inonder

 

définitions

inonder ​​​ verbe transitif

Couvrir d'eaux qui débordent ou affluent. Le fleuve a inondé les prés.
Mouiller abondamment, couvrir d'eau, de liquide. ➙ arroser, tremper. S'inonder les cheveux d'eau de Cologne.
au figuré Envahir massivement.
littéraire (sentiments, impressions) Submerger, remplir. Joie qui inonde l'âme.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'inonde

tu inondes

il inonde / elle inonde

nous inondons

vous inondez

ils inondent / elles inondent

imparfait

j'inondais

tu inondais

il inondait / elle inondait

nous inondions

vous inondiez

ils inondaient / elles inondaient

passé simple

j'inondai

tu inondas

il inonda / elle inonda

nous inondâmes

vous inondâtes

ils inondèrent / elles inondèrent

futur simple

j'inonderai

tu inonderas

il inondera / elle inondera

nous inonderons

vous inonderez

ils inonderont / elles inonderont

 

synonymes

s'inonder verbe pronominal

s'asperger, s'arroser

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le lendemain, au point du jour, on vit la population en masse inonder la citadelle, non pour la fortifier, mais pour la détruire.George Sand (1804-1876)
J'ai eu pour des sots des bassesses infâmes et, en échange, ils me haïssaient, ils me méprisaient, alors que j'aurais voulu leur centupler mes caresses et les inonder de bonheur.Gustave Flaubert (1821-1880)
La trompe de l'éléphant le poursuivit à terre et continua à l'inonder de telle façon, qu'il ne pouvait ni crier ni se relever.Comtesse de Ségur (1799-1874)
On voyait bondir très haut ses gerbes blanches qui, en retombant, se déployaient pour tout inonder.Pierre Loti (1850-1923)
Comme un violent orage venait d'inonder la terre, l'invitation du chef me parut le résultat d'une promesse faite.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
On conçoit que son enseignement dut, comme un grand fleuve, tout couvrir, tout inonder, tout emporter autour de lui.Charles de Rémusat (1797-1875)
Tel était le résumé de sa narration ; à chaque phrase de cette triste et lamentable épopée, je sentais des pleurs inonder ma figure...Charles Deguise (1827-1884)
N'envoyait-elle pas de tous côtés des émissaires chargés d'inonder le pays d'une pluie de ses manuels ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ce n'était point la vasque moisie et lépreuse de nos jardins où la source inutile vient inonder une terre déjà molle de pluie.Pierre Louÿs (1870-1925)
A voir cette foule prodigieuse inonder les cours et se répandre par-tout, il semblait qu'on fût exposé à une dévastation générale, et l'effroi fut extrême.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Elle tomba à genoux presque machinalement, et un déluge de larmes vint inonder son visage fatigué par les angoisses.Paul Scudo (1806-1864)
Le manque de protection des ordinateurs des internautes a notamment pour effet d’inonder ceux-ci de contenus indésirables.Europarl
C'est ici qu'il ferait beau le voir grossir les deux mers de sa pituite, au lieu d'en inonder votre chambre.Gaston Maugras (1850-1927)
Pour elles, la manière la plus rapide de s'en sortir sera de profiter de leur taux de change avantageux pour inonder nos marchés.Europarl
Résignons-nous : – ils nous ont appris à manier une massue, à inonder nos champs d'une pluie de flèches.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Gageons qu'ils ne vont pas cesser pour cela d'inonder le pays de leurs intéressants numéros.Jean Massart (1865-1925)
Des robinets dans les coins fournissaient assez d'eau pour inonder les dalles ; et en entrant, une fraîcheur vous surprenait.Gustave Flaubert (1821-1880)
C'est comme ces eaux thermales longtemps captives ; un enfant par hasard a frappé le roc ; un flot brûlant, écumant, va inonder la vallée.Jules Michelet (1798-1874)
Les deux hommes sentirent une sueur froide leur inonder les membres et instinctivement ils se détournèrent de cet épouvantable charnier.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Flessingue est imprenable, parce qu'il faut exécuter un passage de fossé qui est rempli d'eau, et qu'enfin on peut en coupant les digues inonder toute l'île.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INONDER » v. act.

Noyer un pays, une Province par un desbordement d'eaux. La mer a inondé quarante lieuës de pays en Hollande, qu'on appelle maintenant la Platte ; Sans les digues & les levées, la mer inonderoit tout le reste de ce pays-là.
 
INONDER, se dit figurément des peuples, des armées qui se desbordent d'un pays en un autre pour le saccager. Les Barbares ont inondé toutes les Provinces de l'Empire Romain, & l'ont desmembré. On le dit aussi des erreurs & des vices. Plusieurs heresies ont de tout temps inondé l'Allemagne. Sous les Empereurs, les vices inonderent Rome, on y vit de grands desbordements de moeurs.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020