passer

 

définitions

passer ​​​ verbe

verbe intransitif (auxiliaire être; parfois avoir) Se déplacer d'un mouvement continu.
Être momentanément (à tel endroit), en mouvement. Passer à Paris, dans les environs. Le train va passer ; il est passé. —  Ne faire que passer, rester très peu de temps. —  En passant : au passage ; sans s'attarder. —  Soit dit en passant, par parenthèse.
Être projeté (film), diffusé (émission). C'est passé à la télévision.
(avec certaines prépositions) Passer sous, dessous. Passer sous un porche. —  Passer sous une voiture, être écrasé. —  Passer sur, dessus. Passer sur un pont. —  au figuré Passer sur le corps de qqn, lui nuire pour parvenir à ses fins.
Ne pas s'attarder sur (un sujet). Passer rapidement sur les détails. sans complément Passons ! —  Ne pas tenir compte de, oublier volontairement (qqch.). —  Passer outre. ➙ outre ; outrepasser. —  Passer à (au) travers : traverser. Passer à travers bois. ➙ couper, prendre. —  Passer au travers de difficultés, les éviter, y échapper. —  Passer près, à côté de qqn, de qqch. —  Passer entre (deux personnes, deux choses). —  Passer devant, derrière : précéder, suivre (dans l'espace). Je passe devant pour vous montrer le chemin. —  Passer avant, après : précéder, suivre (dans le temps). —  (abstrait) Être plus important. Sa mère passe avant sa femme.
sans complément Franchir un endroit difficile, interdit. Stop ! on ne passe pas ! —  Laisser passer : faire en sorte que qqn, qqch. passe.
(sujet : chose) Traverser un filtre (liquide). Le café est en train de passer. —  (aliments) Être digéré. Mon déjeuner ne passe pas. —  familier Le, la sentir passer, souffrir, trouver pénible.
sans complément Être accepté, admis. —  Passe, passe encore : cela peut à la rigueur être admis.
Passer par : traverser (un lieu) à un moment de son trajet. Passer par Calais pour se rendre en Angleterre. ➙ via. Il est passé par l'université, il y a fait des études. —  locution Une idée m'est passée par la tête, m'a traversé l'esprit. —  au figuré Passer par la voie hiérarchique. Je suis passé par là, j'ai eu les mêmes difficultés.
Y passer : subir nécessairement (une peine, un sort commun). —  spécialement, familier Mourir.
Passer inaperçu, rester inaperçu.
verbe intransitif (Aller)
Passer de… à, dans, en… : quitter (un lieu) pour aller dans (un autre). ➙ se rendre. Passer d'une pièce dans une autre. La rumeur est passée de bouche en bouche. ➙ circuler. —  (changement d'état) Passer de vie à trépas : mourir. Il passe d'un extrême à l'autre.
(sans de) Passer à, dans, en, chez ; quelque part, aller. Passons à table. Je passerai chez vous. —  (le passage étant définitif) S'établir, s'installer. Passer à l'ennemi. Usage qui passe dans les mœurs.
Accéder. Elle est passée dans la classe supérieure. ➙ passage (I, 3).
Passer (+ infinitif) : aller (faire qqch.). Je passerai te prendre à midi.
(choses) Y passer : être utilisé à. Elle aime le cinéma, tout son argent y passe.
Passer à : en venir à. Passer à l'action. Passons à autre chose.
(suivi d'un attribut) Devenir. Il est passé maître dans cet art.
interrogatif Être dans un lieu inconnu. Où sont passées mes clés ?
verbe intransitif (sans complément) sens temporel
S'écouler (temps). Comme le temps passe !
Cesser d'être. ➙ disparaître. La douleur va passer. Faire passer à qqn le goût, l'envie de qqch.
(couleur) Perdre son éclat. ➙ pâlir. Le bleu passe au soleil.
verbe d'état (auxiliaire avoir) Passer pour : être considéré comme, avoir la réputation de. Passer pour un imbécile. —  Elle l'a fait passer pour une idiote. Se faire passer pour fou.
(choses) Être pris pour. Cela peut passer pour vrai.
verbe transitif (Traverser ou dépasser)
Traverser (un lieu, un obstacle). ➙ franchir. Passer une rivière, un col (➙ passe). Passer la frontière.
littéraire Aller le long de, s'en aller par. Passez votre chemin !
Passer un examen, en subir les épreuves. Elle vient de passer l'oral.
Employer (un laps de temps), se trouver dans telle situation pendant (une durée). Passer la soirée chez qqn. —  Passer le temps* à (+ infinitif). ➙ employer. Passer le temps : s'occuper.
Satisfaire (un besoin). Passer sa rage sur qqn. ➙ assouvir.
Abandonner (un élément d'une suite). ➙ oublier, sauter. Passer une ligne en lisant. Passer son tour. —  Jeux Je passe.
Passer (qqch.) à qqn. ➙ permettre. Ses parents lui passent tout. Passez-moi l'expression (se dit pour s'excuser).
Dépasser (dans l'espace). —  locution Passer le cap de, franchir (un âge, une étape critique, une difficulté). —  Passer les bornes, aller trop loin. ➙ outrepasser. —  (dans le temps) Elle a passé la limite d'âge.
verbe transitif (Faire passer)
Faire traverser (qqch.). Passer des marchandises en transit. —  Faire aller, fonctionner. Passer l'aspirateur.
Passer (qqch.) sur, étendre. Passer une couche de peinture sur un mur.
Passer (qqn, qqch.) par, à : soumettre à l'action de. Passer un instrument à la flamme. Passer qqn par les armes, le fusiller.
Faire traverser un filtre (en parlant d'un liquide). Passer le café.
Projeter, diffuser. Passer un film.
Mettre rapidement. ➙ enfiler. Passer une veste.
Enclencher (les commandes de vitesse d'un véhicule). Passer la troisième.
Passer qqch. à qqn, remettre. ➙ donner. Passe-moi le sel. —  pronominal réciproque Ils se sont passé le mot, ils se sont mis d'accord. —  Passer la parole à qqn, la lui donner. —  familier Passer un coup de fil à qqn, lui téléphoner. Passez-moi M. le Directeur, mettez-moi en communication avec lui.
Passer une maladie à qqn, la lui donner par contagion. ➙ transmettre.
Faire, établir. Passer un contrat, une commande. ➙ passation.

