Email catcher

abîme

Définition

Définition de abîme ​​​ nom masculin

concret Gouffre très profond. ➙ précipice.
au figuré Immensité effrayante. Grande séparation, grande différence (entre). Être plongé dans un abîme de perplexité, une très grande perplexité.
Situation morale ou matérielle très mauvaise, dangereuse. ➙ perte, ruine. Être au bord de l'abîme.
locution En abîme. ➙ abyme.
var. ro abime ​​​ .

Synonymes

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot abîme

Donc, rien n'est ou ne devient en dehors du vide, de l'abîme.Le Coq-héron, 2002, Michel Juffé (Cairn.info)
Dans les représentations se succèdent roues enflammées, arbres aux pendus, chaudron, qui symbolise le puits de l'abîme.Ouest-France, 13/08/2019
Les colonnes du ciel ont leur pied dans l'abîme.Jules Michelet (1798-1874)
Elle avait mené la vie la plus protégée qui fût – c'était la raison pour laquelle elle tomba dans l'abîme aussi abruptement.Le Coq-Héron, 2015, Dori Laub (Cairn.info)
Elles leur enseignent aussi que tout ce qui est humain se construit au bord de l'abîme.Ouest-France, Alexis BROCAS, 04/08/2021
Parce que ce triple fléau entraîne notre pays et nos concitoyens vers l'abîme.Ouest-France, 04/10/2013
Cette plongée dans les abîmes du temps n'exclut pas une relecture et une exploitation de périodes historiques ultérieures.Vingtième siècle, 2013, Johann Chapoutot (Cairn.info)
Dans la crainte de plonger dans les abîmes de l'oubli, la mémoire envie l'histoire et aimerait la réduire à sa nature intrinsèque.Le Temps des médias, 2020, Mohammad Abdel Hamid (Cairn.info)
Mais il fallait plus, ce soir-là, il fallait un abîme.Edmond Haraucourt (1856-1941)
La vie n'est que ce que nous la font les sentiments, les sentiments avaient creusé des abîmes entre ces deux personnes.Honoré de Balzac (1799-1850)
De chaque côté, j'avais une fenêtre ouverte sur ces abîmes inexplorés.Jules Verne (1828-1905)
C'était une sorte d'abîme entre eux, cette question du passé.René Bazin (1853-1932)
Dans l'abîme où se trouve la personne autiste, comment maintenir notre regard, sans perdre nos forces de vie ?Perspectives Psy, 2017, Alexandre Aiss (Cairn.info)
Ce qu'introduit la désirance du regard est de l'ordre d'une angoisse intrinsèque, de la vérité en abîme du réel.Le Coq-héron, 2008, Éric Bidaud (Cairn.info)
Mise en abîme de leurs engagements socio-politiques et artistiques, cette séance souhaite lutter contre toutes les formes de discriminations dont son victimes les amérindiennes.Ouest-France, 08/10/2015
Les derniers témoins nous alertent des abîmes d'inhumanité dans lesquels l'humanité peut sombrer.Ouest-France, Jeanne Emmanuelle HUTIN, 02/02/2020
L'histoire se prononcera sur la cause d'une telle capitulation où le cynisme qui, toujours prépare les abîmes, a sans doute sa part.Ouest-France, 17/09/2021
Il y a un abîme entre le glyciphagus et le dermanyssus.Victor Hugo (1802-1885)
Nous n'allons pas tomber dans cet abîme, quoi que vous nous disiez.Europarl
Il suffirait seul pour nous faire mesurer l'abîme dont nous sortons.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ABYSME s. m.

Gouffre profond où on se perd, d'où on ne peut sortir. Il y a de profonds abysmes dans ces montagnes, dans ces rochers, dans ces mers, dans ces rivieres. cette ville est fonduë en abysme.
 
Selon quelques-uns, ce mot vient du Grec bathos, qui signifie la mer profonde : d'où est venu aussi le mot de bas, & abaisser. Mais il y a plus d'apparence qu'il vient d'abyssus Latin, ou du Grec abyssos, qui signifie la même chose.
 
ABYSME, se dit figurément en Morale des choses où la connoissance humaine se perd quand elle raisonne. La Physique est un abysme, on ne peut penetrer dans les secrets de la Nature. les jugements de Dieu, les mysteres sont des abysmes, dont on ne peut sonder la profondeur.
 
ABYSME, se dit absolument des enfers. La rebellion des Anges les fit precipiter dans l'abysme. qui pourra mesurer la profondeur de l'abysme ? On dit aussi, C'est un abysme de maux, de souffrances, de malheurs.
 
ABYSME, se dit aussi de ces depenses excessives dont on ne peut juger avec certitude. On ne peut certainement regler la depense de la Marine, c'est un abysme. la depense de cette maison est excessive, c'est un abysme. On dit en proverbe, qu'un abysme attire l'autre, quand d'un mal on tombe en un plus grand.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots 10 idées écoresponsables pour donner une nouvelle vie à votre ancien Petit Robert 10 idées écoresponsables pour donner une nouvelle vie à votre ancien Petit Robert

Au mois de mai paraîtra la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française, enrichie de nouveaux mots, de nouvelles expressions, de nouveaux...

La rédaction des Éditions Le Robert 01/04/2024
sondage de la semaine