époux

 

définitions

époux ​​​ , épouse ​​​ nom

Personne unie à une autre par le mariage. Prendre qqn pour époux, pour épouse. ➙ femme, mari. Les époux : le couple marié. Elle est plus mère qu'épouse.
 

synonymes

épouse nom féminin

femme, conjointe, coépouse (Afrique), dame (populaire), bourgeoise (populaire), dulcinée (familier, souvent plaisant), légitime (familier), moitié (familier), bobonne (familier, péjoratif), régulière (familier, vieilli)

époux nom masculin

mari, conjoint, homme (familier), moitié (familier), chum (Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais vous, époux de dames beaux-esprits, informez-vous au juste si elles ne vous ont pas toutes menés par le nez ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Souvent on voyait les séparations les plus douloureuses : c'était un père qui se détachait de ses enfans, un époux de son épouse.Adolphe Thiers (1797-1877)
Une heure auparavant, je frémissais encore à l'idée de devenir l'époux d'une femme de trente ans, deux fois mère, et riche des aumônes d'un ancien mari.George Sand (1804-1876)
Les époux ne parlaient jamais du passé, sentant que des paroles les eussent fait souffrir davantage et que les consolations étaient inutiles.Eugène Demolder (1862-1919)
J'espère que nous sommes tous deux satisfaits – et surtout votre époux, avec son entreprise – de savoir que les exploitations vont enfin recevoir des fonds.Europarl
C'est pourquoi nous venons demander à votre époux la sanction de notre foi ou le redressement de notre erreur.George Sand (1804-1876)
Le moujik était occupé avec son cheval de nouveau engagé dans une ornière ; de loin en loin les deux époux échangeaient de courtes observations.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Je sais qu'il faudra souffrir, mais je suis résignée ; c'est mon devoir, je ne quitterai mon époux que par force.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
La reine, quoique tendrement aimée de son époux, fut éloignée de toutes les affaires du gouvernement : ses moyens bornés n'étaient point au niveau d'une telle tâche.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Ses convictions sur l'origine et le caractère du pouvoir royal étaient absolument semblables à celles de son époux.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Faites-lui sa place dans votre cœur, et il vous sera ce que jamais père, jamais époux n'a été.Laure Conan (1845-1924)
Et qu'on ne dise pas que les plaintes qu'il a élevées, les griefs qu'il a exposés rendent impossible la réunion des époux !Albert le Roy (1856-1905)
Ils ressemblent à ces femmes bien élevées et sans richesses, qui ne peuvent souffrir un époux vulgaire, et à qui une union mieux assortie est interdite par la fortune.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Elle a fait le bonheur des époux, elle le leur rappelle à chaque minute et exige une reconnaissance éternelle.Émile Zola (1840-1902)
Ma fiancée est seule au monde... je suis son frère jusqu'au jour où je serai son époux.Michel Zévaco (1860-1918)
Je ne puis pas revivre heureux si je n'emporte dans la nuit du repos le titre de son époux.George Sand (1804-1876)
À partir de cette époque, il est à peu près certain qu'une vie obscure et de plus en plus pauvre fut le partage des deux époux.George Sand (1804-1876)
Les époux seuls peuvent s'en former une véritable idée ; eux seuls ont le droit d'en parler.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'était le nom que son époux avait souhaité que je lui donnasse, car j'étais son parrain.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ô mon cher époux, c'est quand tu m'appartenais, que le sort impitoyable te mène du lit nuptial à la sépulture !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPOUSÉE » adj. & s. f.

Femme ou fille qui se marie. Il a mené danser l'espousée.
 
On dit d'une femme ajustée, qui a trop de menus affiquets, qu'elle est parée comme une espousée de village.

Définition de « ESPOUX, OUSE » subst.

Qui se marie, ou qui est conjoint par mariage. On dit en se mariant, qu'on prend une telle pour sa legitime espouse, & un tel pour son espoux.
 
ESPOUX, se dit plus ordinairement en choses spirituelles. L'Eglise a JESUS-CHRIST pour son Espoux. Le St. Esprit est l'Espoux des Vierges. Tous les Chrêtiens sont invitez aux nopces de l'Espoux, à la beatitude eternelle. Le Cantique des Cantiques en parlant d'espoux & d'espouse est une allegorie de l'union de JESUS-CHRIST avec l'Eglise. Ce mot vient du Latin sponsus.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020