imbu

 

définitions

imbu ​​​ , imbue ​​​ adjectif

Imprégné, pénétré (de sentiments, d'idées, de préjugés…). —  péjoratif Être imbu de soi-même, de sa supériorité : se croire supérieur aux autres. ➙ infatué.
 

synonymes

imbu, imbue adjectif

plein, envahi, imprégné, pénétré, rempli

imbu de sa personne, de soi-même

fat, infatué (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il me semble que cette disposition de la loi se ressent des idées dont notre ancien droit public avait imbu les esprits.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Comme tout le monde, j'étais imbu des préjugés que l'ignorance traditionnelle avait fait accepter comme des vérités.François Baucher (1796-1873)
Fourier, imbu des idées sensualistes du siècle dernier, ne voit dans l'homme que l'être sensible, entraîné à agir par les passions.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
C'étoit son livre favori et sa lecture habituelle : son langage en étoit imbu ; il en avoit la naïveté, la couleur, l'abandon, bien souvent le tour énergique et le bonheur d'expression.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Le médecin, qui était imbu de tous les préjugés d'un homme du monde, sourit et gagna la porte sans lui répondre.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Je m'ennuie de me répéter, mais je le dois, puisque je trouve le public imbu d'idées fausses.Jules Michelet (1798-1874)
D'un autre côté il était resté imbu des préjugés qui passaient pour l'en avoir détourné.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Quant à la conduite du corps-législatif, je l'ai entendue juger par un homme d'un vrai mérite et toujours imbu d'idées républicaines.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle gardait sa jeunesse nouvelle, mais pour prêcher comme un jeune vicaire imbu de foi chaleureuse.Paul Adam (1862-1920)
Vous qui êtes imbu des souvenirs classiques de l'école, vous serez peut-être étonné ; – mais sous quelle image pensez-vous que je le voie ?Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
S'il était imbu de l'illusion du progrès, il n'attendait que de la persuasion le triomphe des idées.Adolphe Retté (1863-1930)
Loin de vouloir convertir personne, l'homme, encore imbu du génie du paganisme, se fuit par toutes les routes ; il n'a rien à dire à son semblable.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Imbu, dès sa jeunesse, des idées générales de son temps, il les avait vues à l'épreuve des faits, et les avait mesurées sans les abandonner.François Guizot (1787-1874)
Il fallait un chef d'une capacité éprouvée, plein de courage et de vigueur, et sur-tout imbu, dès sa jeunesse, de toutes les maximes du patriciat.Pierre Daru (1767-1829)
Lui-même sans doute un peu trop imbu de la gravité des fonctions consulaires, a mal interprété les calembours faciles auxquels notre imprésario s'est livré sur son compte.Gabriel Montoya (1868-1914)
Au milieu d'un pays qui venait de traverser quarante ans de révolutions, d'un pays profondément imbu des principes, des habitudes, des pratiques révolutionnaires.François Guizot (1787-1874)
À ce sujet je me pris de grande dispute avec un stoïcien du vieux système, imbu des doctrines sévères de son école.Jules Janin (1804-1874)
En conséquence, le législateur peut rendre à chaque instant, et selon les théories systématiques dont il est imbu, des décrets qui bouleversent toutes les combinaisons de l'industrie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il était trop imbu des idées de 1830 pour qu'une alliance autrichienne ne lui inspirât pas quelque répugnance.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Tout homme du peuple, jeune, intelligent et venant du dehors, est supposé dangereux, imbu des idées nouvelles.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMBU, UE » adj.

Qui est imbibé. Quand un vaisseau est imbu de quelque méchante qualité, il la conserve long-temps, comme dit Horace.
 
IMBU, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Depuis qu'un esprit opiniastre est imbu d'une fausse doctrine, on ne la luy peut oster. Son ame estoit imbuë des principes de cette Science. Son imagination estoit imbuë & frappée de cet objet. tout le monde est imbu, abbreuvé de cette nouvelle.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020