échappatoire

 

définitions

échappatoire ​​​ nom féminin

Moyen détourné par lequel on cherche à se tirer d'embarras. ➙ dérobade, faux-fuyant, subterfuge.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les citoyens honnêtes qui paient leurs impôts attendent de notre part rien moins que des règles qui soient contraignantes pour tout le monde, sans échappatoire.Europarl
Cette situation montre clairement qu'il faut réfléchir à des mesures techniques et ne laisser aucune échappatoire ou possibilité de se dérober.Europarl
La future 14e directive ne doit pas fournir d'échappatoire à l'existence de mécanismes solides de participation des travailleurs.Europarl
De nombreux pays, et en particulier les groupes écologistes, considéraient cela comme une énorme échappatoire.Europarl
Cela requiert, d'une part, que les mesures proposées soient aussi univoques que possible, sans possibilité d'échappatoire pour les profiteurs ne voulant pas satisfaire aux exigences légales.Europarl
Il y aura toujours pour eux une échappatoire qui laissera intact le principe de causalité.Charles Nordmann (1881-1940)
Si infranchissable que parût le cercle où le ministre français se voyait enfermé, il trouva moyen d'en sortir, découvrit une échappatoire.Albert Vandal (1853-1910)
Mais surtout, ce qui est beaucoup plus grave, la directive offre une échappatoire extrêmement dangereuse.Europarl
Je suis tout aussi convaincu qu'il n'y a pas d'échappatoire et qu'une politique de l'autruche devant le problème essentiel de notre société, qui est celui du chômage, serait catastrophique.Europarl
Ce fut pour l'examiner, pour y chercher une échappatoire en cas d'insuccès, que notre avocat fit une courte halte avant d'exécuter le sinistre projet qu'il avait conçu.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Nous devons prévenir toute échappatoire, car il ne coûte presque rien de convertir le mercure en calomel.Europarl
Un tel point de vue ne consiste pas seulement en une échappatoire politique, c'est positivement dangereux.Europarl
Il cherchait un motif tel qu'elle n'eut rien à répondre, un argument sans réplique et sans échappatoire, mais lequel ?Guy de Maupassant (1850-1893)
Cela contribuerait certainement à bloquer toute échappatoire susceptible d’apparaître lorsque nous travaillerons à cette proposition très importante dans cette enceinte l’automne prochain.Europarl
Sur ce point, de graves inquiétudes ont été exprimées quant au risque que cela ne puisse devenir une échappatoire pour des entreprises peu recommandables.Europarl
Au point 9, vous avez exigé de façon méritoire que l'on ne permette aucune échappatoire pour esquiver la cogestion.Europarl
On peut l'ignorer ou le savoir, le subir ou le désirer, mais il n'y a point d'échappatoire, point d'autre issue.Paul Valéry (1871-1945)
Cette tendance doit être combattue avec toute la vigueur nécessaire, notamment par une application stricte de la règle de l'unanimité, sans échappatoire juridique ou coopération différenciée.Europarl
Nous proposons donc une sorte d'échappatoire en assurant la présence dans ce groupe des personnes et instances concernées.Europarl
Il dit qu'il allait essayer de trouver une échappatoire, qu'il ferait remettre au surlendemain une résolution définitive.Marcel Proust (1871-1922)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCHAPPATOIRE » s. m.

Excuse, deffaite, meschante raison dont on se sert pour se tirer d'affaire, quand on soûtient un mauvais parti, pour éluder un argument convaincant. La plus-part des distingo de Philosophie sont des eschappatoires qui n'expliquent pas la difficulté, mais qui l'éludent. Les chicaneurs trouvent toûjours des eschappatoires pour fuir & dilayer.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020