distrait

 

définitions

distrait ​​​ , distraite ​​​ adjectif et nom

Absorbé par autre chose. Il m'a paru distrait. ➙ absent. —  Écouter d'une oreille distraite.
Qui est, par caractère, occupé d'autre chose que de ce qu'il fait, ou de ce qu'on lui dit. Il est si distrait qu'il perd tout. ➙ étourdi. —  nom C'est une grande distraite.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il se leva lentement, étira ses quatre membres et jeta autour de lui un regard distrait.Alfred Assollant (1827-1886)
Et telle était son application obstinée à chercher un expédient, qu'elle ne prononça pas dix paroles, et encore de l'air le plus distrait, pendant le déjeuner.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les gens du pays, blasés sur ces merveilles, jettent au prodigieux paysage un regard distrait et passent.Paul Féval (1816-1887)
Le cheval, sous son cavalier distrait, se retourna le plus vite qu'il put pour fuir l'ennemi, marchant vers la fille dont il était maintenant tout proche.Jean Aicard (1848-1921)
L'imagination devient plus vive et la mémoire est plus fidèle lorsque rien ne distrait nos sens et qu'aucun objet extérieur ne trouble notre âme.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Dans cet orgueilleux appareil, je faisois d'un air distrait des nœuds avec une navette d'or.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Cette scène, qui l'avait distrait du combat dont il était déchiré, augmentait sa fièvre maintenant, déterminait en lui la lutte suprême.Émile Zola (1840-1902)
Surveillez vos premières représentations en ayant toujours dans la salle quelques amis vrais et chauds, qui entraînent, à point et à propos, le public incertain et distrait par nature.George Sand (1804-1876)
Un jour, le pédagogue distrait tomba sur le gazon, tout en ayant soin d'achever sa phrase.Albert le Roy (1856-1905)
Aussi préférait-il attendre qu'il fût seul, sans danger pour autrui, sans crainte d'être distrait lui-même.Émile Zola (1840-1902)
Aussitôt je me suis rappelé sa conduite au moment où il est monté sur le trône, et cette belle page d'histoire m'a distrait du spectacle auquel j'assistais.Astolphe de Custine (1790-1857)
Mais il était si distrait et paraissait si indifférent à toutes choses, que le cœur se resserrait et se glaçait auprès de lui.George Sand (1804-1876)
La moindre induction me distrait du présent, le verbe se déroule en une activité intérieure et tout le possible de la vie s'ouvre à moi.Remy de Gourmont (1858-1915)
Pour que la suggestion d'accroissement des lignes opère efficacement, il faut que l'ordre croissant des premières lignes soit tout à fait saisissant, même pour l'œil le plus distrait.Alfred Binet (1857-1911)
Arrivé au collége, je ne fus distrait de l'étude que par le désir d'étudier sans contrainte.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Maurice y jeta d'abord un regard distrait ; puis tout à coup je vis son regard prendre cette étrange fixité dont j'ai parlé.Jules Lermina (1839-1915)
La richesse oisive a cela de terrible que rien ne la distrait, que rien ne la défend des ressentiments douloureux.Eugène Sue (1804-1857)
Aussitôt qu'il entendait parler d'une affaire sérieuse il devenait distrait, son esprit étant incapable d'une tension ou même d'une attention.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était un garçon de bonne humeur, et qui ne manquait pas d'esprit, mais tellement distrait et étourdi, qu'on le regardait comme un peu fou.Alfred de Musset (1810-1857)
Laurent jetait malgré lui un regard distrait sur le jardin et sur la petite porte du mur mitoyen qu'on apercevait de sa place.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020