désenchanté

 

définitions

désenchanté ​​​ , désenchantée ​​​ adjectif

Qui a perdu son enthousiasme, ses illusions. ➙ blasé, déçu, désillusionné. Il est revenu désenchanté. —  Un sourire désenchanté.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'aspect de ce séjour aurait peut-être un peu désenchanté notre nouvel enfant de chœur, si ses camarades lui avaient laissé le temps de s'abandonner à ses réflexions.Adolphe Adam (1803-1856)
Il en sort comme un parfum dangereux qui grise la cervelle, l'image troublante d'un paradis d'amour qui crève inopinément et vous laisse, désenchanté, devant d'horribles bestialités.Hector France (1837-1908)
À présent, dit-il à la vieille femme, à présent que je suis désenchanté, daignez me dire, madame, si vous avez ici des sorciers ?François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Son métier et sa nature s'étaient réunis pour en faire un homme très surveillé, très désenchanté et cependant très tendre.Paul Bourget (1852-1935)
Au fait, si l'on ne connaissait pas, par ce livre, le jeune homme qu'il avait été, on comprendrait moins le vieillard si profondément désenchanté qu'il fut.Jules Lemaître (1853-1914)
Notre voyageur reprit donc, un peu désenchanté, le chemin de sa patrie : ce jour-là, ne l'eût-il pas nommé plutôt le chemin de l'exil ?Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Si c'est là une supériorité, je l'ignore ; mais notre réalisme, plus sensuel, est aussi plus réellement désenchanté.Jules Lemaître (1853-1914)
Cette foi charmante s'en est allée peu à peu, et voici que nos penseurs modernes ne devinent plus d'âmes dans l'univers désenchanté.Anatole France (1844-1924)
Le temps et les malheurs ne m'avaient pas encore désenchanté en me montrant les illusions dont elle est souvent remplie.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
C'est un si grand honneur et une si grande félicité à envisager, que celui-là devra y travailler sérieusement, et n'aura jamais le droit de se dire sceptique ou désenchanté.George Sand (1804-1876)
Elles s'asseyent tristement sur les débris de leur fortune passée, et se concentrent en elles-mêmes, jetant un regard désenchanté sur les merveilles d'une civilisation qui les condamne ou les oublie.Gérard de Nerval (1808-1855)
Je ne le crois pas, c'est plutôt l'œuvre d'un désenchanté, j'allais dire d'un spleenitique en littérature.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Cette visite m'avait désenchanté, je n'étais plus sous le charme du rêve et, rapidement, je retournais à la vie désolée, au nihilisme de l'amour.Octave Mirbeau (1848-1917)
On est désenchanté de la vie quand on a vécu ; mais nous au contraire qui ne demanderions qu'à vivre !...Pierre Loti (1850-1923)
C'était maintenant une femme au visage dur, et à l'air désenchanté qui portait sa grossesse comme un mal affreux et insupportable.Marguerite Audoux (1863-1937)
Je me garderai bien de voir par les yeux du voyageur désenchanté, tandis qu'un poète me prête sa lorgnette magique.Anatole France (1844-1924)
Ce sont les réflexions d'un spectateur plein d'expérience, un peu désenchanté, non pas ennuyé pourtant, et jamais ennuyeux.Jules Lemaître (1853-1914)
Malade de corps, désenchanté de la vie, il appela à lui, comme autrefois dans sa captivité, sa sœur, sa meilleure amie.Clarisse Bader (1840-1902)
J'avais un immense désir, désenchanté d'avance, de la revoir, le besoin instinctif et la sage défiance de lui écrire.Marcel Proust (1871-1922)
Mais, désenchanté que vous êtes, est-ce que vous ne devriez pas vous laisser mourir d'inanition, si la vie est une corvée ?Jules Claretie (1840-1913)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Vaccinodrome Vaccinodrome

Court-on plus facilement quand on n'en a qu'une que quand on en a deux ? On peut légitimement se poser la question, car le dromadaire, qui n'a qu'une bosse, est étymologiquement le « (chameau) qui court ». Son nom fait partie de la famille du grec dromos « course ».

Édouard Trouillez 08/01/2021