Email catcher

gorger

définitions

gorger ​​​ verbe transitif

Remplir (qqn) de nourriture avec excès. —  au participe passé Un enfant gorgé de sucreries.
au figuré Remplir complètement. —  au participe passé Une éponge gorgée d'eau.
au figuré Pourvoir à profusion.

se gorger ​​​ verbe pronominal

Se remplir. La terre se gorge d'eau.
Se remplir (de nourriture) à l'excès. ➙ se bourrer, s'empiffrer, se gaver. Il se gorge de sucreries.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gorge

tu gorges

il gorge / elle gorge

nous gorgeons

vous gorgez

ils gorgent / elles gorgent

imparfait

je gorgeais

tu gorgeais

il gorgeait / elle gorgeait

nous gorgions

vous gorgiez

ils gorgeaient / elles gorgeaient

passé simple

je gorgeai

tu gorgeas

il gorgea / elle gorgea

nous gorgeâmes

vous gorgeâtes

ils gorgèrent / elles gorgèrent

futur simple

je gorgerai

tu gorgeras

il gorgera / elle gorgera

nous gorgerons

vous gorgerez

ils gorgeront / elles gorgeront

synonymes

se gorger de verbe pronominal

se gaver de, se bourrer de (familier), s'empiffrer de (familier), se goinfrer de (familier)

se rassasier de, se repaître de, se soûler de

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les effets sur les infrastructures sont importants, plusieurs routes ont été gorgées d'eau pendant plusieurs semaines et certaines ont complètement disparu.Europarl
Cette fille de médecin généraliste parisien et d'une guide de voyages, séparés, grandit entre deux maisons gorgées de livres.Ouest-France, 04/05/2020
Sa chair fondante, gorgée de jus, est alors un délice.Ouest-France, Xavier BONNARDEL, 14/01/2020
Des caravelles gorgées de blé descendaient vers le sud pour remonter pleines de vin et de pastel.Ouest-France, 20/07/2021
Les coquins sont descendus dans l'entrepont, ou probablement ils se gorgent de viandes et de liqueurs, suivant leur habitude.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ce sont des sangsues de plus qui vont se gorger de l'or que nous avons tant de peine à amasser pour payer d'écrasants impôts.François Guizot (1787-1874)
Puis, après s'être équipés de bottes, ils ont emprunté les chemins ainsi, que les fossés gorgés d'eau.Ouest-France, 25/02/2020
L'égoïste gorgé d'or ou bien repu veut avant tout digérer tranquille.Eugène Sue (1804-1857)
Quatre heures durant, les dix matelots se gorgèrent d'amour et de vin.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais cela n'empêche en rien les laitues de pousser, leurs longues racines blanches se nourrissant d'une eau gorgée de nutriments et d'oxygène.Ouest-France, 12/04/2021
Il a aussi gorgé d'eau des sols qui arrivent à saturation.Ouest-France, Yves SCHERR, 19/04/2018
Gorgé d'eau oui, mais salée, imbuvable aussi pour les moutons.Ouest-France, Laura BURATTI, 23/08/2014
Parce qu'elle est à l'origine des marées vertes dans plusieurs baies bretonnes, l'ulva armoricana en a fait oublier qu'elle était gorgée de talent.Ouest-France, Céline MARTIN, 01/02/2021
Une récolte bien fournie, des fruits de belle qualité, gorgés de sucre et de soleil.Ouest-France, 12/10/2015
Cela se fait en été car, tout au long de l'année, le sol est gorgé d'eau.Ouest-France, 20/08/2021
C'est l'œuvre d'hypocrites, gorgés de puissance, qui se préparent à faire régner la terreur.Jean Massart (1865-1925)
Fin juillet 2018, alors enceinte, elle avait quitté la salle d'audience les paupières gorgées de larmes.Ouest-France, 07/09/2021
A l'origine de ce phénomène, des précipitations importantes, sur des sols gorgés d'eau.Ouest-France, 26/01/2018
Ils ont ensuite réalisé une expérience pour comprendre comment le marais se gorgeait d'eau.Ouest-France, 17/01/2019
On se gorge, fermant les yeux sur l'issue, sauf à être englouti le lendemain.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GORGER » verb. act.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Manger & boire avec excez. Les soldats se gorgerent de vin & de viandes en pillant cette maison.
 
GORGER, se dit figurément de ceux qui s'enrichissent beaucoup, & aisément. Les gens de Finance se gorgent de biens, sont gorgés, comblés, remplis de biens en peu de temps.
 
GORGÉ, ÉE. part. & adj. Gorgé de richesses.
 
GORGÉ, signifie aussi, Enflé, & se dit particulierement des chevaux. Ce cheval a le boulet gorgé, les jambes gorgées.
 
GORGÉ, en termes de Blason, se dit de la gorge, & du col du paon, du cigne, & autres semblables oiseaux, quand ils sont d'un autre esmail.
Vidéos Parler comme jamais, le livre Parler comme jamais, le livre

Découvrez dans cette vidéo à plusieurs voix le livre Parler comme jamais, par Laélia Véron et Maria Candea !

Laélia Véron et Maria Candea 28/10/2021