se passer ​​​ verbe pronominal

S'écouler (cf. passer, III). Des jours qui se passent dans l'attente. —  Prendre fin. Il faut que jeunesse se passe.
Être (en parlant d'une action, d'un évènement qui a une certaine durée). ➙ se produire. L'action se passe au xvie siècle. Cela s'est bien, mal passé. —  locution, familier Ça ne se passera pas comme ça, je ne le tolérerai pas. —  impersonnel Qu'est-ce qui se passe ?, qu'est-ce qu'il y a ?
Se passer de.
Vivre sans (en s'accommodant de cette absence). Se passer d'argent. —  Nous nous passerons d'aller au théâtre. ➙ s'abstenir. Je m'en passerais bien.
(choses) Ne pas avoir besoin. Cela se passe de commentaires !
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je passe

tu passes

il passe / elle passe

nous passons

vous passez

ils passent / elles passent

imparfait

je passais

tu passais

il passait / elle passait

nous passions

vous passiez

ils passaient / elles passaient

passé simple

je passai

tu passas

il passa / elle passa

nous passâmes

vous passâtes

ils passèrent / elles passèrent

futur simple

je passerai

tu passeras

il passera / elle passera

nous passerons

vous passerez

ils passeront / elles passeront

 

synonymes

passer verbe intransitif

circuler, aller (et venir), défiler, marcher

transiter, entrer et sortir, traverser

venir, se présenter, se rendre, rendre visite, faire un saut (familier)

couler, courir, s'écouler, se succéder, filer (familier), s'enfuir (littéraire), s'envoler (littéraire), fuir (littéraire)

(se) faner, se décolorer, s'éclaircir, s'effacer, s'estomper, pâlir, (se) ternir

finir, cesser, disparaître, s'en aller, se dissiper, se résorber, s'éteindre, se terminer

