Email catcher

enfiler

définitions

enfiler ​​​ verbe transitif

Passer un fil, un lien, à l'intérieur de (un objet percé). Enfiler une aiguille. locution, familier Enfiler des perles : perdre son temps à des futilités.
Mettre, passer (un vêtement). Enfiler sa veste.
S'engager tout droit dans (un chemin, un passage étroit). ➙ prendre.
familier S'enfiler qqch., l'avaler. ➙ s'envoyer. Elle s'est enfilé tout le chocolat.
Avoir à supporter (une corvée). Il s'est enfilé tout le nettoyage.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enfile

tu enfiles

il enfile / elle enfile

nous enfilons

vous enfilez

ils enfilent / elles enfilent

imparfait

j'enfilais

tu enfilais

il enfilait / elle enfilait

nous enfilions

vous enfiliez

ils enfilaient / elles enfilaient

passé simple

j'enfilai

tu enfilas

il enfila / elle enfila

nous enfilâmes

vous enfilâtes

ils enfilèrent / elles enfilèrent

futur simple

j'enfilerai

tu enfileras

il enfilera / elle enfilera

nous enfilerons

vous enfilerez

ils enfileront / elles enfileront

synonymes

enfiler verbe transitif

mettre, chausser, endosser, passer, revêtir

embrocher

s'engager dans, prendre

[familier] posséder, avoir un, des rapport(s) (avec), jouir des faveurs de, prendre, s'accoupler (plaisant), copuler (plaisant), forniquer (avec) (Religion ou plaisant), coucher (avec) (familier), s'envoyer en l'air (avec) (familier), baiser (très familier), se faire (très familier), coïter (rare), niquer (vulgaire), se taper (vulgaire), tringler (vulgaire)

s'enfiler verbe pronominal

[familier] faire, se coltiner (familier), s'envoyer (familier), se taper (familier)

[familier] avaler, absorber, boire, déglutir, dévorer, engloutir, ingérer, ingurgiter, manger, prendre, bouffer (familier), enfourner (familier), gober (familier)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENFILER » v. act.

Passer quelque chose deliée dans un trou estroit, comme fil, soye, ruban, corde à boyau. Enfiler une aiguille, un chapelet, des perles.
 
ENFILER, se dit aussi en parlant de ce qui est de droit fil & en droite ligne, soit pour y passer, soit pour y tirer. Il faut prendre garde qu'une trenchée, qu'une ruë, que des lignes ne soient enfilées, pour dire, que l'ennemi ne puisse tirer tout le long de la ligne, de la ruë, de la tranchée. Il faut enfiler ce chemin-là, pour dire, entrer dans un chemin qui est le plus court, & par consequent le plus droit.
 
On dit aussi au jeu de Triquetrac, qu'une personne est enfilée, pour dire, qu'on luy a bouché les passages par où elle pouvoit couler ses dames d'un costé du tablier à l'autre.
 
En ce sens on dit figurément, qu'un homme s'est enfilé, pour dire, qu'il s'est embarrassé dans quelque affaire, dont il aura de la peine à sortir sans perte ou desavantage. On dit aussi, Enfiler un discours, pour dire, Commencer, entreprendre un discours, dont on ne se peut tirer sans peine, ou sans longueur.
 
On dit proverbialement, qu'on n'est pas venu pour enfiler des perles, pour dire, qu'on n'est pas venu pour ne rien faire, ou pour faire peu de chose. On dit aussi, qu'un homme a enfilé la venelle, pour dire, qu'il s'est enfuy, de peur d'estre pris pour quelque mauvaise action, ou d'estre battu par un plus fort que luy. Ce mot est bas.
 
ENFILÉ, ÉE. part. & adj. En termes de Blason on dit que des couronnes, annelets & autres choses rondes & ouvertes sont enfilées, quand elles sont passées dans des paux, fasces, lances, & autres choses semblables.
Drôles d'expressions C'est de la daube C'est de la daube

D'où vient la mauvaise réputation de ce plat de viande cuit à l’étouffée ?

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 26/01/2022