Email catcher

goulu

Définition

Définition de goulu ​​​ , goulue ​​​ adjectif et nom

Qui mange avec avidité. ➙ glouton. nom Un goulu.

Synonymes

Synonymes de goulu, goulue adjectif et nom

glouton, avide, goinfre, gourmand, vorace, bâfreur (familier), morfal (familier), goulafre (familier, Belgique, Nord), gueulard (familier, régional), bouffe-tout (familier, vieux), avale-tout (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot goulu

Il tette comme un gourmand, comme un goulu qui se précipite sur la nourriture.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
L'humus noircit et but le liquide d'un trait, avide, assoiffé, goulu.Cahiers de psychologie jungienne, 2012, Monique Salzmann (Cairn.info)
Le gourmand n'est donc jamais glouton ni goulu mais se manifeste comme un être pensant et sachant.Dix-huitième siècle, 2020, Yuka Saito (Cairn.info)
Imagos, fantasmes, objets partiels incorporés sont, en nos ventres, fort bavards et fort goulus.Imaginaire & Inconscient, 2006, Sabine Fos-Falque (Cairn.info)
La mère vient embrasser le petit pied de sa bouche goulue et paisible, celle d'une mère animée de plaisir.Spirale, 2015, Joël Clerget (Cairn.info)
Ornemaniste diplômée, elle a assuré des cours à une vingtaine de stagiaires goulus de savoir-faire de dorure à la feuille d'or, de trompe-l'œil.Ouest-France, 26/05/2021
Un pivot frustré, sans doute trop peu sollicité, samedi, par ses collègues goulus de la traction arrière.Ouest-France, Jérémy PROUX, 25/04/2016
En à peine un an, ces goulus ont investi 40 milliards d'euros dans les sociétés de la planète.Capital, 28/02/2008, « Les fonds souverains, nouveaux ogres du business mondial »
Les époux s'amusèrent de manger ensemble ; comme chaque jour, pendant que la nourrice allaitait leur fils goulu.Paul Adam (1862-1920)
N'oublions pas que certains psychologues parlaient du bébé en disant que c'était une bouche vagissante et goulue.Périnatalité, 2020, Anne Pardou (Cairn.info)
Sans doute quelque chose à manger, goulu, glouton que tu es !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le plus grand danger pour lui venait d'un goulu qui saisit par la jambe un de ses compagnons.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Parce qu'ils sont goulus et qu'ils restent en place longtemps, les artichauts épuisent le sol.Ouest-France, Christel TRINQUIER, 21/03/2021
L'écriture mythologique est goulue : elle peut avaler une collection complète de photographies de studio, un reportage entier, plusieurs magazines pour les reconstituer en un cliché unique.Littérature, 2006, Jacqueline Guittard (Cairn.info)
Leurs homologues occidentales sont certes un peu moins goulues : elles possèdent déjà des montagnes de métal précieux (lire la carte page suivante).Capital, 15/03/2010, « Où s’arrêtera l’incroyable envolée de l’or ? »
Outre cette herbe locale, ces goulues à la toison légère ingurgitent aussi du foin, des céréales de la ferme, de la luzerne.Ouest-France, Sylvie RIBOT, 28/05/2019
Allégra est, je crois, plus jolie, mais aussi obstinée qu'une mule et aussi goulue qu'un vautour.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et le bon vivant reste une figure positive : il n'est plus ce goulu des siècles passés, il est un gourmet ou même un gourmand.Revue sciences sociales et sport, 2011 (Cairn.info)
Affamée, elle hurlait son sentiment de faim, d'exclusion, criait pour récupérer sa place perdue, se battait furieuse et rivale contre ses frères et sœurs tous goulus et avides.Psychothérapies, 2006, Jacqueline Girard-Frésard (Cairn.info)
Mais la concurrence porte aussi sur les objets à étudier : les neurosciences ont l'ambition non dissimulée, et quelquefois goulue, d'annexer les domaines autrefois impartis aux sciences sociales.Hermès, 2013, Jean-Louis Fabiani (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de GOULU, UE adj.

Gouliaffre, glouton, gourmand qui mange beaucoup & fort viste. Ce mot vient de avorus, en changeant l'v en f.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.