Email catcher

gorger

définitions

gorger ​​​ verbe transitif

Remplir (qqn) de nourriture avec excès. au participe passé Un enfant gorgé de sucreries.
au figuré Remplir complètement. au participe passé Une éponge gorgée d'eau.
au figuré Pourvoir à profusion.

se gorger ​​​ verbe pronominal

Se remplir. La terre se gorge d'eau.
Se remplir (de nourriture) à l'excès. ➙ se bourrer, s'empiffrer, se gaver. Il se gorge de sucreries.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gorge

tu gorges

il gorge / elle gorge

nous gorgeons

vous gorgez

ils gorgent / elles gorgent

imparfait

je gorgeais

tu gorgeais

il gorgeait / elle gorgeait

nous gorgions

vous gorgiez

ils gorgeaient / elles gorgeaient

passé simple

je gorgeai

tu gorgeas

il gorgea / elle gorgea

nous gorgeâmes

vous gorgeâtes

ils gorgèrent / elles gorgèrent

futur simple

je gorgerai

tu gorgeras

il gorgera / elle gorgera

nous gorgerons

vous gorgerez

ils gorgeront / elles gorgeront

synonymes

se gorger de verbe pronominal

se gaver de, se bourrer de (familier), s'empiffrer de (familier), se goinfrer de (familier)

se rassasier de, se repaître de, se soûler de

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Malgré les murmures de tout le monde, on continuait toujours à gorger les favoris de terres.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On continuait toujours à gorger les favoris de terres.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Il ne songe pas à s'étonner qu'elle ait pu leur fausser compagnie depuis le matin pour venir ici se gorger de lait.René Boylesve (1867-1926)
Ce sont des sangsues de plus qui vont se gorger de l'or que nous avons tant de peine à amasser pour payer d'écrasants impôts.François Guizot (1787-1874)
À l'automne, c'est-à-dire au moment où les pluies commencent à gorger les sols et sous-sols.Ouest-France, Marianne DEUMIÉ, 26/01/2016

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GORGER » verb. act.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Manger & boire avec excez. Les soldats se gorgerent de vin & de viandes en pillant cette maison.
 
GORGER, se dit figurément de ceux qui s'enrichissent beaucoup, & aisément. Les gens de Finance se gorgent de biens, sont gorgés, comblés, remplis de biens en peu de temps.
 
GORGÉ, ÉE. part. & adj. Gorgé de richesses.
 
GORGÉ, signifie aussi, Enflé, & se dit particulierement des chevaux. Ce cheval a le boulet gorgé, les jambes gorgées.
 
GORGÉ, en termes de Blason, se dit de la gorge, & du col du paon, du cigne, & autres semblables oiseaux, quand ils sont d'un autre esmail.