stupide

 

définitions

stupide ​​​ adjectif

littéraire Frappé de stupeur, paralysé par l'étonnement. ➙ hébété. J'en suis resté stupide.
Dénué d'intelligence. ➙ abruti, bête, idiot. —  (choses) Une remarque stupide.
Absurde, privé de sens. Une obstination stupide.
 

synonymes

stupide adjectif

bête, abruti, absurde, borné, idiot, imbécile, inepte, inintelligent, insensé, niais, obtus, sot, sans-dessein (Québec), bouché (familier), con (très familier), crétin (familier), débile (familier), bête comme ses pieds (familier), bête à manger du foin (familier), bête comme un âne, une oie (familier), con comme la lune (familier)

abasourdi, ahuri, ébahi, éberlué, hébété, interloqué, médusé, stupéfait, stupéfié, suffoqué, confondu (littéraire), interdit (littéraire), sidéré (familier), comme deux ronds de flan (familier), sur le cul (très familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voilà une stupide histoire, et il faut convenir qu'on s'amuse de peu de chose là-haut !Victor Hugo (1802-1885)
Le stupide orgueil des hommes fait naître en eux des ambitions lamentables et organise leurs sociétés selon de grotesques hiérarchies...Guy de Maupassant (1850-1893)
Défendez donc votre pouvoir, dans l'intérêt même de votre rêve, car ce que vous rêvez, ce n'est assurément pas la foule aveugle et stupide qui saura le réaliser.Jules Lemaître (1853-1914)
Se pouvait-il qu'une humanité stupide se crût fortement défendue derrière ces buttes qui, du ciel, n'étaient que des pâtés de sable, presque invisibles, enveloppés d'une immense brume ?Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Il serait stupide de notre part de publier notre rapport avant de connaître les informations que le rapport est susceptible de contenir.Europarl
Je suis certain que vous ne serez pas assez stupide pour laisser cela se produire.Europarl
Ils avaient raison de le croire ; mais dans leur orgueil stupide, ils attribuaient volontiers ces grands effets d'ensemble à la force individuelle.Jules Michelet (1798-1874)
Le discours stupide que nous avons pu entendre n'a aucun rapport avec le contenu de la proposition.Europarl
Considérer son peuple comme le meilleur entre tous est la chose la plus stupide qui puisse exister.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Mon ami, la femme qui n'est pas chercheuse, pas curieuse, pas inquiète d'un peu de sublime est stupide, voilà mon sentiment.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
S'il joue le rôle d'une personne stupide, l'esprit de mes élèves est tout de suite mieux apprécié.Albert Méras (1880-1926)
Nous trouvions cela stupide, nous les premiers, – et c'était du reste beaucoup plus enfant que mon âge.Pierre Loti (1850-1923)
Et il la choisit aussi parce qu'elle était ignorante et « stupide », comme il le dit lui-même.Jules Lemaître (1853-1914)
En vérité, si tu ne sais entendre que les choses qui sont exprimées par le langage, mon amie ne t'aurait offert aucun sens ; mais peut-être l'eusses-tu jugée stupide.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Je savais que mes gémissements causeraient à quelques-uns une terreur stupide et rien de plus.George Sand (1804-1876)
Le soleil luit pour tous ; mais tant que la foule restera stupide et ignorante, elle sera la proie des habiles.Hector France (1837-1908)
Si ces questions ne sont pas résolues, le pacte devient stupide, comme quelqu'un l'a formulé.Europarl
Vous aviez surpris à ma stupide confiance le secret des espérances dont je me berçais.Émile Gaboriau (1832-1873)
La stupide charge des lois n'était pas moindre sur vos têtes que sur les derniers de mes sujets.Pierre Louÿs (1870-1925)
Il met le vulgaire en défiance, ou il le frappe d'une terreur stupide, qui le rend presque impossible à ramener et à convaincre.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « STUPIDE » adj. m. & f.

Qui n'a point d'esprit, dont l'ame paroist immobile & sans sentiment. On le dit aussi des animaux melancoliques, lents & paresseux, & particulierement de l'asne.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020