haler

 

définitions

haler ​​​ verbe transitif

Tirer à soi, spécialement à l'aide d'un cordage.
Remorquer (un bateau) à l'aide d'un câble tiré du rivage. Tracteur qui hale une péniche (➙ halage, haleur).

hâler ​​​ verbe transitif

(air, soleil) Rendre (la peau, le teint) brun ou rougeâtre. ➙ bronzer, brunir. L'air marin hâle le teint.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je hale

tu hales

il hale / elle hale

nous halons

vous halez

ils halent / elles halent

imparfait

je halais

tu halais

il halait / elle halait

nous halions

vous haliez

ils halaient / elles halaient

passé simple

je halai

tu halas

il hala / elle hala

nous halâmes

vous halâtes

ils halèrent / elles halèrent

futur simple

je halerai

tu haleras

il halera / elle halera

nous halerons

vous halerez

ils haleront / elles haleront

actif

indicatif

présent

je hâle

tu hâles

il hâle / elle hâle

nous hâlons

vous hâlez

ils hâlent / elles hâlent

imparfait

je hâlais

tu hâlais

il hâlait / elle hâlait

nous hâlions

vous hâliez

ils hâlaient / elles hâlaient

passé simple

je hâlai

tu hâlas

il hâla / elle hâla

nous hâlâmes

vous hâlâtes

ils hâlèrent / elles hâlèrent

futur simple

je hâlerai

tu hâleras

il hâlera / elle hâlera

nous hâlerons

vous hâlerez

ils hâleront / elles hâleront

 

synonymes

haler verbe transitif

remorquer, tirer, touer

[Nautisme] paumoyer

hâler verbe transitif

bronzer, basaner, brunir, cuivrer, dorer, tanner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « haler »

Il n'y a plus qu'à haler dessus, et l'animal reviendra du fond pour exhaler son dernier souffle à la surface.Jules Verne (1828-1905)
Il ne reste plus à haler que le grand canot et la baleinière.Louis Boussenard (1847-1910)
Là, je vous tendrai ma ceinture, pour vous aider à vous établir à califourchon sur la deuxième pique, d'où il sera possible de vous haler, en me donnant les mains.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
A force de le haler, dit l'autre, le filain s'allonge.Édouard Corbière (1793-1875)
Mais la corde redevint largue et il put en haler près de trente brasses dans le bateau.Paul Féval (1816-1887)
Néanmoins, si tout se passe comme prévu, nous pourrons exceptionnellement haler un gros poisson à terre à la fin de l'année.Europarl
Pendant notre absence, les filets avaient été tendus, et j'observai avec intérêt les poissons que l'on venait de haler à bord.Jules Verne (1828-1905)
Le commandant, placé sur sa passerelle, présidait à l'opération, prêt à stopper ou à haler ses chaînes au moindre signal.Jules Verne (1828-1905)
Swartboy grimpa sur l'arbre pour diriger l'énorme pièce de bois, et toute la famille se suspendit aux courroies pour la haler.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il fallut six hommes pour le haler à bord.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Déjà on s'occupait de haler la corde sur la plate-forme, quand, tout à coup, il se fit un ralentissement inexplicable dans la rotation des hélices suspensives.Jules Verne (1828-1905)
Le commandant placé sur sa passerelle, présidait à l'opération, prêt à stopper ou à haler ses chaînes au moindre signal.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire

Exemples de « hâler »

C'est comme qui dirait un manche de gaffe avec quoi les femmes savent nous hâler à elles : le fer de la gaffe s'use, le manche reste, et il faut l'avaler.Édouard Corbière (1793-1875)
Aussitôt, les matelots, rangés sur les cordages, commencèrent à hâler d'ensemble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HALER » v. act.

Secher. Le grand vent qu'il fait aura bientost halé les chemins, les aura sechez.
 
HALER, se dit aussi de la chaleur qui fane les fleurs, qui noircit, qui brusle la peau, le teint du visage. Les paisannes qui ont toûjours le visage descouvert & au soleil n'ont garde qu'elles ne se halent. il ne faut que deux heures du grand soleil pour haler ces tulipes.
 
HALER, se dit aussi du linge qu'on passe legerement par le feu, soit pour achever de le secher, soit pour en faire sortir le mauvais air. Halez un peu ces chemises sur le feu, il y a trop long-temps qu'elles sont enfermées.
 
HALER, signifie aussi, Faire courir des chiens, des chevaux. On a halé les chiens aprés luy. On dit aussi, Haler les chiens, pour dire, les faire tirer à mont. Il faut souvent haler les chevaux qui remontent les rivieres. On le dit quelquefois des Sergents qu'on lasche aprés un prisonnier.
 
HALER, signifie encore, Bander la corde que tirent les chevaux qui remontent les bateaux sur les rivieres. En ce sens Nicod dit qu'il vient du mot Hebreu hala, qui signifie monter, eslever. Menage dit qu'il vient de agolare, diminutif d'ago. On nommoit autrefois haliers, ceux qui remontoient des bateaux, du Latin helcyarii, qui a esté employé par Martial en cette signification, & vient de helcyon, qui signifie corde. D'autres croyent qu'il vient de haleine ou haleter, parce qu'en effet dans ce travail on pousse son haleine avec effort.
 
En termes de Marine, Haler signifie generalement, Tirer à soy. Il signifie aussi, Peser sur un cable ou une manoeuvre pour la bander & faire roidir : ce qu'on fait faire à plusieurs matelots qui pesent tous ensemble sur un cable à un signal qu'on leur fait. Et on appelle ironiquement les nouveaux matelots, des haleboulines, quand ils ne sçavent pas les manoeuvres difficiles.
 
HALER, se dit aussi à la rencontre de deux vaisseaux, lors qu'ils se demandent le Qui vive.
 
HALER, signifie aussi, Lascher, faire couler la corde d'un navire, d'un bateau.
 
HALER, dans les atteliers, signifie, Attacher un fardeau à un cable.
 
HALÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020