Email catcher

fascination

Définition

Définition de fascination ​​​ nom féminin

Action de fasciner (1).
Vive influence, irrésistible séduction. ➙ attrait, charme, envoûtement.

Synonymes

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot fascination

Il y a une fascination pour cet animal parce que nous l'avons vu peint dans les grottes où vivaient nos lointains ancêtres.Géo, 24/03/2016, « Pourra-t-on un jour faire revivre le mammouth ? »
Mon talent pour la fascination, l'hypnose et le magnétisme n'est pas un don.Ouest-France, 16/01/2017
Toutefois, quand on a perdu cette fascination qu'elle peut susciter, il n'est pas toujours facile de comprendre comment nous travaillons.Europarl
Cette fascination pour les champions ne les pousse pas à se dépenser.Ça m'intéresse, 05/11/2020, « Adolescents : portrait d'une génération sédentaire »
Pourquoi certains individus sont-ils capables de susciter l'adhésion, voire une fascination immédiate ?Capital, 11/05/2015, « L'arme fatale des leaders d'exception »
Cette fiction, c'est celle d'une folie qui ne provoquerait plus ni inquiétude ni fascination, une formule dénuée de vertige.Les temps modernes, 2016, Jean-François Favreau (Cairn.info)
L'expo du musée d'arts montre les relations de fascination et de création entretenues entre les artistes et l'hypnose.Ouest-France, Anne AUGIÉ, 01/08/2021
Cette fascination un peu raide pour la science se libérera ensuite pour donner naissance au fauvisme, à l'expressionnisme, et conduire à l'abstraction.Études, 2005, Laurent Wolf (Cairn.info)
Cette fascination pour le surnaturel s'accompagne encore – et cela est plus inquiétant –, d'une attirance pour le satanisme.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2008, Claire Lesegretain (Cairn.info)
Le patrimoine, les scènes pittoresques et la locomotive (dans une période marquée par la fascination de la vitesse) sont les autres sujets récurrents.Ouest-France, 30/10/2017
Cette fascination ne doit pourtant pas masquer une réserve teintée d'une certaine méfiance.Les Cahiers de l'Orient, 2008, Charles Urjewicz (Cairn.info)
Le fil rouge de ce projet, c'est une fascination pour l'allure des chevaux.Ouest-France, Pierre JUBRÉ, 14/06/2021
La nuit porte conseil ; je résolus de hâter mon départ, pour échapper à cette fascination qui m'avait engourdi la veille.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Pourtant, cette apparente froideur et ce décorum, qui pourraient créer une distance fatale, laissent peu à peu place à la fascination pour ces voix.Ouest-France, 31/03/2019
Cette fascination pour les échanges sur les réseaux va enrichir mais peut-être aussi peser parfois sur sa récupération.Le Coq-héron, 2021, Nicole Frey, Maria Pierrakos, Philippe Bonilo (Cairn.info)
Nos compatriotes ont avec l'habitat individuel un rapport viscéral de désir, sinon de fascination.Capital, 18/10/2021, « Condamnation de la maison individuelle : un déni de démocratie »
Depuis de très nombreuses années, les dinosaures sont l'objet de fascinations diverses.Géo, 04/02/2022, « Comment les basses températures volcaniques ont permis aux dinosaures de… »
La fascination pour les bois perdure, sans doute aussi car ces lieux symbolisent le lien distendu entre les humains et la nature.Ça m'intéresse, 11/08/2021, « Les bienfaits de la forêt »
D'une certaine manière, l'un et l'autre se recherchaient et la fascination réciproque est indéniable.Ouest-France, 31/01/2014
Cette prise en compte de la part augmentée engage néanmoins une pensée critique sans déni ni fascination aveugle vis-à-vis des nouvelles techniques.Cliniques méditerranéennes, 2018, Gabriela Patiño-Lakatos (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FASCINATION s. f.

Charme qui empêche qu'on ne voye les choses comme elles sont en effet. Les merveilles qu'on dit que les sorciers font voir n'ont point de realité, c'est une simple fascination. Ce mot prend son origine du Grec, estant tiré immediatement du Latin fascino du verbe fascinare ; originairement du Grec baskainein, qui signifie la meme chose.
 
FASCINATION, se dit figurément en Morale du trouble des sens causé par une violente passion, qui nous fait appercevoir les choses autrement qu'elles ne sont. On ne peut pas avoir tant d'amour pour cette laide sans fascination.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.