gras

 

définitions

gras ​​​ , grasse ​​​ adjectif, nom masculin et adverbe

Formé de graisse ; qui contient de la graisse. Les corps gras, les graisses*, les lipides. Aliment gras. Matières grasses (alimentaires). Cette charcuterie est trop grasse pour moi. —  nom masculin Le gras, la partie grasse de la viande.
Jour gras, où l'Église catholique permet aux fidèles de manger de la viande (opposé à jours maigres). Mardi* gras. —  adverbe Faire gras, manger de la viande.
(personnes) Qui a beaucoup de graisse. ➙ adipeux, gros. Être gros et gras, gras à lard. Elle est un peu grasse. ➙ grassouillet.
Enduit de graisse. ➙ graisseux, huileux, poisseux. Des papiers gras. —  Avoir les cheveux gras.
par analogie
Qui évoque la graisse par sa consistance. ➙ onctueux. Terre argileuse et grasse. —  Toux grasse, accompagnée d'une expectoration de mucosités (➙ graillonner).
(en Imprimerie) Caractères gras, caractères épais et noirs. —  nom masculin Du gras et du demi-gras.
Crayon gras, à mine tendre.
Plantes grasses, à feuilles épaisses et charnues (ex. les cactus).
Abondant. La prime n'est pas grasse. —  locution La grasse matinée* ; elliptiquement, familier faire la grasse.
adverbe familier Il n'y a pas gras à manger, pas beaucoup.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous pourrions en revanche fixer une limite, par exemple, un maximum de 2 % d'acides gras trans dans l'apport énergétique total.Europarl
Le vieux poète promenait ses cheveux gras et son habit fatigué d'un air indifférent et las.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le bal du mardi gras pensa être renvoyé ; jamais il ne fut une telle tristesse ; je crois que c'était votre absence qui en était cause.Madame de Sévigné (1626-1696)
Au lieu de l'homme gras et joufflu, que l'on m'avait dépeint, je ne trouvai qu'un pauvre malade n'ayant plus que la peau et les os, et pouvant à peine respirer...Pierre Duchaussois (1878-1940)
Par ailleurs, il est extrêmement difficile d'interdire complètement tous les acides gras trans sans générer d'autres risques pour la santé publique.Europarl
Ce lut est encore meilleur & plus tenace, il s'attache mieux au verre quand, au lieu d'huile grasse ordinaire, on emploie du vernis gras au succin.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Sur ce point, il est impossible de nier l'impact négatif des publicités pour les aliments très gras, sucrés ou salés.Europarl
Disons qu'il s'agit grosso modo d'un régime riche en poissons gras, en huile d'olive, en fruits et légumes.Europarl
On pourrait utiliser le caractère gras pour attirer l’attention sur les amendements proposés et les mots à supprimer pourraient figurer en italique.Europarl
Il venait de sortir de l'hospice, le crâne raccommodé, aussi gras, aussi réjoui qu'auparavant, mais bête, plus bête encore, tout à fait idiot.Émile Zola (1840-1902)
Et, plus gras chaque jour, sans un remords, il s'en allait de son pas alourdi, le dos indifférent.Émile Zola (1840-1902)
Les extraits de plantes, les acides aminés, les acides gras essentiels sont incorporés dans les compléments alimentaires.Europarl
Nous pensons que les avertissements pour la santé doivent être écrits en caractères plus gras, être plus clairs et plus grands.Europarl
Et rien n'était bizarre comme cette collection de nez luisants, cornés, enluminés, rappelant une collection de masques de mardi gras.Louis Boussenard (1847-1910)
Elles arrivèrent alors devant un guichet pareil à celui d'une banque, et derrière lequel se tenait un homme gras, sérieux, rasé, qui avait les lèvres expressives et qui le savait.René Bazin (1853-1932)
Très gras, le poil luisant, l'air bonhomme, il semblait y couler une existence de sage, à l'abri des malheurs de là-haut.Émile Zola (1840-1902)
Gras, imberbe et des pampres au front, il passe en tenant un cratère d'où déborde du vin.Gustave Flaubert (1821-1880)
À l'état naturel, les acides gras trans sont uniquement présents dans un nombre limité de produits, en particulier le lait, qui contient un faible pourcentage de ces acides.Europarl
Or, une version consolidée est une édition de texte où le texte présenté est en gras et celui qui doit disparaître en italique, permettant ainsi une lecture plus facile.Europarl
Certains ingrédients, tels que les acides gras trans artificiels et isomères trans, devraient être interdits.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRAS, GRASSE » adj.

