goulu

 

définitions

goulu ​​​ , goulue ​​​ adjectif et nom

Qui mange avec avidité. ➙ glouton. —  nom Un goulu.
 

synonymes

goulu, goulue adjectif et nom

glouton, avide, goinfre, gourmand, vorace, bâfreur (familier), morfal (familier), goulafre (familier, Belgique, Nord), gueulard (familier, région.), avale-tout (vieux), bouffe-tout (familier, vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'étoit de l'amour jaloux, de l'amour inquiet, de l'amour savant, de l'amour goulu de jouissances ; c'étoit de la passion matérielle.Pétrus Borel (1809-1859)
Pour ce goulu, ce glou, morceau avalé n'a plus goût.Romain Rolland (1866-1944)
Mais comme on dit, manger de l'argent comme un goulu, et savoir manger son argent, ça fait deux.Édouard Corbière (1793-1875)
Avez-vous vu un poisson goulu avaler un appât dont il compte se régaler ?Paul Bourget (1852-1935)
Le plus grand danger pour lui venait d'un goulu qui saisit par la jambe un de ses compagnons.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Sans doute quelque chose à manger, goulu, glouton que tu es !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Les époux s'amusèrent de manger ensemble ; comme chaque jour, pendant que la nourrice allaitait leur fils goulu.Paul Adam (1862-1920)
Tout ce que le marchand contient d'ignoble, de goulu, d'emmagasineur et de matériel se rassemblait dans l'esthétique de cet auteur d'avenir.Louis Dumure (1860-1933)
Il se fit servir un verre de limonade glacée, il l'avala d'un trait, de l'air goulu d'un fiévreux qui jamais plus n'apaisera le feu intérieur dont il est brûlé.Émile Zola (1840-1902)
Vous avez au dîner mangé comme un goulu.Pétrus Borel (1809-1859)
Il a le bec goulu, ce baron de contrebande !Eugène Chavette (1827-1902)
Le goulu s'occupa aussitôt à manger les pousses, verdissant avec ivresse son filet, son mors et sa gourmette.Paul Bourget (1852-1935)
On ne va pas se jeter sur l'invitation comme un goulu, « tu entends » ; et elle prêchait d'exemple.Jules Vallès (1832-1885)
Disparue sous la couverture, calmée par la tiédeur du lit, elle n'avait plus qu'un petit bruit goulu des lèvres.Émile Zola (1840-1902)
Octave songeait à cette autre crise, dont il avait voulu profiter, avec un désir goulu d'écolier.Émile Zola (1840-1902)
Il tette comme un gourmand, comme un goulu qui se précipite sur la nourriture.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Il a une « face de soufre et de laiton », des yeux de « chien goulu », une voix de « silex ».Anatole France (1844-1924)
J'ai travaillé pendant vingt ans pour l'argent ; à présent je suis goulu de gloire, de considération, de renommée.Alphonse Daudet (1840-1897)
C'était encore lui faire la cour que de n'en pas trop manger, parcequ'il en restait plus pour lui, qui était infiniment goulu en fait d'huîtres.Catherine II de Russie (1729-1796)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOULU, UE » adj.

Gouliaffre, glouton, gourmand qui mange beaucoup & fort viste. Ce mot vient de avorus, en changeant l'v en f.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020