est pas question de dénigrer une notion forte et mobilisatrice, mais de marquer sa vigilance face au risque d'instrumentalisation qui la guette.Europarl
Elle avait une vieille haine contre les nobles, et ne perdait pas une occasion de les dénigrer et de les tourner en ridicule, ce dont elle s'acquittait avec assez d'esprit.George Sand (1804-1876)
Elle s'éleva avec force contre les critiques qui ne savaient que dénigrer et jamais admirer.Clarisse Bader (1840-1902)
Il ne manqua pas de dénigrer un peu les autres femmes, manière habile de lui adresser des compliments.Gustave Flaubert (1821-1880)
Bien que tout ne soit pas parfait aujourd’hui, nous ne devons pas dénigrer le programme-cadre.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DENIGRER » v. act.

Mesdire de quelqu'un, déchirer sa reputation. Les parties animées tâchent à se denigrer le plus qu'elles peuvent par leurs invectives. Les Auteurs Critiques se denigrent les uns les autres. On dit aussi, qu'un homme s'est bien denigré, quand on a descouvert qu'il a fait quelque meschante action. Il est bas.
 
DENIGRÉ, ÉE. part. & adj.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020