Qui est chargé de graisse, plein de graisse, qui a de l'embonpoint. On tua le veau gras au retour de l'enfant prodigue. le songe interpreté par Joseph des sept vaches maigres qui mangerent les sept vaches grasses. on tuë les pourceaux, quand ils sont gras à lard. un homme gras & replet. Ce mot vient du Latin crassus. Nicod.
 
GRAS, se dit aussi de plusieurs choses onctueuses, & de plusieurs liqueurs qui se gastent. L'huile est grasse de sa nature. le beurre, le fromage, le bitume sont gras. le vin, l'ancre deviennent gras, quand ils s'espaississent & filent comme du sirop. Les Maçons appellent du mortier trop gras, quand il y a trop de chaux à proportion du sable.
 
GRAS, se dit absolument de la chair, & est opposé à maigre, ou au poisson, quelque gras qu'il soit. Ainsi on dit, Faire gras, Manger de la viande aux jours deffendus. les jours gras, le Mardy gras, les jours qui precedent & qui sont opposez au Caresme & aux jours maigres.
 
GRAS, se dit aussi des choses où il y a de la graisse, soit qu'on l'y ait mise exprés pour les preparer & abonnir, soit par mesgarde, par mal propreté, par usure. Ainsi on dit du cuir gras, des gands gras, qui ont esté bien cirez. un potage gras. un chapeau gras, sale & usé.
 
GRAS, se dit aussi des herbages & pasturages. C'est dans les gras pastis qu'on met les boeufs à l'engrais.
 
On le dit aussi des terres d'une consistance tenace. Les terres grasses sont ordinairement fertiles. on ne se peut tirer des chemins de Flandres en hiver, à cause que les terres y sont grasses.
 
On appelle aussi de l'argille, de la terre grasse, dont on fait les poteries, parce qu'elle est de même consistence.
 
GRAS, se dit figurément en Morale, pour dire, Abondant, riche. C'estoit un pays gras que la terre de promission. quand vous luy aurez fait cet affront, vous n'en serez pas plus gras, pour dire, plus riche. Il est entré dans une affaire grasse où il s'est enrichi. On dit aussi d'une personne qui a la langue espaisse, & qui ne peut prononcer quelques lettres, comme l'r, & le ch, qu'elle a la langue grasse.
 
GRAS, se dit aussi des saletez & obscenitez. Il faut estre bien mal appris pour dire des mots gras dans une compagnie. on fuit cet homme-là à cause qu'il a la langue grasse. La cause grasse, est une cause que plaidoient autrefois les Clercs du Palais le jour du Mardy gras, qui estoit remplie de plusieurs paroles sales & scandaleuses.
 
FIGUE GRASSE. Voyez figue.
 
GRAS, signifie encore chez les artisans qui travaillent en pierre & en bois, ce qui est trop espais. Cette piece de charpente est trop grasse, il la faut amaigrir, c'est à dire, en oster.
 
GRAS, est quelquefois substantif. Servez moy de ce boeuf, je ne veux point du gras, je veux du maigre. Le gras de la jambe, c'est l'endroit de la jambe le plus charnu, qu'on appelle aussi le mollet, le pommeau, & en Latin sura.
 
GRAS, s'employe proverbialement en ces phrases. On dit, qu'on tuera le veau gras à l'arrivée de quelqu'un, pour dire, qu'on luy fera grande chere, bonne reception. On dit, qu'un homme fait ses choux gras de quelque chose, pour dire, qu'il s'en sert, qu'il s'en donne au coeur joye. On dit, qu'une femme dort la grasse matinée, pour dire, qu'elle se leve tard, & qu'elle se tient au lit pour devenir grasse, pour faire du lard. On dit aussi, Gras comme un Moine, pour dire, fort gras.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020