ruse

 

définitions

ruse ​​​ nom féminin

Procédé habile pour tromper. ➙ artifice, feinte, machination, manœuvre, piège, stratagème, subterfuge. —  locution Ruse de guerre, pour surprendre l'ennemi, et, au figuré, un adversaire. Des ruses de Sioux.
La ruse : art de dissimuler, de tromper. ➙ habileté, rouerie.

rusé ​​​ , rusée ​​​ adjectif et nom

Qui a, emploie ou exprime de la ruse. ➙ malin, roublard. —  nom C'est une rusée. Un petit rusé.
 

synonymes

ruse nom féminin

manœuvre, artifice, astuce, chausse-trappe, détour, feinte, intrigue, machination, piège, stratagème, subterfuge, attrape-nigaud (familier), combine (familier), ficelle (familier), truc (familier), attrape-couillon (très familier), piège à cons (très familier), rets (littéraire)

adresse, artifice, astuce, diplomatie, finesse, fourberie (péjoratif), habileté, machiavélisme (péjoratif), malice, perfidie (péjoratif), roublardise (péjoratif), rouerie (péjoratif), subtilité (péjoratif), cautèle (littéraire), matoiserie (littéraire)

ruse très habile

ruse de sioux (familier)

rusé, rusée adjectif

astucieux, adroit, diplomate, fin, finaud, futé, habile, machiavélique (péjoratif), malicieux, malin, retors, roué (péjoratif), subtil, combinard (familier), démerdard (familier), débrouillard (familier), roublard (familier), sioux (familier), ratoureur (familier, Québec), ratoureux (familier, Québec), artificieux (littéraire), cauteleux (littéraire), madré (littéraire), matois (littéraire), finasseur (vieilli)

[air, mine] malicieux, chafouin, narquois, sournois

il est très rusé

c'est un renard, c'est une fine mouche

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « ruse »

Ce à quoi l'on aspire surtout, c'est à le soutirer par la force et par la ruse à ceux qui l'ont créé.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Elle lui avoue que cette faute apparente n'était que la ruse de son amour pour le forcer par la jalousie à se découvrir.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je mis cependant d'abord en œuvre une petite ruse que je savais très propre à me le rendre favorable.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Ces souplesses féminines, si voisines de la ruse, irritent tant l'homme qu'elles ne charment pas.Paul Bourget (1852-1935)
La bonne foi n'autorise jamais la ruse, mais elle admet la réserve ; et la réserve a cela de particulier, c'est qu'elle ajoute à la confiance.Henry Lytton Bulwer (1801-1872), traduction Georges Perrot (1832-1914)
Perdre en une seule fois tout le prix de tant de ruse, de tant de patience !Émile Souvestre (1806-1854)
Lui seul soulève encore des batailles, mais à la ruse, car notre chair a peur des coups.Marc Elder (1884-1933)
Les petits hommes ont une ruse et une sagesse qu'on ne trouve souvent pas dans les plus grands.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Mais, avant de songer à me venger de cette ruse féminine, occupons-nous des moyens de la tourner à notre avantage.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
La ruse était bonne : elle aurait été meilleure encore, si je n'avais fini moi-même par la prendre trop au sérieux...Marie Quinton (1854-1933)
Dites-lui que je suis venue l'enlever ; dites-lui, s'il le faut, que j'ai employé la force ou la ruse !Mademoiselle Mars (1779-1847)
Parmi eux, l'on traînait un être à deux pieds, qui roulait des yeux sans ruse.Victor Segalen (1878-1919)
Les créoles au fait de sa ruse, l'attendent au bord des étangs, et emportent les restes de sa table.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Ces chefs de compagnie ne connaissaient que le succès ; les plus braves aimaient mieux employer la ruse.Jules Michelet (1798-1874)
Enfin, l'esprit, la ruse, la trahison, la fausse pitié, tout fut employé pour abuser la tendresse d'un frère, et le porter à la plus coupable injustice.Sophie Gay (1776-1852)
Et plus encore, d'y surprendre la preuve d'une pensée, d'une ruse, d'un calcul indéniables, mais en même temps naïfs, maladroits et à vue courte.Pierre Loti (1850-1923)
Tel est le trait le plus apparent de ces caractères composés de ruse et de vanité.Eugène Fromentin (1820-1876)
Cette ruse si vulgaire, mais si naturelle, le rendit libre de tout soin pendant le temps nécessaire à l'accomplissement de ses projets.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce que n'a pu la vertu tant vantée, l'esprit de ruse l'a produit sans effort.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Ce prince a reçu de la nature un esprit de ruse et de finesse, partage des esprits faibles et ignorants.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Afficher toutRéduire