être accepté, être admis, être voté

être digéré, descendre (familier)

passer à côté de, près de

côtoyer, coudoyer, friser, frôler, raser

passer le long de

longer

passer devant

précéder

passer derrière

suivre

passer au travers de

échapper à, couper à, éviter

passer dans

[une classe, un cours supérieur] monter

[un camp] se joindre à, rejoindre

faire passer de ... à

transférer, transporter, muter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est pour cette raison qu'elle essaie de camoufler l'argent gagné illégalement et de le faire passer pour de l'argent gagné honnêtement.Europarl
L'heure est venue pour les communications, les conférences et les codes de conduite de faire la différence, de manière significative et mesurable, et de passer de l'action au résultat.Europarl
Et le nombre de personnes qui travaillent dans ce secteur devrait augmenter de 2 à 3,5 millions supplémentaires d'ici 2010 et passer ainsi de 9 millions d'emplois à 12,5 millions.Europarl
Parallèlement, il devra passer et favoriser le passage du système actuel d'économie planifiée vers une économie de libre marché.Europarl
Notre objectif est naturellement de faire passer à l'avenir de 9% à 18% la part de la cogénération dans la production d'énergie.Europarl
La présidence suédoise s'était fixé pour objectif de passer de la phase des décisions importantes à celle de leur mise en œuvre.Europarl
Afin d'épargner et de sauvegarder l'environnement, nous devrions également cesser de gaspiller des tonnes et des tonnes de papier et passer à l'utilisation des documents électroniques lors de nos réunions.Europarl
À cette occasion, nous voudrions à tout le moins que vous fassiez pour une fois passer l’intérêt collectif avant votre ambition personnelle.Europarl
En un tournemain, ils transforment des institutions efficaces en instruments de réglementation ; l’on peut quasiment sentir un vent de bureaucratie vous passer dans le dos.Europarl
Aussi, il m’apparaît pertinent d’augmenter le plafond des retraits autorisés pour le faire passer à 20% de la production.Europarl
Si rien ne se passe, alors au moins la flamme olympique ne devrait pas passer sur le territoire tibétain.Europarl
Aucun pouvoir politique fédéral ne peut se passer de l'existence d'un budget fédéral fort et de compétences fortes au niveau fédéral.Europarl
Personnellement, j’ai toujours exhorté le gouvernement allemand à être flexible et à passer à l’action.Europarl
Je voudrais émettre une dernière considération de fond avant de passer aux aspects spécifiques de la proposition.Europarl
Il est également nécessaire de se préparer à passer progressivement du processus de réforme correspondant à ces normes à un processus s’inscrivant dans l’intégration européenne.Europarl
Cette réforme doit rapidement passer à la vitesse supérieure de sorte qu'aucun parti régionaliste ni ceux d'origine kurde ne soient menacés.Europarl
Ne laissons pas passer cette chance et voyons si nous ne pouvons pas transformer ce pétrolier en plusieurs petites vedettes rapides.Europarl
Il est facile d'agiter la chimère d'une pression fiscale limitée pour faire passer la couleuvre que constitue l'harmonisation fiscale.Europarl
Les démarches administratives concernant le cabotage peuvent et doivent être améliorées, mais il ne saurait être question de tout passer par-dessus bord sous le seul prétexte de gagner du temps.Europarl
Par ailleurs, il faut d'abord mettre un terme au gaspillage dans le cadre de la politique agricole européenne avant de pouvoir passer à l'élargissement.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PASSER » v. act. & n.

Traverser quelque terrain, quelque pays, pour aller d'un lieu à un autre. L'Empereur Charles-Quint passa par la France, il la traversa pour aller en Flandres. La riviere de Seine passe à travers la ville de Paris, de Roüen, &c. La Procession passera dans cette ruë. L'armée passe, defile par le Dauphiné, elle va passer les Monts, c'est à dire, elle va en Italie. Le Roy a passé le Rhin à nage, que Cesar n'avoit osé passer que sur un pont. Menage aprés Saumaise derive ce mot de passare, qu'on trouve en ce sens dans la basse Latinité.
 
On dit que des bestiaux, des marchandises passent debout dans une ville, quand ils ne font que traverser d'une porte à l'autre, quand ils n'y sont ni vendus, ni consommés ; auquel cas ils ne doivent aucuns droits.
 
PASSER, signifie aussi, Ne s'arrester pas. Le courier n'a fait que passer, il a passé comme un esclair. Passer une chemise sur le feu pour l'airier. Passer les yeux pardessus un écrit, pour dire, le lire, le corriger à la haste. Il n'a pas remarqué cette faute, il a passé pardessus.
 
PASSER, se dit à l'égard du temps, aussi-bien que du lieu, & signifie, Durer. Cet habit luy a dêjà passé deux estés. Ce malade ne passera pas la journée. Il faut que ces provisions nous passent l'hiver.
 
