franc-parler

définitions

franc-parler ​​​ nom masculin

Liberté de dire ce qu'on pense. Avoir son franc-parler.

synonymes

franc-parler nom masculin

franchise, liberté (de ton), naturel, parler-vrai, spontanéité

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Véridique autant que bourru, il avait son franc-parler sur toutes les choses, et il n'a songé en cette circonstance qu'à dire la vérité, brutalement ou non, peu importe.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je ne m'inféodorai à aucune coterie, et je tiendrai sur tout mon franc-parler.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Le franc-parler en aurait sans conteste été excessif.Europarl
Puisque j'y suis, je veux aller plus loin avec mon franc-parler.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
La première version de ce rapport tranchait, par son franc-parler, ainsi que par ses propositions constructives et ses visions.Europarl
Cela lui donnait son franc-parler, quoiqu'elle fût au bas bout de la table.Paul Féval (1816-1887)
Caragueus a son franc-parler ; il a toujours délié le pal, le sabre et le cordon.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il avait avec elle un franc-parler étonnant, au point même que quelquefois il la grondait.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020