débiner

 

définitions

débiner ​​​ verbe transitif

Dénigrer, médire de.

se débiner verbe pronominal

familier Se sauver, s'enfuir.
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me débine

tu te débines

il se débine / elle se débine

nous nous débinons

vous vous débinez

ils se débinent / elles se débinent

imparfait

je me débinais

tu te débinais

il se débinait / elle se débinait

nous nous débinions

vous vous débiniez

ils se débinaient / elles se débinaient

passé simple

je me débinai

tu te débinas

il se débina / elle se débina

nous nous débinâmes

vous vous débinâtes

ils se débinèrent / elles se débinèrent

futur simple

je me débinerai

tu te débineras

il se débinera / elle se débinera

nous nous débinerons

vous vous débinerez

ils se débineront / elles se débineront

actif

indicatif

présent

je débine

tu débines

il débine / elle débine

nous débinons

vous débinez

ils débinent / elles débinent

imparfait

je débinais

tu débinais

il débinait / elle débinait

nous débinions

vous débiniez

ils débinaient / elles débinaient

passé simple

je débinai

tu débinas

il débina / elle débina

nous débinâmes

vous débinâtes

ils débinèrent / elles débinèrent

futur simple

je débinerai

tu débineras

il débinera / elle débinera

nous débinerons

vous débinerez

ils débineront / elles débineront

 

synonymes

débiner verbe transitif

[familier] dénigrer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et à présent il ira débiner les socialistes !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020