Passer bien, ou mal le temps, se dit selon qu'on se divertit, ou qu'on souffre. Ce jeune homme passe son temps comme un Roy. Ce vieillard a bien passé sa jeunesse. Au contraire, Ce malade a bien mal passé la nuit, il l'a passée sans dormir. Si on découvre l'Auteur de ce Libelle, il passera mal son temps. On dit aussi, Il passe son temps à estudier, il passe sa vie à mediter, pour dire, Il employe tout son temps, toute sa vie à ces occupations. Il va passer l'esté à la campagne, il y va passer son ennuy, son chagrin.
 
PASSER, se dit aussi de toutes les choses qui ne durent gueres. Les pluyes d'esté passent en peu de temps. Les plus grands plaisirs passent comme du vent. Ainsi passe la gloire du monde. Sa fantaisie, son envie en seront bientost passées. On dit aussi, que l'heure se passe, que le temps se passe, pour dire, s'écoule.
 
On dit en ce sens, qu'une femme se passe, pour dire, que sa beauté ne durera plus gueres : que des fleurs se passent, que l'âge se passe, que la jeunesse se passe, pour dire, qu'elles sont sur leur fin.
 
On dit aussi, qu'une tapisserie se passe, est passée, quand les couleurs n'en sont plus si vives, quand son lustre est passé : que les fruits se passent, quand la saison s'en va passer ; & même que des fruits, des chairs, du vin, des fromages sont passés, lors qu'ils sont corrompus, qu'ils ne sont plus dans le degré de perfection où ils étoient : qu'une mode est passée, quand elle change, quand elle est hors d'usage : qu'un homme est passé, pour dire, qu'il est tout-à-fait mort.
 
PASSER, se dit encore à l'égard de la quantité, longueur, largeur, hauteur, &c. pour marquer l'excés de l'une à l'égard de l'autre. Cet homme est si grand, qu'il passe les autres de toute la teste. Le cedre passe tous les autres arbres en hauteur. La largeur des draps passe de beaucoup celle des estoffes de soye. Il faut que le manteau passe la soutane, qu'il soit plus long. Les voleurs ont passé pardessus ce mur. La riviere passe pardessus ses bords. Les Anciens ont crû qu'on ne pouvoit passer au delà des Colomnes d'Hercule. L'armée Espagnole passoit la nostre en nombre, mais la nostre la passoit en courage, en discipline.
 
PASSER, signifie encore, Faire entrer une chose dans une autre. Passer son doigt dans une bague. Passer ses bras dans les manches de son pourpoint. Passer un bouton dans une ganse. Passer sa chemise pardessus sa teste. Passer un lasset dans des oeuillets.
 
PASSER, signifie encore, Couler par des canaux, par de petites ouvertures. Le vent coulis passe par de petites fentes. Les sources passent par les veines de la terre. L'eau qui passe par les mines en prend la vertu. Le sang, le chile, la salive, passent par des conduits tres-estroits dans le corps des animaux.
 
PASSER, se dit figurément en choses spirituelles. Cette reflexion m'a passé cent fois dans l'esprit. Les mysteres de la foy passent nostre imagination, ne sont pas concevables. Il faut avoüer que cela nous passe. J'avois promis de faire telle chose, mais cela m'a passé de la memoire, m'est échappé.
 
PASSER, se dit aussi des vertus, des honneurs, des dignités, des possessions. La generosité du pere a passé dans le coeur du fils. Alexandre & Cesar ont passé de bien loin tous les autres Capitaines. Ce Magistrat a passé par toutes les charges, par tous les honneurs de la ville. Ce Prince a passé nos esperances. Le nom, les armes, & les seigneuries de cette maison ont passé dans une autre par les filles. Les retraits lignagers ont été établis, afin que les biens ne passassent point en des mains estrangeres. On fait passer les Benefices reguliers par les mains des Cardinaux pour les mettre en commende. L'Empire des Medes passa aux Persans en tel temps. Le Latin passe par tout.
 
PASSER, se dit aussi des opinions. Cette opinion passe pour constante chez les Philosophes. Il faut en tout temps passer pour honneste homme. Ce dessein passera toûjours chez moy pour une chimere. Brutus voulut bien quelque temps passer pour fou. Ce mot passe maintenant pour bon, est tenu pour bon.
 
