douer

 

définitions

douer ​​​ verbe transitif

(le sujet désigne Dieu, la nature, etc.) Pourvoir (qqn) de qualités, d'avantages. ➙ doter. La nature l'a doué de beaucoup de sensibilité.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je doue

tu doues

il doue / elle doue

nous douons

vous douez

ils douent / elles douent

imparfait

je douais

tu douais

il douait / elle douait

nous douions

vous douiez

ils douaient / elles douaient

passé simple

je douai

tu douas

il doua / elle doua

nous douâmes

vous douâtes

ils douèrent / elles douèrent

futur simple

je douerai

tu doueras

il douera / elle douera

nous douerons

vous douerez

ils doueront / elles doueront

 

synonymes

douer verbe transitif

doter, donner en partage, gratifier, nantir, pourvoir, affliger (péjoratif ou plaisant)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une des principales occupations des fées, c'est de douer les enfants de vertus plus ou moins extraordinaires, plus ou moins surnaturelles.Paul Lacroix (1806-1884)
Non pas, si ses traits pouvaient me douer de ce qui les faisait oublier.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
On peut douer des corps invisibles, de toutes les propriétés qu'on voudra, sans crainte d'être contredit par les sens.Edmond Perrier (1844-1921)
La capricieuse nature avait commencé à le douer ; un prêtre l'avait achevé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ne manquez pas, aussitôt qu'elle sera au monde, de nous appeler, parce que nous voulons la douer de toutes sortes de bonnes qualités.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Avec les vertus dont nous voulons bien le douer, qu'il ait quelque vice léger.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Le tour de la troisième étant venu pour douer, elle éclata de rire, et marmotta plusieurs choses entre ses dents, que la reine n'entendit point.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Mais comme par là ils auraient détruit le mobile même de notre activité, ils ont pensé à nous douer d'un mobile différent : le dévouement, le sacrifice.Frédéric Bastiat (1801-1850)
De quelle existence, de quelle réalité entendait-on douer, soit cette matière de la qualité, soit cette forme de la relation ?Charles de Rémusat (1797-1875)
Allons, il faut le baptiser et le douer de grandes vertus.Paul Lacroix (1806-1884)
Celle-ci, qui appelle toute chose à son secours, a bien plus en elle pour douer son fils.Jules Michelet (1798-1874)
Quel prodigieux ouvrier, quel fabricant de joujoux incomparable a pu douer le masque humain de sa souplesse de ressorts, de son élasticité merveilleuse ?Alphonse Daudet (1840-1897)
Il faut bien pour colloquer la douer avec le faisan du monde, qui est le chanoine ; ainsi tout ordre aura lieu.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il ne fut plus question que de douer l'enfant : les fées s'empressèrent de le faire.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Je l'arrêtai au moment où elle venait de te douer d'une curiosité qui devait faire ton malheur et te mettre à quinze ans sous son entière dépendance.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je vais te douer des dons de vie et te donner le pouvoir de résister et de souffrir.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DOÜER » v. act.

Assigner un doüaire à sa femme. Une femme doüée de doüaire coûtumier est plus avantagée, que si elle étoit doüée d'un doüaire prefix.
 
DOÜER, se dit aussi en parlant des dons & des avantages que nous recevons de la nature & de la grace. Samson fut doüé d'une force extraordinaire. Judith fut doüée d'une grande pudicité. Esther fut doüée d'une beauté admirable. La Sainte Vierge a été doüée de toutes sortes de graces & de vertus.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020