Email catcher

imbu

Définition

Définition de imbu ​​​ , imbue ​​​ adjectif

Imprégné, pénétré (de sentiments, d'idées, de préjugés…). péjoratif Être imbu de soi-même, de sa supériorité : se croire supérieur aux autres. ➙ infatué.

Synonymes

Synonymes de imbu, imbue adjectif

plein, envahi, imprégné, pénétré, rempli

Synonymes de imbu de sa personne, de soi-même

fat, infatué (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot imbu

Il me semble que cette disposition de la loi se ressent des idées dont notre ancien droit public avait imbu les esprits.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tout homme du peuple, jeune, intelligent et venant du dehors, est supposé dangereux, imbu des idées nouvelles.George Sand (1804-1876)
Il faut être trop imbu de soi pour penser que la justice ne travaille que dans un seul sens.Diogène, 2002, Eugene C. Eoyang (Cairn.info)
Mais ce détour par la société civile ne permet que mieux de mettre en valeur la bassesse du clergé, imbu de ses privilèges.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2002 (Cairn.info)
C'est le doyen qui donne ce premier cours : un homme de haute taille, 120 kilos, très sûr de lui, très imbu de lui-même.Le Coq-héron, 2012, Judith Dupont (Cairn.info)
Le médecin, qui était imbu de tous les préjugés d'un homme du monde, sourit et gagna la porte sans lui répondre.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Cela paraissait écrit sous la dictée d'un esprit simple, naïf et imbu de poésie.Paul Féval (1816-1887)
Il est donc imbu des préjugés contre les femmes qu'il y a appris et de la vision erronée du monde propre au savoir scolastique.Littératures classiques, 2016, Marie-Frédérique Pellegrin, Florence Lotterie (Cairn.info)
Vous ne trouverez pas de propos péremptoires dans ce livre, ni de grandes leçons d'un chef imbu de sa personne.Revue management et avenir, 2020, Olivier Badot, Patrick Joffre, Aline Scouarnec (Cairn.info)
D'un autre côté il était resté imbu des préjugés qui passaient pour l'en avoir détourné.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
C'est un non-professionnel, et l'aristocrate français, imbu de la culture de son siècle, n'imagine pas de passer sous ses ordres.Revue Défense Nationale, 2017, Benoît d’Aboville (Cairn.info)
Il était trop imbu des idées de 1830 pour qu'une alliance autrichienne ne lui inspirât pas quelque répugnance.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Quant à la conduite du corps-législatif, je l'ai entendue juger par un homme d'un vrai mérite et toujours imbu d'idées républicaines.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Les textes mettent en avant un obscurantisme populaire conduisant à un travail routinier, inintelligemment accompli et imbu de préjugés sur les machines.Annales historiques de la Révolution française, 2014, Luc Rojas (Cairn.info)
Pour cela, il faut donner aux femmes l'occasion d'intervenir contre l'inertie d'une société essentiellement imbue jusqu'à présent de valeurs masculines.Europarl
On ne peut pas en dire autant de ses parents qui ne se supportent plus, du grand-père indigne et teigneux et de son frère imbu de sa personne et vénal.Ouest-France, 23/03/2017
Qui, parmi les grands architectes de notre histoire, aurait été assez imbu de lui-même pour faire une telle déclaration ?Le Coq-héron, 2010, Jean-François Gabriel (Cairn.info)
Le personnage, obèse, barbu, imbu de sa personne, gros mangeur devant l'éternel, ne manque pas en soi de pittoresque.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2008 (Cairn.info)
Cet ancien officier était rigide, imbu de lui-même, dispositions naturelles qui ne furent guère contrariées par le ton de ses instructions.Napoleonica. La Revue, 2008, Thierry Lentz (Cairn.info)
Un peu trop entier pour se concilier les bonnes grâces de tous, un peu trop franc, aigre parfois, ou trop imbu de lui-même.Ouest-France, Jérôme BERGOT, 29/03/2016
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de IMBU, UE adj.

Qui est imbibé. Quand un vaisseau est imbu de quelque méchante qualité, il la conserve long-temps, comme dit Horace.
 
IMBU, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Depuis qu'un esprit opiniastre est imbu d'une fausse doctrine, on ne la luy peut oster. Son ame estoit imbuë des principes de cette Science. Son imagination estoit imbuë & frappée de cet objet. tout le monde est imbu, abbreuvé de cette nouvelle.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022