PASSER, signifie aussi en Morale, S'abstenir, se contenter. Un homme sobre se passe de peu. Les vieillards ont de la peine à se passer de vin. Je me passeray bien de luy, de son approbation. Quand on n'a point d'argent, il faut bien qu'on s'en passe. Il faut toûjours qu'il ait quelque amourette, il ne s'en peut passer. Vous vous seriez bien passé de faire telle chose.
 
PASSER, signifie aussi, Obeïr, se soûmettre ou volontiers, ou par la necessité. Tout homme sage qui a un procés en doit passer par l'advis des amis communs. La mort est inevitable, il faut que tout le monde passe par là. Il faut passer carriere, se soûmettre aux conditions onereuses du Vainqueur. Il faut passer le pas comme les autres. Il faut passer, accorder tous les articles de cette capitulation.
 
PASSER, signifie au contraire, Se mettre au dessus, surmonter. Il a passé pardessus toutes les difficultés qu'il y avoit en cette entreprise. Il faut passer pardessus toutes sortes de considerations pour rendre la justice aux pauvres. Quand on passe pardessus les formalités de l'Ordonnance, c'est un moyen de requeste civile.
 
PASSER, signifie simplement, Obmettre. Vous avez passé un article important sans le lire, vous avez sauté pardessus. Passez tout ce preambule, & venons au fait.
 
PASSER, signifie encore, Avoir eu la connoissance de quelque chose, ou l'avoir euë en sa possession. Les beaux tableaux, les belles curiosités ont passé par les mains de ce curieux, il en sçait la valeur. Il a bien passé des Livres par les mains de ce Sçavant, il les connoist bien. Cet homme a passé deux fois par le mariage, il doit bien sçavoir ce que c'est.
 
PASSER, signifie, Estre dans la dependance, sous la tyrannie de quelqu'un, avoir besoin de luy. Les jeunes gens se ruinent, quand ils passent par les mains des Usuriers. Il faut avoir grand respect pour les Magistrats ; car tost ou tard on peut passer par leurs mains, ils peuvent se venger de ceux qui les choquent. Ce fanfaron a passé par les mains d'un plus méchant que luy qui l'a bien estrillé.
 
PASSER, signifie encore, Souffrir, endurer. Ce jeune homme a un Precepteur qui ne luy laisse passer aucune faute. Il faut estre indulgent aux Auteurs, leur laisser passer beaucoup de choses, n'estre pas si exact à les reprendre. Je passe ce qu'il a fait contre moy, à la charge qu'il n'y retournera plus. Passe pour cette proposition, mais pour la consequence qu'on en veut tirer, je la condamne.
 
PASSER, se dit aussi en parlant de la maniere dont les choses sont arrivées. La relation de ce qui s'est fait & passé en une telle bataille. Je voudrois bien sçavoir comme cette affaire, cette negotiation s'est passée, comme s'est passé le jugement de ce procés. Tandis que cela se passoit ainsi, &c.
 
PASSER, se dit aussi en parlant de la valeur des choses. Les louïs doivent passer pour onze francs par toute terre. Il est deffendu de passer la monnoye legere. Il faut que l'or ait passé par le creuset, par la coupelle, par le feu, pour en savoir le prix. Dans les memoires des frais d'un enterrement, deux bancs passent pour un Prestre. Un as passe pour onze au Piquet, au Berlan.
 
En termes de Marine on dit, Passer la Ligne, pour dire, Voyager au delà de l'Equateur ; auquel cas les Mariniers font de grandes ceremonies, & baignent dans la mer ceux qui n'y ont point encore passé. Le premier Meridien passe par l'Isle de fer, qui est une des Canaries. Les Espagnols l'ont voulu faire passer par les Açores. Quand on dit, Passer le Detroit, on entend celuy de Gibraltar. St. Louïs passa la mer, c'est à dire, la traversa pour aller en Orient.
 
PASSER, en termes de Guerre signifie, Payer à un Officier la solde pour quelqu'un de ses valets, comme si c'étoit un soldat effectif. Un Lieutenant en pied d'Infanterie a un valet passé ; un Capitaine trois, quand il a cinquante hommes ; six, quand il en a cent. On a passé tant de soldats à la montre. On dit aussi, Faire passer en reveuë son armée, pour voir si elle est complette & en bon ordre. On dit qu'une armée a passé sur le ventre à une autre, quand elle l'a defaite absolument. On dit qu'elle a passé tout au fil de l'épée, quand elle n'a point voulu donner de quartier.
 
