glorification

définitions

glorification ​​​ nom féminin

Action de glorifier, célébration, louange. ➙ apologie.

synonymes

glorification nom féminin

louange, apologie, célébration, éloge, exaltation, panégyrique (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une glorification solennelle du matérialisme et du socialisme, voilà ce que vous imaginez pour elle, en ce moment où elle penche au bord de tous les abîmes !Edmond Biré (1829-1907)
Mais les amis vivans doivent-ils être ainsi révélés, même quand cette révélation ne peut être que la glorification de leur être intime ?George Sand (1804-1876)
Nous ne participerons pas à la glorification de ce résultat, qui ne prévoit que des mesures rétrogrades comparées au traité constitutionnel.Europarl
Adieu, chère égarée, je désespère, puisque la lettre où j'espérais te rendre à la vie sociale par la peinture de mon bonheur n'a servi qu'à la glorification de ton égoïsme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je ressens en réalité une sorte de glorification de la fraude au niveau de mon gouvernement et des autres, qui s'insinue de façon hypocrite, subreptice, sournoise.Europarl
Si ce n'est pour moi, que ce soit pour la conversion de ce bon sauvage, et pour la glorification de votre saint nom !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Pour moi, s'il m'est permis d'ajouter quelques mots à cet hymne de glorification, je dirai que j'ai fait construire une fosse, de quarante lieues carrées, et d'une profondeur relative.Comte de Lautréamont (1846-1870)
En revanche, je suis très sceptique vis-à-vis de la glorification des solutions qu'offre, selon le rapport, l'économie de marché.Europarl
Dans leurs souffrances mêmes, ils ne voient que des moyens de servir à la glorification du groupe auquel ils appartiennent et ils lui en font hommage.Émile Durkheim (1858-1917)
Ainsi se trouvait dans la bouche des vaincus, avec la glorification de notre bravoure, la glorification des principes de notre révolution.Adolphe Thiers (1797-1877)
Nous faisons quelques économies afin d'offrir notre obole pour la glorification de notre douce sainte.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Il était la raison, il protestait contre la glorification de l'absurde et la déchéance du sens commun.Émile Zola (1840-1902)
À quoi bon cette inutile cruauté, cette révoltante glorification de la souffrance, lorsqu'il ne monte de l'humanité entière qu'un désir éperdu de santé et de bonheur ?Émile Zola (1840-1902)
Il avait même vécu quelques mois, hébergé par ce dernier avec sa femme grosse et son enfant, conquérant le pamphlétaire par la glorification opiniâtre de son génie.Fernand Kolney (1868-1930)
Nous ne sommes pas parvenus à prodiguer une éducation contre la glorification de la guerre dans nos propres communautés.Europarl
On y contemple sans cesse la glorification de la volonté s'appliquant à l'induction et à l'analyse.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Et il semble que, des innombrables couvents, émane un mépris des roses secrètes de la chair, une glorification contagieuse de la chasteté.Georges Rodenbach (1855-1898)
Nous devons mettre fin à la situation que nous avons vue jusqu’à présent, dans laquelle les différents pays se sont simplement livrés à la ratification et à la glorification.Europarl
C'est à la glorification de leur défaite que fut consacrée la première journée de son triomphe (juin 46).Camille Jullian (1859-1933)
Ils ne cherchent que la glorification du vice sous toutes ses formes, les plus triviales comme les plus raffinées.Ossip Lourié (1868-1955)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLORIFICATION » subst. fem.

qui ne se dit que de l'élevation à la gloire éternelle que Dieu accorde à ses esleus aprés leur mort.