gouffre

définitions

gouffre ​​​ nom masculin

Trou vertical, impressionnant par sa profondeur et sa largeur. ➙ abîme, précipice. —  Cavité naturelle souterraine. ➙ aven. Le gouffre de Padirac. L'exploration des gouffres par la spéléologie.
Courant tourbillonnaire. Le gouffre du Maelström.
au figuré, littéraire Abîme, immensité insondable. Un gouffre de malheurs, de souffrances. —  locution Être au bord du gouffre, devant un péril imminent.
Ce qui engloutit de l'argent. Ce procès est un gouffre. ➙ ruine.

synonymes

gouffre nom masculin

abîme, précipice, fosse, puits, [calcaire] aven, bétoire, igue (région.), tindoul (région.)

ruine, catastrophe, désastre

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pourtant, entre les promesses faites et les aides effectivement arrivées sur le terrain, il semble qu'il y ait un fossé, pour ne pas dire un gouffre.Europarl
Mais aujourd'hui, c'est un « piqué » dans le noir, qui a tout l'air d'un plongeon dans un gouffre sale et plein d'embûches....Marcel Nadaud (1889-?)
Ses amis, tombés et perdus à jamais, l'appelaient dans le gouffre, et il se sentait inévitablement entraîné.Pamphile Le May (1837-1918)
Quand le danger est passé, on coupe la corde, et le gouffre mange le chien.Victor Hugo (1802-1885)
Le coût élevé du fioul routier a poussé les entreprises de transport au bord du gouffre.Europarl
L'air froid du souterrain lui fouetta la figure, et le gouffre lui apparut vaguement, plus sombre que l'obscurité, et plus noir que la nuit.Théophile Gautier (1811-1872)
Cette masure étant à moitié démolie, ses caves découvertes formaient une espèce de gouffre le long duquel la rue se prolongeait en cet endroit.Eugène Sue (1804-1857)
Il en va de la survie des agriculteurs grecs qui se trouvent quasiment au bord du gouffre.Europarl
Il y a donc manifestement un gouffre énorme entre les buts affichés et les efforts concrets.Europarl
Un double gouffre pâle et translucide, une insurrection de clartés dans les profondeurs, par-dessous les ondes, moirées d'oubli, d'un recueillement inaccessible !...Léon Bloy (1846-1917)
Il laisse encore plus d'un « gouffre interdit à nos sondes » et où demain quelque autre esprit supérieur projettera sa clarté.Charles Nordmann (1881-1940)
Au bout de quelques minutes elle devenait rougeâtre, ensuite couleur de feu, et bientôt succédait un gouffre de flammes.Louise Fusil (1771?-1848)
J'avais un gouffre au-dessous de moi, et les requins pouvaient à tout moment m'emporter un bras ou une jambe.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Figure-toi qu'un gouffre nous eût empêchés d'aller l'un à l'autre, n'aurais-tu pas souffert de me perdre ?Hector Bernier (1886-1947)
Il se produit aussi des tourbillons et des gouffres où tout vaisseau qui entre se trouve englouti, comme le gouffre du diable.Augustine Fouillée (1833-1923)
Je vous le dis ; sa perte fait dans mon cœur un vide, un gouffre énorme, que rien ne pourra combler.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Volmerange la souleva comme une plume, la balança quelques secondes hors du parapet sur le gouffre noir.Théophile Gautier (1811-1872)
Le moins que l’on puisse dire est que cette initiative comble une lacune, un vide, que dis-je !, le gouffre actuel.Europarl
Le gouffre séparant l’élite politique du peuple sur les questions européennes s’est rarement manifesté aussi clairement.Europarl
J'ai beau résister, je le sens, il faut que je roule jusqu'au fond de ce nouveau gouffre qui vient de s'ouvrir en moi.Théophile Gautier (1811-1872)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOUFFRE » s. m.

Creux vaste ou profond où les eaux se perdent, & tout ce qu'on jette dedans. Il y a des abysmes dans la mer qui sont des gouffres dont on ne peut trouver le fond. Il y a des precipices dans ces montagnes qui sont des gouffres.
 
On appelle aussi les Volcans, des gouffres de feu, & l'Enfer, le Gouffre infernal. un gouffre beant. Quelques-uns derivent ce mot du Grec colpos, qui signifie sinus, baratrum ; d'autres de gulivorum, comme qui diroit, goulu & vorace. L'Italien dit gallosaro. D'autres le font descendre du Latin gurges.
 
GOUFFRE, se dit figurément en Morale. Un pecheur se jette dans un gouffre de malheurs, quand il est dans le libertinage.
 
GOUFFRE, se dit aussi de ce qui consomme, engloutit beaucoup de choses. La guerre est un gouffre d'argent. une forge est un gouffre de charbon. Paris est un gouffre qui consomme une infinité de vivres qu'on y apporte.
 
On appelle aussi gouffre, un grand dissipateur de biens. On ne sçauroit fournir assez d'argent à ce debauché, c'est un gouffre.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021