Exemples de « rusé »

Nos docteurs déraisonnent sur ce mot ; le fait est que son vrai sens est habileté, emploi adroit et rusé de la puissance.Volney (1757-1820)
En vérité, le moi rusé, le moi sans amour qui cherche son avantage dans l'avantage du plus grand nombre : ce n'est pas là l'origine du troupeau, mais son déclin.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
L'immense fortune de cet homme met à sa disposition des ressources inconnues ; il est aussi rusé que méchant.Eugène Sue (1804-1857)
Ce rusé sauvage avait repris son empire sur lui-même avec sa dissimulation ordinaire, et il marchait vers son but avec l'adresse et la prudence qui ne le quittaient jamais.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Mais il y a un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours.René Descartes (1596-1650)
Les femmes, c'est tout ce qu'il y a de plus fin et de plus rusé dans la création... quand l'amour les pique, où les brûle si tu veux.Pamphile Le May (1837-1918)
S'il envoie quelque émissaire assez rusé pour me demander afin de savoir si madame est seule, au moins je ne serai pas joué comme un sot !Honoré de Balzac (1799-1850)
Le rusé sauvage vit sur-le-champ qu'il pouvait tirer avantage de la disposition générale des esprits, et il résolut d'en profiter.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'était un homme violent, rusé, d'un esprit subtil, excellent dans l'action, excellent par la parole.Anatole France (1844-1924)
C'est au contraire de tous les arts le plus subtil, le plus rusé, le dernier et le plus patient.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il savait bien, le rusé drôle, que si les spirituels associés le payaient, c'était surtout, ou plutôt c'était uniquement pour se parer de lui.Émile Gaboriau (1832-1873)
Comment le rusé personnage qui en était l'objet n'eût-il pas vu une invitation à pousser plus avant sa pointe dans un accueil comme celui qu'elle lui fit ?Paul Bourget (1852-1935)
Cette conduite seroit contraire à tout le reste de la politique de ce prince, aussi hardi et entreprenant, que adroit et rusé.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
On voit que nulle légèreté de propos, nulle étourderie du jeune favori, vraie ou supposée, n'est omise par le rusé politique.Alfred de Vigny (1797-1863)
Il avait l'air futé plutôt que fin, et sournois encore plus que rusé, si bien que son seul aspect devait éveiller toutes sortes de défiances et mettre instinctivement en garde.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il est assez malin pour ne pas se laisser prendre au piège ; il se croit bien aussi rusé que le diable, et il ne se trompe guère.George Sand (1804-1876)
Vraiment, non, il n'y faut pas songer ; car nous savons combien il est rusé, souple et perfide.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Bussy était trop rusé pour se laisser prendre au piége, quoique l'amorce eût été habilement préparée.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Je sentis que, quelle que fut mon attitude, légère ou sérieuse, je n'aurais pas le dernier mot avec cet homme bizarre, têtu autant que souple, et naïf autant que rusé.George Sand (1804-1876)
Bonaparte, qui était aussi rusé que l'aristocratie vénitienne, sentait ce danger, et tenait à son alliance plutôt pour se garantir de ses mauvais desseins que pour avoir ses secours.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RUSE » subst. fem.

Finesse, artifice dont on se sert pour tromper quelqu'un. Une ruse ou un stratageme de guerre.
 
... Qu'importe, si l'on use
 
Contre ses ennemis de vaillance, ou de ruse.
 
C'est ainsi que Berthaut a traduit ce mot de Virgile, Dolus an virtus quis in hoste requirat ? Les gens d'honneur n'usent point de ruse, ni de supercherie. Nicod derive ce mot de usus. Les Anglois s'en servent en la même signification.
 
On le dit aussi en termes de Chasse, d'un gibier qu'on poursuit, qui fait divers détours pour tromper les Chasseurs. Le renard sçait plusieurs ruses, il a un sac tout plein de ruses. Ruses des cerfs & hourvaris, c'est la même chose.
Vidéos La redingote La redingote

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020