lécher

 

définitions

lécher ​​​ verbe transitif

Passer la langue sur (qqch.). Chien qui lèche un plat. —  au figuré et familier Se, s'en lécher les babines. —  Les vagues lèchent la falaise. ➙ effleurer.
locution, familier Lécher les bottes (ou vulgaire le cul) à qqn, le flatter bassement. ➙ lèche ; lèche-botte, lèche-cul. —  au figuré Lécher les vitrines : faire du lèche-vitrine*. —  Un ours mal léché : un individu d'aspect rébarbatif, aux manières grossières (de la légende selon laquelle l'ourse lèche son petit pour le parfaire).
au figuré Finir, polir avec un soin trop minutieux. ➙ fignoler. —  au participe passé Dessin trop léché.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je lèche

tu lèches

il lèche / elle lèche

nous léchons

vous léchez

ils lèchent / elles lèchent

imparfait

je léchais

tu léchais

il léchait / elle léchait

nous léchions

vous léchiez

ils léchaient / elles léchaient

passé simple

je léchai

tu léchas

il lécha / elle lécha

nous léchâmes

vous léchâtes

ils léchèrent / elles léchèrent

futur simple

je lécherai / ro je lècherai

tu lécheras / ro tu lècheras

il léchera / ro il lèchera / elle léchera / ro elle lèchera

nous lécherons / ro nous lècherons

vous lécherez / ro vous lècherez

ils lécheront / ro ils lècheront / elles lécheront / ro elles lècheront

 

synonymes

lécher verbe transitif

léchouiller (familier), licher (vieux, région.), lichotter (familier, vieux)

laper, boire

effleurer, atteindre

peaufiner, polir, soigner, chiader (familier), fignoler (familier)

se lécher les babines

se pourlécher, se délecter, savourer

lécher les bottes de

flatter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les flammes montaient, comme de gigantesques serpents, le long des mâts, s'enroulaient autour des vergues, puis de leurs langues aiguës, venaient lécher les flancs cuivrés des bâtiments français.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Plus tard, après avoir essayé de tous les métiers, il revint fatalement aux bêtes qu'on débroche, aux jus qui forcent à se lécher les doigts.Émile Zola (1840-1902)
C'est donc ce pendart, lui dis-je, qui m'est venu lécher la main trois ou quatre fois avant que j'aye été bien éveillé.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Quand il en passa le seuil, la lionne, loin de lui faire du mal, se mit à lui lécher les mains : elle pressentait qu'il serait son libérateur.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ils n'étaient pas méchants ; mais, à force de le sentir et de le lécher, ils eussent pu le trouver bon.George Sand (1804-1876)
T'entends bien ... si jamais je retrouve de l'huile sur les plans ... je te la fais lécher !...Marcel Nadaud (1889-?)
Mais oui, c'est parce qu'il reste de la sauce blanche autour des os qu'il se décide à les lécher et à y mordre.Louis Pergaud (1882-1915)
Les habitués ont fait table rase en un instant : les jeunes & les nouveaux venus qui n'osent participer à la lutte en sont réduits à lécher la place.Champfleury (1821-1889)
Un grand chevreuil superbe et calme paraissait endormi, sa petite langue rose dépassant la bouche comme pour lécher encore.Alphonse Daudet (1840-1897)
Quelques gouttes ont fait des perles rouges sur l'herbe : le petit chien vient les flairer et les lécher.Jules Vallès (1832-1885)
Le matin, il venait au pied du lit me lécher les pieds en me levant, puis il allait en faire autant à papa.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je lui ai bien permis quelquefois certaines privautés – de même qu'on se laisse lécher la main par un bon gros chien, – mais je n'en ai jamais prises avec elle.Octave Uzanne (1851-1931)
Il le regarda brûler, lentement, et, quand la flamme vint lécher ses ongles, il ouvrit les doigts.Maurice Level (1875-1926)
Il n'y a plus qu'à se tapir comme une bête dans un trou, ou bien à sortir pour lécher la botte du vainqueur !Jules Vallès (1832-1885)
En effet, dans quelque contrée que je me trouve, ils me harcèlent continuellement de leur présence et viennent lécher la surface de mes pieds.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Son grand regret était de n'avoir point le corps assez souple pour parvenir à les lécher, comme font les chiens.Marcel Schwob (1867-1905)
A midi, dans sa période la plus courte, elle vint lécher doucement le bord de la cheminée centrale.Jules Verne (1828-1905)
Et l'on voit ceci : la mante rongeant le ventre du philanthe, cependant qu'il continue de lécher le ventre de l'abeille.Remy de Gourmont (1858-1915)
Je suis comme un chat qui passerait toute la journée à se lécher pour enlever jusqu'à la dernière parcelle de poussière.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Celui-ci le caressa et, se faisant amener le jeune homme qui avait été mordu, il ordonna à l'animal de lécher la plaie qu'il avait faite.Charles Louandre (1812-1882)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LESCHER » v. act.

Nettoyer, polir, succer avec la langue. On dit que les ours donnent la forme à leurs petits à force de les lescher : mais c'est une erreur populaire. Les chattes, les chiennes leschent aussi leurs petits, se leschent les pattes, se leschent les barbes, se leschent leurs playes pour les guerir, leschent les plats & les escuelles, caressent leurs maistres en les leschant. Ce mot vient de leccare & de lingere, dit Mesnage. D'autres le derivent de l'Allemand lecken, qui signifie la même chose. Il y a plus d'apparence qu'il vient du verbe Grec leicho, qui signifie lescher : d'où vient que les Grecs ont appellé leichanos le doit indice, parce que c'est celuy qu'on trempe dans les sauces, & qu'on lesche pour en connoistre le goust. Ou enfin il peut venir de licher, mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie friand.
 
LESCHER, se dit aussi des hommes friands & goulus, qui ne se contentent pas de manger tout ce qu'il y a dans un plat, mais encore le leschent pour n'en perdre pas même la sauce. Ce mets estoit si friand, qu'on a lesché le plat, qu'on s'en est lesché les doigs. Ce Pedant nourrit si mal ses pensionnaires, qu'il ne leur donne à manger qu'à liche doit. On le dit aussi de toutes les autres choses qu'on donne avec chicheté, & en moindre quantité qu'on n'en a besoin.
 
LESCHER, se dit figurément en Morale, des ouvrages d'esprit qu'on tasche de polir, de perfectionner, & de bien finir. Ce Discours, ce Poëme, ont esté extremement leschez, on y a retouché plusieurs fois. On dit aussi, qu'un tableau est bien lesché, quand les couleurs sont seulement noyées & adoucies avec beaucoup de soin & de travail, mais sans y reconnoistre cette hardiesse & franchise de pinceau qui n'appartient qu'aux grands maistres.
 
On dit proverbialement à celuy qu'on a sevré de quelques avantages qu'il pretendoit, qu'il n'a qu'à s'en lescher les barbes.
 
LESCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020