Email catcher

stupide

Définition

Définition de stupide ​​​ adjectif

littéraire Frappé de stupeur, paralysé par l'étonnement. ➙ hébété. J'en suis resté stupide.
Dénué d'intelligence. ➙ abruti, bête, idiot. (choses) Une remarque stupide.
Absurde, privé de sens. Une obstination stupide.

Synonymes

Synonymes de stupide adjectif

bête, abruti, absurde, borné, crétin, idiot, imbécile, inepte, inintelligent, insensé, niais, obtus, sot, sans-dessein (Québec), bête à manger du foin (familier), bête comme ses pieds (familier), bête comme un âne, une oie (familier), bouché (familier), con comme la lune (familier), débile (familier), con (très familier)

abasourdi, ahuri, ébahi, éberlué, hébété, interloqué, médusé, stupéfait, stupéfié, suffoqué, comme deux ronds de flan (familier), sidéré (familier), sur le cul (très familier), confondu (littéraire), interdit (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot stupide

Il restait, stupide, sur le trottoir ; il s'était enfin roidi contre l'angoisse, avait escaladé un escalier obscur, grimpé quatre à quatre jusqu'au troisième étage.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Combien aussi de nouvelles écoles de poésie ne voit-on pas s'élever, quand de stupides prétendans se disputent le prix ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Comme le paon, il symbolise également la vanité satisfaite et stupide.Ça m'intéresse, 02/01/2020, « Le coq, champion de l'identité française »
Ce serait stupide de tirer un trait sur ce qui a existé.Ouest-France, 20/06/2018
En partie au nom d'une règle stupide qui interdit dans l'hexagone la faute de jeunesse et la seconde chance.Ouest-France, 12/01/2013
L'autre a le droit d'estimer qu'on est bête, nul ou stupide, et nous de penser que ce n'est pas vrai !Capital, 24/06/2021, « Les conseils d'experts pour ne plus avoir peur de prendre… »
Aussi l'attitude presque stupide de cette fille déjà pensive, la rareté de ses gestes, tout m'intéressa-t-il.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il faut dire que le système est loin d'être stupide et inefficace.Sud/Nord, 2004, Stanislaw Tomkiewicz (Cairn.info)
Voilà une stupide histoire, et il faut convenir qu'on s'amuse de peu de chose là-haut !Victor Hugo (1802-1885)
L'absence de dissonances conduisant à la problématique tocquevilienne de l'harmonie stupide.Raisons politiques, 2004, Mélanie Heard (Cairn.info)
N'aurions-nous pas franchi une frontière, dépassé les bornes de manière bête et stupide pour en arriver là, pour avoir mis le monde dans cet état ?Ouest-France, 11/05/2020
Ensuite, on perçoit (ce qui n'est guère surprenant de la part d'un dessinateur monarchiste) le mépris des masses stupides, qu'on flatte facilement, qu'on manipule aisément.Sociétés et Représentations, 2000, Christian Delporte (Cairn.info)
Elle est le propre du rustre et du butor – aussi stupides que grossiers.Chimères, 2013, Lo Du Xu, Émile Noiraud (Cairn.info)
Tout comme il est stupide de vouloir faire du bien à quelqu'un qui ne saura pas apprécier votre geste.Ouest-France, 16/06/2021
Un geste stupide, inutile qui laisse ses coéquipiers à 14.Ouest-France, Laurent FRÉTIGNÉ, 20/10/2019
Donc c'est la vieille théorie, la plus stupide, de la science contre la philosophie.Raisons politiques, 2007 (Cairn.info)
Mais sa préparation impose le respect de tellement de normes, de tant de règlements stupides, qu'elle est en train de devenir un enfer.Capital, 11/03/2015, « Dans le football, les normes font des ravages »
Cette classification permet toutefois de distinguer les déments des stupides, car les premiers peuvent montrer des traces de leur ancien savoir, les autres non.Contraste, 2005, Bernadette Céleste (Cairn.info)
On arrive à l'effet inverse de celui escompté, un jeu puéril et stupide du chat et de la souris.Ouest-France, Guillaume LAINÉ, 30/08/2019
Ce serait tout bonnement impossible et très franchement il serait même stupide de le tenter.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de STUPIDE adj. m. & f.

Qui n'a point d'esprit, dont l'ame paroist immobile & sans sentiment. On le dit aussi des animaux melancoliques, lents & paresseux, & particulierement de l'asne.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa) Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa)

Comment peut-on encore expliquer qu'à chaque sortie d'un énième manuel de dégustation, les buveurs affolés se jettent dessus comme la petite vérole...

19/12/2022