goujat

définitions

goujat ​​​ nom masculin

vieux Valet d'armée.
Homme grossier, indélicat (surtout envers les femmes). ➙ malotru, mufle. Il s'est conduit en goujat.

synonymes

goujat, goujate nom

malotru, grossier personnage, malappris, mufle, rustre, butor (vieilli ou plaisant), gougnafier (familier), pignouf (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Forestier riait beaucoup de l'aventure ; les deux femmes déclaraient que le bavard indiscret n'était qu'un goujat et qu'un lâche.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était un goujat, votre ami, le dernier des goujats.Hugues Rebell (1867-1905)
Alors le goujat gave son « oiseau » de ce mortier gras, monte à l'échelle et va ravitailler son compagnon.Georges Eekhoud (1854-1927)
Je me suis conduit, cet après-midi, comme un goujat.Victor Margueritte (1866-1942)
Quand elle fut dans la cour, elle rampa pour n'être point vue par quelque goujat rôdeur, car la lune, près de disparaître, jetait une lueur claire dans les champs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les sous et la monnaie de cuivre sont copeaux et balayures que le dernier goujat regarde avec un inexprimable dédain.Victor Hugo (1802-1885)
Il fallut les plus grands efforts pour obliger ce goujat à lâcher sa proie innocente !Jean Massart (1865-1925)
Pas une femme, d'ailleurs, ce qui donnait à pressentir qu'on allait être un peu goujat.Léon Bloy (1846-1917)
Ce serait une occasion de lui dire, à ce goujat, ce que je pense de sa conduite.Hugues Rebell (1867-1905)
Il n'y avoit pas un goujat qui ne criât qu'il falloit donner.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
C'est vous, qui êtes le rat, le chat, et le goujat !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Comment a-t-il pu subir à ce point l'ascendant de ce goujat qui, pour être un coquin, n'en est pas moins un simple d'esprit ?Jules Lemaître (1853-1914)
Dans les gouvernements despotiques, où l'on abuse également de l'honneur, des postes et des rangs, on fait indifféremment d'un prince un goujat, et d'un goujat un prince.Montesquieu (1689-1755)
Pour être un goujat et un drôle, il n'en est pas moins un simple d'esprit...Jules Lemaître (1853-1914)
Vous êtes un idiot et un goujat, et j'ai enfin le plaisir de vous mettre à la porte, en vous enjoignant de ne jamais revenir chez moi.Judith Gautier (1845-1917)
Elle n'avait pas deviné son sentiment alors, et elle avait très naturellement épousé le beau garçon destiné à devenir un brutal goujat.Paul Bourget (1852-1935)
En vérité, je me refuse à croire à une semblable énormité, et je préfère passer pour le dernier goujat du monde, plutôt que d'effleurer le doigt de ce monsieur.Jules Noriac (1827-1882)
Elle couchait donc n'importe où, avec n'importe qui, peut-être avec le charretier ou le goujat.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le goujat, plus furieux chaque matin, partait de son pas lourd à travers les blés.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les enfans sont passionnés pour un uniforme comme les femmes pour un éventail, et le dernier goujat, revêtu d'un habit-rouge, se croit volontiers le favori de la gloire.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOUJAT » s. m.

Valet de soldat. Les goujats font plus de desordre que les maistres dans un village. Il y a aussi dans les atteliers des goujats qui sont des valets de Maçons, qui portent l'oiseau chargé de mortier. Ce mot vient de galiarius, dont les Anciens se sont servis pour dire un valet de soldat. Menage. Borel le derive du mot de goujon, qui en Gascon signifie fils ou garçon, comme gouge signifie fille ou servante.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots d'Alain Rey Le Top 10 des mots d'Alain Rey

Alain Rey était un conteur intarissable et passionnant. Dans les médias, lors de nos comités éditoriaux ou en privé, de sa voix si caractéristique, il nous charmait en racontant l'histoire des mots ou en expliquant son travail, ses découvertes, ses questionnements.

Édouard Trouillez 04/12/2020