On dit aussi, Passer par les armes, par les piques, en parlant des punitions des soldats qui ont failli, & qui sont faits mourir par les armes de leurs camarades. On dit aussi d'un transfuge, qu'il a passé dans le parti ennemi.
 
En termes d'Escrime, on dit qu'un homme a passé sur un autre, lors qu'il luy a fait une passe au collet, qu'il l'a saisi au corps.
 
En termes de Pratique, on dit qu'un arrest a passé tout d'une voix, qu'il a passé par l'advis du Rapporteur, lors que tous les Juges ont été d'un même sentiment, ou que la pluralité a suivi celuy du Rapporteur. Le Parlement est obligé de passer tous les Edits que le Roy luy envoye.
 
On dit aussi, Cela n'a passé que d'une voix, a passé à fleur de corde, pour dire, L'affaire a failli à estre partagée. On dit qu'une affaire a passé au Parquet, lors qu'elle y a été veuë, qu'il y a eu des conclusions des gens du Roy : qu'un appointement a été passé au Greffe, pour dire, du consentement des Procureurs qui l'ont signé ; & qu'une production a passé au Greffe, quand elle y a été enregistrée, & que le Rapporteur s'en est chargé sur le registre. Cette sentence a passé en force de chose jugée. Cette coustume a passé en force de loy. On dit aussi, Passer le Barreau, quand on s'y vient placer pour plaider. On dit aussi, Passer outre, nonobstant oppositions ou appellations quelconques. On dit aussi, qu'un article a passé dans un compte, pour dire, qu'il a été alloüé. Cette somme luy a été passée en despense, en frais extraordinaires. Au contraire on dit qu'on a passé la plume pardessus, pour dire, qu'on l'a rayée.
 
Passer un contract, Passer une declaration, Passer un jugement, une procuration, & generalement toutes sortes d'actes judiciaires, & volontaires, qui se font ou en Justice, ou pardevant Notaires, c'est consentir à quelqu'un de ces actes pour acquerir, vendre, declarer, s'obliger, donner pouvoir, &c. & pour marquer une datte, l'on dit, Fait & passé en tel lieu, & devant tels Notaires, le tel jour. C'est en ce sens qu'on dit, Passer condamnation, pour dire, Acquiescer à la demande qu'on nous fait, reconnoistre que nous avons tort.
 
En termes de Grammaire & de Rhetorique, on dit qu'un Orateur passe d'un point à un autre, quand il change de matiere, quand il fait quelque transition. Advocat, passez au deluge, dit le Juge des Plaideurs. Cette construction, quoy que vicieuse, a passé dans l'usage. Le mot incognito a passé tout crud en nostre Langue. La reticence est une figure qui fait passer sous silence des choses qu'on ne laisse pas d'exprimer en passant. On dit aussi, Cela a passé en proverbe, ou se dit communément. Cet Orateur a passé cela delicatement, il n'a fait qu'effleurer la matiere. Passons au reste.
 
PASSER, s'employe aussi dans les Arts Mechaniques. Passer une estoffe sous la calandre pour la tabiser. Passer la carreau sur des coustures. Passer une image satinée sous la planche. Passer en teinture, en couleur. Passer en galle. Passer les cuirs, les bufles, les peaux dans les huiles, des graisses, des parfums.
 
On dit aussi, Passer par la filiere pour faire du fil de fer, du fil d'archal, du fil d'or, ou d'argent. On dit aussi, Passer une couche de verny sur un tableau, un enduit de chaux sur une muraille. Il faut encore passer la main sur cet ouvrage, pour dire, Il n'est pas fini.
 
PASSER, signifie aussi, Couler, monder, espurer. On passe de la casse par le tamis pour la monder. On passe de l'hypocras par la chausse pour le clarifier. On passe un bouillon par un linge pour l'avoir plus pur. On passe des groseilles par une passoire pour en tirer le jus. On passe la farine par le bluteau pour en oster le son. On passe du plastre par le sas. On passe du sable par une claye pour l'avoir plus delié.
 
En Chymie on passe les liqueurs par le papier gris, quand on les veut philtrer. On passe le mercure par le chamois pour le purifier, on le passe par l'alembic.
 
En ce sens on dit figurément, qu'un homme a passé par l'estamine, pour dire, qu'il a été à une rude épreuve, soit à l'égard du corps, quand il a eu quelque grande maladie qui l'a fort amaigri ; soit à l'égard de l'esprit, quand il a souffert un rude examen de sa capacité ; ou même à l'égard de sa fortune, quand il a été violemment taxé pour quelque recherche ou malversation.
 
