Email catcher

ébranlement

définitions

ébranlement ​​​ nom masculin

Oscillation ou vibration produite par un choc ou une secousse. ➙ commotion. L'ébranlement du sol. ➙ tremblement.
État de ce qui est affaibli, menacé. L'ébranlement des institutions.
Choc nerveux qui a des répercussions sur l'équilibre mental. ➙ traumatisme.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Seul l'ébranlement de l'écluse, rythmée par la chorégraphie des passerelles et l'ouverture des vannes d'eau, vient rompre la quiétude des lieux.Ouest-France, Didrick POMELLE, 16/06/2020
Qu'aujourd'hui du moins l'horrible ébranlement qui retentit jusqu'à nous aille réveiller un dernier écho sur sa pierre longtemps muette !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Ils rassurent et offrent des gages de fiabilité dans un monde en perpétuel ébranlement.Ouest-France, 25/09/2021
Une influence secrète et puissante les élève et les abaisse, comme fait la terre dans ses ébranlements.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
De manière plus fondamentale, il révèle aussi en creux l'ébranlement du paternalisme qu'a provoqué la juridicisation des rapports entre domestiques et employeurs.Esprit, 2006, Dominique Vidal (Cairn.info)
De la tour, surmontée d'une flèche octogone, toute palpitante sous l'ébranlement des huit cloches de son carillon, s'échappaient les tintements de la neuvième heure.Jules Verne (1828-1905)
Cette impression ne renvoie à aucune offense réelle, et ce, malgré l'ébranlement de l'âme.Revue de philosophie ancienne, 2014, Olivier D’Jeranian (Cairn.info)
Dans la perspective de l'analyse des idéologies, un tel phénomène traduit en général un ébranlement de la configuration symbolique qui le précédait.Cités, 2008, Shmuel Trigano (Cairn.info)
Comme toute épidémie, le sida est en effet bien fait pour provoquer un ébranlement des pouvoirs institués, politiques, médicaux, scientifiques, ou autres.Revue française de science politique, 2005, François Buton (Cairn.info)
Dans tous les cas, l'ébranlement est profond et laissera des traces.Ouest-France, Jean BOISSONNAT, 05/07/2016
Avant même l'ébranlement du cortège, quatre-vingt-quinze personnes ont été interpellées avec, notamment, en leur possession des objets pouvant servir de projectiles.Ouest-France, 23/06/2016
En évoquant à cette occasion, l'ébranlement de la filière du lait infantile contaminé à la salmonelle.Ouest-France, 08/02/2021
Comment faire pour s'avouer la douleur, l'ébranlement de l'affect ?Poésie, 2020, Goethe , Denis Thouard (Cairn.info)
Et de ce point de vue là c'est un ébranlement incroyable.Ouest-France, Antonin LE BRIS, 28/02/2017
Cette découverte a provoqué un ébranlement radical du point de vue figé selon lequel les cartes sont l'expression de l'espace.Critique, 2014, Kai-cheung Dung, Sebastian Veg (Cairn.info)
Mes excessifs désirs m'avaient communiqué ces rapides ébranlements de la sensibilité qui ressemblent aux secousses de la peur.Honoré de Balzac (1799-1850)
La force disproportionnée du mouvement tiendrait le corps social dans un ébranlement désordonné et maladif.François Guizot (1787-1874)
Cette politique conduit à une érosion des bas salaires et à coup sûr à l'ébranlement du niveau de vie des citoyens.Europarl
Il s'est fait un grand ébranlement dans les mœurs et dans les idées.George Sand (1804-1876)
De là un grand bruit qui fait veiller les uns, de là un grand ébranlement qui fait trembler les autres.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESBRANLEMENT » s. m.

Secousse. Les coups de canon ont causé un grand esbranlement à cette muraille.
 
ESBRANLEMENT, se dit aussi au figuré, en parlant de la fermeté de l'ame & du courage. Corneille a dit dans les Horaces :
 
Si prés de voir sur soy fondre de tels orages,
 
L'esbranlement sied bien aux plus fermes courages.