glouton

 

définitions

glouton ​​​ , gloutonne ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui mange avidement, excessivement, en engloutissant les morceaux. ➙ goinfre, goulu, vorace. Un enfant glouton. —  nom Quelle gloutonne !
nom masculin Petit mammifère carnivore qui vit dans la toundra. ➙ carcajou.
 

synonymes

glouton, gloutonne adjectif et nom

gourmand, goinfre, goulu, insatiable, vorace, bâfreur (familier), morfal (familier), goulafre (familier, Belgique, Nord), gueulard (familier, région.), avale-tout (vieux), bouffe-tout (familier, vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je voudrais, du moins, puisqu'il m'appelle glouton, à ce que vous dites, qu'il se dispensât de m'appeler ivrogne.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Est-ce par hasard quelque chose de bon à manger, glouton que tu es ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
L'hiver est très souvent la saison élue par les animaux polaires ; la zibeline s'accouple en janvier ; l'hermine, en mars ; le glouton, au commencement et à la fin de l'hiver.Remy de Gourmont (1858-1915)
Autant il est aujourd'hui sobre et dédaigneux, autant il était alors avide et glouton.Alphonse Karr (1808-1890)
Car ce glouton d'ours est venu à moi avec un air plein de morgue ; il est fort et irritable, et pour beaucoup je n'aurais pas risqué le voyage avec lui.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Sans doute quelque chose à manger, goulu, glouton que tu es !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Lui, dans un rêve, se laissait faire, mangeait aussi avec l'appétit glouton des grandes crises.Émile Zola (1840-1902)
Un homme habitué à modérer son appétit s'étouffera, s'il meurt de faim, avec une nourriture qui ferait reculer un glouton.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Le glouton en entrant, heurta du pied contre le seuil de la porte, & perdant l'équilibre, il tomba le nez sur le carreau.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Le poisson le plus glouton hésite pour avaler un être si épineux.Jules Michelet (1798-1874)
À la vérité, quand il a faim, il est un peu glouton, car il mâche des deux côtés, et il avale les morceaux quatre à quatre.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Là, il lui donnait de temps en temps quelques bons morceaux, que le poëte glouton dévorait debout auprès d'une fenêtre.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Croyez-vous qu'il les appâte régulièrement les uns après les autres, ou bien laisse-t-il prendre la pâture plus souvent à ce petit glouton qui se met toujours devant ses frères ?Zulma Carraud (1796-1889)
Vous n'avez pas le temps de goûter à cette fumée savoureuse, et vous me faites l'effet d'un glouton qui avale les morceaux sans les mâcher !Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLOUTON, ONNE » adj.

Goulu, gourmand, qui mange avec avidité, qui engloutit. Le brochet est fort glouton. les loups sont gloutons. Ce mot vient du Latin glutto. Nicod. Il vient plustost de Gloust, vieux mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie gourmand : ou du Latin glutire, engloutir, avaller.
 
C'estoit aussi autrefois une injure qu'on disoit par raillerie. un faux glouton. Ce failli glouton d'Arnaldus. Voiture.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020