enchantement

 

définitions

enchantement ​​​ nom masculin

Opération magique consistant à enchanter (1); son effet. ➙ charme, ensorcellement, incantation, magie. —  Comme par enchantement : d'une manière inattendue. La douleur a disparu comme par enchantement.
État d'une personne enchantée (2), joie extrêmement vive. ➙ ravissement.
Sujet de joie, chose qui fait un immense plaisir. Ce spectacle est un enchantement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin l'état des malades devint des plus satisfaisant, les blessures se guérirent comme par enchantement tant le mal avait peu de prise sur ces charpentes granitiques.Charles Deguise (1827-1884)
Aussitôt qu'il eut quitté les sommets d'où il surveillait le travail de ses subordonnés, l'activité de ceux-ci se ralentit comme par enchantement.Paul Féval (1816-1887)
Plusieurs originaux qui, selon moi, ne faisaient de mal à personne, ont disparu comme par enchantement.George Sand (1804-1876)
Robert, le peintre de paysage, et moi, nous retrouvâmes tout l'enchantement que ce lieu nous avait déjà fait éprouver.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
En outre, le transport par voies navigables n'est pas une panacée qui élimine comme par enchantement tous les risques liés aux substances polluantes et nocives.Europarl
Malgré les derniers désastres, la vie semblait revenir comme par enchantement dans les villes et campagnes.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Cest peut-être un grand bonheur que, la nuit de la « galerie inexplicable », lhomme se soit évanoui comme par enchantement !Gaston Leroux (1868-1927)
Sancho, triste et accablé, ne savait que dire ni que faire ; tout cela lui paraissait un songe, un véritable enchantement.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Dans le petit cercle qui l'entourait plus immédiatement, la familiarité avait peut-être commencé, suivant l'usage, à diminuer un peu l'enchantement.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il la décrit comme un enchantement des yeux par où le cœur n'est point sollicité.Jules Lemaître (1853-1914)
Devant mon entrain et ma gaieté, reparus comme par enchantement, il reprit subitement ses couleurs et sa physionomie souriante.Jean de la Brète (1858-1945)
Puis tout à coup le sable, devenu sonore comme par enchantement, apporte le bruit de la mer qui monte.Paul Féval (1816-1887)
André retrouva, comme par enchantement, le peu de forces qu'il avait apportées à cet entretien.George Sand (1804-1876)
Dix mille voix qui éclataient en cris se turent à la fois, et le silence se fit comme par enchantement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les gamins devenaient terribles, leurs yeux lançaient du feu et leurs mains tendues semblaient se multiplier comme par enchantement.Aimery de Comminges (1862-1925)
Dites-moi, si cet enchantement de l'amour et du bonheur se fût continué, que serions-nous devenus ?Laure Conan (1845-1924)
Mais de sa voix nette, vibrante, métallique, elle lança quelques mots qui firent tomber comme par enchantement tous les murmures.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cet homme à cheveux blancs et que l'âge paraissait avoir voûté, se redressa tout à coup ; ses cheveux blancs tombèrent comme par enchantement.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Toutes les autres affections ont besoin du passé : l'amour crée, comme par enchantement, un passé dont il nous entoure.Benjamin Constant (1767-1830)
Aussitôt que j'ai témoigné du repentir, elle a repris sa voix douce et son visage si indulgent ; toute sa sévérité a disparu comme par enchantement.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENCHANTEMENT » s. m.

Charme, effet merveilleux procedant d'une puissance magique, d'un art diabolique. Les Poëmes du Tasse, de l'Arioste, sont remplis d'enchantements. On dit de Charlemagne, qu'une femme s'en fit aimer par enchantement.
 
ENCHANTEMENT, est aussi un effet surprenant dont on ne connoist point la cause, & qu'on rapporte à quelque chose d'extraordinaire. Ce Charlatan fait des choses si admirables, qu'on croit qu'il y a de l'enchantement.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020