butor

définitions

butor ​​​ nom masculin

Échassier des marais au plumage fauve et tacheté, aux formes lourdes.
au figuré Grossier personnage, sans finesse ni délicatesse. ➙ lourdaud, malappris, rustre.
Le butor d'Amérique Le butor d'Amérique - Crédits : iStockphoto/Jason Doucette Crédits : iStockphoto/Jason Doucette

synonymes

butor nom

balourd, âne, idiot, lourdaud, cruche (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le bras nerveux du jeune homme saisit le butor, le renversa sur un genou, malgré qu'il se débattît et râlât.Paul Adam (1862-1920)
Mais ne sifflons point comme le butor du parterre.Paul Adam (1862-1920)
Sa nature se révoltait ; son corps se soulevait pour protester, pour refuser l'humiliation que lui infligeait en pleine figure ce butor, et avec un raffinement qui sentait la préméditation.René Boylesve (1867-1926)
Le butor est une espèce de héron dont la chair est aussi maigre et aussi coriace que celle de ce dernier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais il voyagea dans une boîte avec un butor.Auguste Angellier (1848-1911)
Ce joyeux et loyal butor avait sur son fils un avantage immense, celui de vouloir.George Sand (1804-1876)
Je fis la sourde oreille, il m'appela butor, je le regardai de travers ; s'il n'avait pas été si faible, si mince, je lui aurais dit deux mots.George Sand (1804-1876)
Sous ses yeux, le cousin amoureux ne pouvait pas se livrer à des hooks et à des upper cut qui lui eussent donné figure de butor.Paul Bourget (1852-1935)
En pays de polyandrie, un mari butor ou brutal est chose inconnue.Élie Reclus (1827-1904)
Qui dirait, à voir un pareil butor, qu'il est fat ?...Eugène Sue (1804-1857)
Elle avait toujours conservé les meilleurs rapports avec son mari qu'elle comblait de marques de considération, mais qui était trop butor pour pouvoir en tirer parti quand il était présent.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Alors, ma fille, tu épouseras un butor, tu travailleras du matin au soir, tu auras une douzaine d'enfants, tu deviendras laide et tu iras en guenilles.Jules Lemaître (1853-1914)
Aussitôt, un gros héron butor, qui regagne les bois, arrive au vol, les pattes en gouvernail et franchit le remblai.René Bazin (1853-1932)
Monsieur m'a appellé butor, je lui pardonne ; nous avons laissé passer encore quinze jours, et puis je suis parti du pied gauche sur l'ordre exprès de monsieur.Paul Féval (1816-1887)
Je vous demande un peu pourquoi ce butor est venu dévaster mon champ !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cet autre était un butor ; mais c'était un bon homme, c'était un mari.Jules Janin (1804-1874)
Ce butor ne comprenait pas que les paysans veulent être menés à la paysanne, et qu'on ne fait pas des hommes de caserne avec des hommes des bois.Victor Hugo (1802-1885)
Tu aurais eu là une jolie famille, bien enjouée, bien élevée, à en juger par ce gros butor, qui a son bonnet cacheté sur sa tête, apparemment !George Sand (1804-1876)
Je la contemplais tout éperdu, et il me semblait qu'elle avait raison d'être furieuse ; que je n'étais qu'un sot, un poltron, un butor, un petit esprit, un cœur glacé.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BUTOR » s. m.

Gros oiseau, espece de heron faineant & poltron, marqué de taches rousses en forme d'étoiles, d'où vient qu'on l'appelle ardea stellaris. On l'appelle aussi taurus, ou bos-taurus, à cause que quand il crie le bec plongé dans la bouë, il fait un bruit qui imite le mugissement du taureau, qu'on entend de demie-lieuë. C'est de là qu'est derivé le nom de butor.
 
On dit figurément d'un homme stupide & maladroit, que c'est un gros butor ; parce que cet oiseau est sot & paresseux.