infatué

 

définitions

infatué ​​​ , infatuée ​​​ adjectif

Trop pénétré de ses mérites ; content de soi. ➙ fat, prétentieux, vaniteux. Être infatué de soi-même, de ses mérites.
 

synonymes

infatué, infatuée adjectif

vaniteux, fat, fier, hautain, orgueilleux, prétentieux, suffisant, vain, vaniteux, outrecuidant (littéraire), puant (familier)

[vieux] imbu, engoué, entiché

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais aller confesser cela au soudard tant infatué de son mérite et de ses capacités qu'il se posait en homme hors ligne, c'était jouer un jeu vraiment trop dangereux.Eugène Chavette (1827-1902)
Il est infatué sans mesure de son adresse à conduire les opérations commerciales.Hector Bernier (1886-1947)
Je me révoltai donc contre tous ces docteurs éclectiques dont je croyais le major infatué.George Sand (1804-1876)
Toujours aveugle, toujours infatué de sa propre importance, il avait fini par l'inspirer aux autres.Amédée Thierry (1797-1873)
Car c'est bien employer la force que d'interdire législativement toute autre idée que celle dont on est soi-même infatué.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce conseiller estoit en tres-grande estime dans le palais, et n'avoit autre foiblesse que de deferer trop legerement aux prieres de ses enfans, dont il estoit infatué.Antoine Furetière (1619-1688)
Ceci pouvait être significatif, et tout personnage moins infatué de lui-même ou moins enfiévré d'amour eût deviné, de la part de l'avide duchesse, un congé non dissimulé.Jules Lermina (1839-1915)
Moi aussi je fus, pendant mes premières années poétiques, infatué sur parole du mérite de ce grand homme d'intention.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La faute en était à l'insanité et à l'orgueil du père, infatué de toute nouveauté et n'ayant à cœur que de faire de filles de bûcherons des princesses !René Boylesve (1867-1926)
Infatué de son argent, glorieux, bruyant, mais pas méchant.Jules Claretie (1840-1913)
C'est un caput mortuum, un homme de plaisir, sans caractère et sans génie, infatué de sa personne et capable de tout par faiblesse et par vanité, même d'une bonne action.Émile Gaboriau (1832-1873)
Infatué de la philosophie dont il avait été un des apôtres les plus ardents, il en avait fait le synonyme de l'intolérance et de l'irréligion.Gaston Maugras (1850-1927)
Le public est tellement infatué des prétendus avantages du régime protecteur, qu'il repousse la liberté commerciale même avec ce cortége de réformes que je viens d'énumérer.Frédéric Bastiat (1801-1850)
On verra que je ne suis ni infatué de son succès ni complaisant envers moi-même.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cet artiste éminent n'était pas, comme les autres élèves du professeur, infatué de son propre mérite, au point d'oublier tout ce qu'il lui devait.George Sand (1804-1876)
Origet, infatué de je ne sais quelle doctrine, voyait une altération dans les humeurs, tandis qu'il ne devait s'occuper que du pylore.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce que ne comprenait point le parti constitutionnel, alors encore infatué de ses lumières et convaincu, malgré tant de fautes, de son infaillibilité, la postérité le comprendra peut-être.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Un drôle infatué de sa personne qu'il orne comme une courtisane de bijoux et de brillants !Charmes Mérouvel (1832-1920)
Le duc ne s'aperçut nullement de ce commerce, et fut au contraire si infatué de sa femme, qu'il commença à prôner lui-même sa vertu.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Être infatué de soi, et s'être fortement persuadé qu'on a beaucoup d'esprit, est un accident qui n'arrive guère qu'à celui qui n'en a point, ou qui en a peu.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020