dévorant

 

définitions

dévorant ​​​ , dévorante ​​​ adjectif

Une faim dévorante, qui pousse à manger beaucoup. —  au figuré Curiosité dévorante. ➙ insatiable.
Qui consume, détruit ; au figuré ardent, brûlant, dévastateur. Une passion dévorante.
 

synonymes

dévorant, dévorante adjectif

ardent, avide, débordant, démesuré, insatiable, inextinguible (littéraire)

destructeur, dévastateur, ravageur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un système raisonnable de finances est à créer ; celui qui règne aujourd'hui est mesquin, prodigue, tracassier, dévorant, et, dans le fait, absolument indépendant de votre surveillance suprême.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Les vieux murs de terre semblent s'effriter sous le dévorant soleil, les vieilles lézardes des maisons semblent s'allonger et s'ouvrir.Pierre Loti (1850-1923)
Je les regardais se parlant, se serrant les mains, se dévorant des yeux mutuellement, et je demeurais immobile, bouche close, frappé d'un hébêtement qui me paralysait tout entier.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Nous approchions rapidement, dévorant des yeux l'horizon circulaire qui s'ouvrait devant nous comme un vaste amphithéâtre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Marcel les vit alignés au bord du chemin, dévorant des morceaux de pain noir et des saucisses moisies.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Elle obéit avec lenteur, un doigt sur ses lèvres, dévorant les fruits de son regard candide.Ernest Daudet (1837-1921)
Elle en ressentait les horreurs, ce feu si vif, si dévorant, les hurlements rauques des damnés, et ces effroyables profondeurs de ténèbres et de brasiers.Élémir Bourges (1852-1925)
Un air dévorant, des cendres étincelantes, des flammes détachées, embrasaient notre respiration courte, sèche, haletante, et déjà presque suffoquée par la fumée.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Alors il profita de sa halte en dévorant de plaisir l'admirable horizon qui se déployait à ses regards.Pons de l'Hérault (1772-1853)
La misère laide, sale, cruelle, le travail implacable, dévorant, les privations obstinées, le froid, la faim, l'isolement, la honte, les haillons, tout cela est si sûrement mortel pour la beauté !George Sand (1804-1876)
Je ne suis plus qu'une âme, et tout en moi a été purifié au feu dévorant de mon amour.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le soleil était dévorant ; le cuir de mes fontes me brûlait les mains, et de toutes parts régnait le plus grand silence.Eugène Fromentin (1820-1876)
Des roses, des roses ; en cette courte saison qui mène si vite à l'été dévorant, on vit ici dans l'obsession des roses.Pierre Loti (1850-1923)
La plupart de ses dépenses sont pour ses jardins, pour ses bains, pour ses femmes blanches : il en possédait dix-huit en 1784 : et ces femmes sont d'une luxe dévorant.Volney (1757-1820)
Peut-être ont-ils apporté jusqu'ici le corps de quelque animal : c'est en le dévorant qu'ils se querellent, et font ce vacarme dont nous sommes étourdis.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
Les femmes y seront plus jolies et moins belles ; l'amour y sera un désir aveugle, impétueux, une fièvre ardente, un besoin dévorant, un cri de la nature.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Comment, lorsqu'on jette ses fautes, avec une confiance toute filiale, dans le brasier dévorant de l'amour, comment ne seraient-elles pas consumées sans retour ?Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Je la regardais, dévorant ses paroles, partageant toute la conviction de ses pensées, embrassant surtout toute la vivacité de ses espérances.Ida Saint-Elme (1776-1845)
C'était un lupus, qui avait envahi le nez et la bouche, peu à peu grandi là, une ulcération lente s'étalant sans cesse sous les croûtes, dévorant les muqueuses.Émile Zola (1840-1902)
C'est étonnant, du reste, combien on s'habituerait vite à cette existence si complètement simplifiée de la jonque, existence de saine fatigue, d'appétit dévorant et de lourd sommeil.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEVORANT, ANTE » adj.

Qui devore, qui consume promptement. Il a un feu devorant dans les entrailles qui luy donne un continuel appetit.
 
On dit figurément d'un bon Chrêtien, qu'il a un zele devorant, un feu divin qui est devorant, pour dire, qu'il a un grand amour de Dieu.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020