ardent

 

définitions

ardent ​​​ , ardente ​​​ adjectif et nom masculin

littéraire Qui est en feu, en combustion ; qui brûle. Tisons ardents. ➙ incandescent ; braise. —  locution, courant Être sur des charbons* ardents.
Chapelle ardente : salle mortuaire éclairée de nombreux cierges.
Qui a la couleur, l'éclat du feu. Cheveux d'un roux ardent. —  au figuré Regard ardent.
littéraire Qui dégage une forte chaleur. Un soleil ardent. ➙ brûlant, torride.
par extension Qui cause une sensation de chaleur, de brûlure. Fièvre ardente. —  (nom masculin pluriel) Le mal des ardents : nom donné au Moyen Âge à l'ergotisme.
au figuré
Qui a de l'ardeur, est prompt à s'enflammer. ➙ enthousiaste, fervent, fougueux, passionné. —  Tempérament ardent, porté à l'amour. ➙ amoureux.
Très vif (sentiments); violent. Une ardente conviction. ➙ profond.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ceci est bien traduit par l’expression qui dit que l’esprit est ardent, mais la chair est faible.Europarl
Mais en présence de cet homme que le mal rendait impuissant à se défendre contre le danger qui le menaçait, je fus pris du désir ardent de le sauver.Eugène Chavette (1827-1902)
Il lui dit son amour tel qu'il l'éprouvait, ardent, loyal, sincère, en brave homme épris.Émile Bergerat (1845-1923)
L'affirmation du dogme par persuasion de sa nécessité sociale, avec un sincère attendrissement, et avec un ardent désir que le dogme soit vrai ?Jules Lemaître (1853-1914)
En prononçant cette menace, j'appliquai mon flambeau ardent aux branches de canne de la hutte.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Je te dis, afin que tu l'apprennes, si tu ne le sais pas encore, que j'éprouve un ardent désir de te voir.George Sand (1804-1876)
Franklin, dès son enfance, ardent ami des droits de l'homme, se montra bientôt l'un des plus fermes opposans aux injustes projets des propriétaires.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
D'une part, j'éprouve un ardent désir de revoir ma dame, de l'autre, ma parole engagée et la gloire me retiennent ; cela réuni m'embarrasse extrêmement.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Puis, très-soudainement, la pensée, et une terreur frissonnante, et un ardent effort de comprendre au vrai mon état.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Lorsque j'entends sa voix, lorsque son ardent regard... s'attache sur moi... mes résolutions les plus fermes m'abandonnent... je ne pense qu'à l'écouter... qu'à le contempler....Eugène Sue (1804-1857)
Mais, loin de réussir, on eût dit que son cœur s'allumait encore à ce soleil ardent.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'étais bien fatigué d'une assez longue promenade avec le jeune cheval, puis ensuite du cahotement du char-à-banc et de mes efforts pour gravir la montagne par un soleil ardent.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Grâce à la forte lumière qui brillait derrière lui, nous vîmes un homme d'aspect vénérable, aux cheveux blancs comme neige, aux traits qui indiquaient un caractère pensif mais ardent.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je suis bienheureux de voir les miracles que fait éclore l'ardent soleil : ce sont des tigres, des palmiers et des serpents à sonnettes.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Parmi les hommes aussi il y a de belles couvées d'ardent soleil et chez les méchants bien des choses merveilleuses.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Trois fois il s'élança, le cœur ardent à la saisir ; trois fois, elle s'évanouit dans ses mains, semblable à une ombre et à un songe.Anatole France (1844-1924)
Il n'en est pas moins un spiritualiste très ferme et même assez obstiné, et assez ardent.Émile Faguet (1847-1916)
Je respecte beaucoup votre désir ardent de débattre et d'expliquer les choses mais c'est l'heure des questions.Europarl
C'était une chaude journée ; personne ne se hasardait sur la terrasse incendiée par un ardent soleil.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Osborne avoit de l'esprit, et étoit sincère et ardent en amitié ; mais il aimoit trop la critique en matière de littérature.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARDENT, ENTE » adj.

Qui vient du verbe ardre, qui n'est plus en usage. Qui brusle, ou qui est bruslé, ou qui échauffe beaucoup. Ce feu est trop ardent. une fievre ardente, est une fievre fort violente. il faut qu'un figuier soit exposé à un soleil fort ardent.
 
MIROIR ARDENT, est un miroir concave, spherique ou parabolique, qui ramasse tous les rayons du soleil en un point, qu'on appelle foyer, où la chaleur devient si grande, qu'elle brusle. On a veu de si bons miroirs ardents, qu'ils fondoient & calcinoient les metaux en deux minutes. Voyez Miroir.
 
ARDENT, signifie aussi, la couleur rousse, ou qui tire sur la couleur de flamme. Ce poil blond est trop ardent. je veux un jaune plus pasle, celuy-là est trop ardent.
 
ARDENT, se dit figurément en Morale, de tout ce qui se fait avec chaleur, passion & vehemence. Une devotion ardente. un zele ardent. un homme ardent au gain. un chien ardent à la chasse. On le dit aussi absolument. Prenez ce Procureur, c'est un ardent, un affamé qui est aspre au gain. Il se dit aussi en ce sens de la simple vivacité. C'est un esprit ardent, un ouvrage ardent.

Définition de « ARDENT » s. m.

est un certain meteore, ou feu folet, qui se forme de quelques exhalaisons grasses qui s'élevent & s'enflamment dans les lieux marescageux. Les paysans disent que ce sont des enfants morts-nés, ou des faux bournoyeurs, & en conçoivent des terreurs paniques & ridicules. On les appelle en divers lieux, Fuyrolles, Flammeroles, Flambarts, ou Follets. Les Anciens, quand ils en voyoient deux ensemble, les appelloient Castor & Pollux, & ils les tenoient pour un heureux presage. Quand il n'en paroissoit qu'un, ils le nommoient Helene, & le presage en étoit funeste, selon le témoignage de Pline.
 
On a appellé aussi Ardents, certains malades d'une fievre ardente, qu'on nomma aussi Feu sacré. C'étoit une espece d'heresipele. Ils ont donné lieu autrefois au miracle de Sainte Geneviefve des Ardents, qui se fit sous Louïs VII. vers l'an 1130. au lieu où est bastie son Eglise proche Nôtre Dame à Paris.
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020