Email catcher

inepte

Définition

Définition de inepte ​​​ adjectif

vieux Inapte.
moderne Tout à fait absurde ou stupide. Une histoire inepte.

Synonymes

Synonymes de inepte adjectif

bête, crétin, idiot, inintelligent, niais, sot, stupide

absurde, incohérent, insensé, insane (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot inepte

Au point de vue physiologique, ces cas de positivisme inepte, qui se multiplient de nos jours, ne sont que des formes bizarres de l'hypocondrie.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Cependant comment peuvent-ils – comment du moins des philosophes flegmatiques peuvent-ils penser de façon si erronée et inepte ?Les études philosophiques, 2003, Charlotte Coulombeau (Cairn.info)
À ses yeux, dissocier la science de la perception, qui atteint sa plénitude dans la poésie, est inepte.Archives de Philosophie, 2013, Bertrand Saint-Sernin (Cairn.info)
Ils discutaient ensemble, elle regrettait, en manière de plaisanterie, de n'être pas venue à bicyclette, tandis que lui trouvait inepte cette promenade sous un déluge.Émile Zola (1840-1902)
Bonneville procède par insinuation et par réticence, et il n'a pas même le triste courage de ses ineptes calomnies.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Ceux qui voulaient continuer de jouer un rôle réel, sans s'enfermer dans une opposition aussi inepte que discréditée, ont rejoint le nouveau pouvoir.Études, 2006, Ravolamaitso (Cairn.info)
Et aussi un bon moyen d'éviter un débat inepte sur l'identité.Nectart, 2017, Catherine Trautmann, Éric Fourreau (Cairn.info)
Quant à ces cordes, elles racontent l'histoire d'une prise électrique placée à 5 mètres du sol, inaccessible et inepte.Ouest-France, Véronique ESCOLANO, 28/01/2021
Leurs partisans affectaient une inepte sécurité, et cependant il était difficile qu'elle partît du cœur.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Des deux, choisir celui qu'ils croyaient incapable, c'était une trahison inepte, aveugle, autant que criminelle.Jules Michelet (1798-1874)
Dans ce cadre les catégories de sujet et d'objet sont ineptes pour rendre compte de l'expérience vécue du sujet-au-monde.Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 2017, Marius Bertolucci (Cairn.info)
Elles peuvent se montrer ineptes et absurdes sans compromettre l'autorité qu'elles exercent sur les âmes.Anatole France (1844-1924)
Bien sûr, il y a des pays africains qui, suite à l'action de gouvernements ineptes, ont réussi à détruire leur économie.Europarl
Ils naviguent donc entre le raisonnable et l'inepte, mais ils doivent être à tout moment capables de fructidoriser leur adversaire de droite si besoin est.Commentaire, 2003, Alain Besançon (Cairn.info)
Ballotté, coudoyé dans cette foule, il souffrit, trouvant hostiles les visages d'homme, ineptes les visages de femme.Paul Margueritte (1860-1918)
Il serait inepte d'assimiler ce principe au mécanisme de la montgolfière.XVIIe siècle, 2008, Dominique Descotes (Cairn.info)
Elle a été accueillie par les sous-entendus des moins pertinents des élus, sans doute latins, voulus bon enfant, parfaitement ineptes.Ouest-France, Corinne PRINTEMPS, 16/12/2018
Ce recours à la maîtrise de la langue pour fonder, justifier, corroborer des propos résolument ineptes est de plus en plus fréquent en matière pénale.Plein droit, 2006, Claire Saas (Cairn.info)
Certes, la déflation est aujourd'hui une menace plus crédible que l'inflation, après cinq années d'austérité budgétaire inepte.Esprit, 2014, Anne-Laure Delatte (Cairn.info)
Est-ce même de son ressort, sauf à sombrer dans d'ineptes débats comme la question des miracles en a suscités ?Revue historique, 2011 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INEPTE adj. m. & f.

Qui n'est point propre à quelque chose. Il n'est en usage que dans le dogmatique. Ce mot est tiré du Latin ineptus, qui est dit tanquàm non aptus, qui n'est pas propre, convenable, qui est inutile. Ineptire, Parler sottement, d'une maniere extravagante.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des régionalismes qui vont vous charmer Top 10 des régionalismes qui vont vous charmer

D’un bout à l’autre de l’Hexagone, on parle toutes et tous la même langue, le français. Pourtant – quiconque a déjà voyagé en dehors de sa région...

Mathieu Avanzi 21/11/2023
sondage de la semaine