Email catcher

fouir

définitions

fouir ​​​ verbe transitif

(surtout en parlant des animaux) Creuser (la terre, le sol). ➙ fouiller.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fouis

tu fouis

il fouit / elle fouit

nous fouissons

vous fouissez

ils fouissent / elles fouissent

imparfait

je fouissais

tu fouissais

il fouissait / elle fouissait

nous fouissions

vous fouissiez

ils fouissaient / elles fouissaient

passé simple

je fouis

tu fouis

il fouit / elle fouit

nous fouîmes

vous fouîtes

ils fouirent / elles fouirent

futur simple

je fouirai

tu fouiras

il fouira / elle fouira

nous fouirons

vous fouirez

ils fouiront / elles fouiront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De ce nombre était premièrement l'encre, ensuite une bêche, une pioche et une pelle pour fouir et transporter la terre ; enfin des aiguilles, des épingles et du fil.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Outre les dégâts causés par ces animaux pour se nourrir, les adultes fouissent le sol à la recherche de vermine qui peuvent être des insectes ou des vers.Ouest-France, 20/07/2021
Seul, libre, ignoré de tous dans ces fouies, il connaissait les moindres détours de cette ville, comme se les rappelant dune existence précédente.Pierre Loti (1850-1923)
Cette chauve-souris est particulière car elle volait mais elle parcourait aussi le sol à quatre pattes, fouissant la couverture végétale à la recherche de nourriture.Ouest-France, 11/01/2018
Par les intervalles entre les branches, on voyait un champ de raves où les bêtes noires avaient déjà foui : autour, c'était des bois et d'un côté la lande grise.Eugène Le Roy (1836-1907)
C'est la mère qui se charge de leur éducation, leur apprenant à fouir, dès qu'ils sont de force à quitter le nid.Étienne François Dralet (1754-1844)
Premièrement je n'avais point de charrue pour labourer la terre, ni de bêche ou de pelle pour la fouir.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Jamais la mine ne chômait, il y avait nuit et jour des insectes humains fouissant la roche, à six cents mètres sous les champs de betteraves.Émile Zola (1840-1902)
Je montre sur une carte d'état-major le tracé des promenades, et j'ai préparé les lignes, foui des vers.Jules Renard (1864-1910)
Elle ne sait ni fouir le sol, ni fabriquer des cellules, ni les approvisionner.Jean Pérez (1833-1914)
Bêtes et gens semblaient fouir du groin les détritus dont ils voulaient vivre.Victor Tissot (1845-1917)
Accumulateurs d'énergie, machines à fouir, à perforer, à cultiver, à broyer, planeurs, motrices, maisons, disparaissaient dans une masse informe de rocs et de pierres.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Pattes courtes, mais assez fortes, pouvant servir à l'animal pour ramper ou fouir, terminées par un ongle robuste et noir.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Elle a l'avantage de correspondre mieux au comportement naturel des animaux, qui peuvent fouir, et vivre en groupe dans un plus grand espace.Ouest-France, 12/07/2012
Quand les nuits sont trop froides, le vent trop glacial, ils se recroquevillent dans un enfoncement, ou fouissent un trou pour y dormir quelques heures.Élie Reclus (1827-1904)
Nous ne toucherons pas à ceux qui nous préservent d'un prolongement de rupture dans la voûte ; nous fouirons pierre à pierre, et nous creuserons, parmi ces débris, un couloir suffisant !George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOUIR » v. act.

Creuser la terre, y faire des fosses. Fouir un puits. on a beau fouir dans ce champ, on n'y peut trouver de l'eau. la principale façon des vignes, c'est de les fouir en temps & lieu. il faut fouir la terre, quand on n'a pas de quoy vivre. Ce mot vient aussi de fodere.
 
FOUI, IE. part. & adj.
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021