Email catcher

effleurer

Définition

Définition de effleurer ​​​ verbe transitif

Toucher légèrement, du bout des doigts, des lèvres. ➙ frôler.
au figuré Toucher à peine à (un sujet), examiner superficiellement. Elle n'a fait qu'effleurer le problème. (choses) Faire une impression légère et fugitive sur (qqn). Cette idée ne m'avait jamais effleuré.

Conjugaison

Conjugaison du verbe effleurer

actif

indicatif
présent

j'effleure

tu effleures

il effleure / elle effleure

nous effleurons

vous effleurez

ils effleurent / elles effleurent

imparfait

j'effleurais

tu effleurais

il effleurait / elle effleurait

nous effleurions

vous effleuriez

ils effleuraient / elles effleuraient

passé simple

j'effleurai

tu effleuras

il effleura / elle effleura

nous effleurâmes

vous effleurâtes

ils effleurèrent / elles effleurèrent

futur simple

j'effleurerai

tu effleureras

il effleurera / elle effleurera

nous effleurerons

vous effleurerez

ils effleureront / elles effleureront

Synonymes

Synonymes de effleurer verbe transitif

frôler, friser, lécher, raser, toucher (à)

caresser, attoucher

évoquer (rapidement), aborder, dire deux mots de, glisser sur, survoler

Exemples

Phrases avec le mot effleurer

Cette simple touche, ainsi que les modes pour l'effleurer, le pincer, le frôler, etc.Sociétés, 2019, Antonio Tramontana (Cairn.info)
Cette méthode ouvre des perspectives de recherche, mais soulève également des nombreuses questions que notre étude exploratoire n'a fait qu'effleurer.RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, 2019, Patrick Valeau, Sylvie Llosa (Cairn.info)
Il ne faisait d'ailleurs qu'effleurer le grave problème de la résorption du chômage et du sous-emploi.Courrier hebdomadaire, 2003, Anne Frennet-De Keyser (Cairn.info)
S'allonger, enlacer, effleurer, embrasser, griffer ou mordre sont autant d'actes pour suggérer la passion des corps.Ouest-France, Michel GODIN, 04/05/2019
Nous n'avons fait qu'effleurer la surface de l'âme, c'est tout.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Sans le savoir, cette expérience lui fait effleurer du bout des doigts son avenir proche.Ouest-France, 08/05/2021
En effleurer l'écran avec concentration n'aurait pourtant rien d'une diversion.Ouest-France, Marie LENGLET, 02/06/2019
Simultanément, éloignez le pied opposé pour aller effleurer le sol.Capital, 17/05/2019, « Un exercice pour vous muscler tout le corps au bureau »
Je n'ai pu effleurer que quelques aspects de la question.Europarl
Il va de soi que ce texte ne peut qu'effleurer un sujet aussi vaste.Revue Phronésis, 2016, Stéphane Martineau, Alexandre A. J. Buysse (Cairn.info)
De toute évidence, les mots ne collent pas aux choses, tout juste peuvent-ils en effleurer les contours.Cliniques méditerranéennes, 2021, Sébastien Fournier (Cairn.info)
Comme il arrive fréquemment, les manuscrits livrent plus explicitement ce que le texte définitif ne fait qu'effleurer.Romantisme, 2005, Cécile Matthey (Cairn.info)
Comme nous le savons tous, toucher peut signifier effleurer d'une douce caresse ou serrer avec la force d'un ours.Europarl
Le risque avec ce règlement est que nous nous contentions d’effleurer ce problème.Europarl
Il ne marche plus, il est porté, ses pieds ne touchent pas le sol, ou alors pour seulement l'effleurer.Chimères, 2007, Rodolphe Olcese (Cairn.info)
Je crois seulement qu'un rapport si succinct qu'il ne peut qu'effleurer superficiellement le sujet, ce sujet difficile auquel nous sommes confrontés, ne peut pas être valable.Europarl
Le temps avait passé, sans presque l'effleurer de son aile.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EFFLEURER v. act.

Oster quelque peu de la peau, de l'écorce, de la superficie de quelque chose. Quand on se frotte contre quelque chose de rude, cela effleure la peau. Ce coup de mousquet a été fort favorable, il n'a fait qu'effleurer la jouë de ce Cavalier. Ce mot vient de flos, comme si on disoit efflorare.
 
EFFLEURER, se dit figurément des choses spirituelles qu'on touche legerement. Il ne faut point lire tous ces faiseurs d'Abbregez, ils ne font qu'effleurer les matieres, & ne les approfondissent pas.
 
EFFLEURÉ, ÉE. part.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.