PASSER, se dit aussi en parlant des examens qu'il faut subir, des chef-d'oeuvres qu'il faut faire pour parvenir à quelques degrez, à quelque Maistrise. Il faut essuyer un rude examen pour estre passé Licentié & Docteur en Theologie, en Medecine. Il faut faire des chef-d'oeuvres pour estre passé Maistre Cordonnier, Sellier, Rotisseur, &c. On dit aussi, qu'un homme est Maistre passé en quelque Art, quand il y est fort habile.
 
PASSER, se dit aussi en parlant de ce qu'on polit, qu'on perfectionne. Il faut encore passer la plume, le pinceau sur cette piece, sur ce portrait. Il faut passer la lime, le rabot sur cet ouvrage. On dit au contraire, Passer l'esponge pardessus, pour dire, l'effacer entierement. Bien des Sçavants ont passé sur cet ouvrage, pour dire, y ont mis la main.
 
PASSER, se dit aussi en plusieurs sortes de jeux. A la Paume, on passe sous la corde, quand on a fait deux chasses. On dit au jeu des Quilles, que qui passe perd. Passer, au Mail & au Billard, c'est faire passer sa boule, sa bille dans la passe, dans les portes, ou petites arcades qui sont exprés dans le jeu. On dit au Berlan, à l'Hombre, à la Beste, à la Prime, au Hoc, Passer, quand on ne veut pas faire joüer, quand on veut voir venir les autres. On dit aussi, qu'une carte passe, lors qu'on la jouë, & que personne ne la couppe.
 
PASSER, se dit proverbialement en ces phrases. Passer par un fidelium, pour dire, Abreger, finir. Ce proverbe, à ce que dit Pasquier, s'est fait par allusion à l'usage des Moines, qui ne pouvant pas suffire à executer toutes les fondations faites en leurs Eglises, les terminent par un fidelium, qui est la derniere Oraison qu'on dit pour les morts. On dit aussi, qu'un homme en fait passer quinze pour douze à un autre, quand il trompe celuy qui a en luy quelque confiance, ou qui ne sait pas se deffendre de sa malice. On dit aussi, qu'on luy a passé la plume par le bec, pour dire, qu'on l'a frustré d'un avantage qu'on luy avoit fait esperer en quelque affaire. On dit qu'un homme veut passer pour beau, quand il ne veut rien payer d'un escot, d'une dépense qui se fait en commun dans une compagnie. On dit aussi, qu'on passe maistre quelqu'un, quand on disne sans luy, quand on le fait disner par coeur. On dit aussi, que jeunesse est forte à passer, pour dire, qu'il est difficile de passer son jeune âge sans faire quelque folie. On dit aussi, Il passera bien de l'eau sous les ponts entre cy & là, pour dire, Cela n'arrivera pas de long-temps. On dit aussi, Passer du blanc au noir, pour dire, Aller d'une extremité à l'autre. On dit que l'amour passe le gand, lors qu'on touche la main à quelqu'un à l'improviste, sans qu'il ait le loisir de la presenter nuë. On dit pour exprimer une necessité absoluë, Il faut passer par la porte, ou par la senestre. On dit encore de celuy qui a une pretention à quelque chose qu'il n'aura jamais, qu'elle luy passera bien loin du nez. On dit aussi pour taxer un homme de legereté, qu'il ne faut qu'une mouche qui luy passe devant les yeux pour l'arrester. On dit aussi, Contentement passe richesse, pour dire, Il vaut mieux vivre satisfait, sans inquietude, que d'être riche On dit d'un homme qui est mort doucement, qu'il a passé comme une chandelle. On dit aussi de celuy qui est accoustumé à quelque chose, qu'il ne s'en peut passer non plus que de chemise. On dit aussi d'un homme qui a belle apparence, qu'il passera par tout, qu'il passera à la monstre. On dit aussi, Le temps passe, & la mort vient. Voilà un ris qui ne passe pas le noeud de la gorge.
 
PASSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On dit en termes de Blason, des espées passées en sautoir, croisées l'une sur l'autre. On dit aussi une queuë de lion fourchuë passée en sautoir, quand les deux fourches se croisent, comme dans les Escus de Luxembourg, & de Bavieres.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020