tremper

 

définitions

tremper ​​​ verbe

verbe transitif
(liquide) Mouiller fortement, imbiber. La pluie a trempé sa chemise.
Plonger (un solide) dans un liquide pour imbiber, enduire.
Immerger, baigner. Tremper son bras dans le lavabo. —  pronominal (réfléchi) Se tremper : prendre un bain rapide.
Plonger (l'acier) dans un bain froid (➙ trempe).
au figuré et littéraire Aguerrir, fortifier.
verbe intransitif
Rester plongé dans un liquide. Faire tremper le linge (avant le lavage).
locution (sujet : personne) Tremper dans (une affaire malhonnête) : y participer, en être complice.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je trempe

tu trempes

il trempe / elle trempe

nous trempons

vous trempez

ils trempent / elles trempent

imparfait

je trempais

tu trempais

il trempait / elle trempait

nous trempions

vous trempiez

ils trempaient / elles trempaient

passé simple

je trempai

tu trempas

il trempa / elle trempa

nous trempâmes

vous trempâtes

ils trempèrent / elles trempèrent

futur simple

je tremperai

tu tremperas

il trempera / elle trempera

nous tremperons

vous tremperez

ils tremperont / elles tremperont

 

synonymes

se tremper verbe pronominal

se baigner, nager, patauger, faire trempette (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelque pauvre diable du village aura mal assujetti les pierres en le mettant tremper dans la source, et l'eau l'a emporté.George Sand (1804-1876)
Néanmoins il faut essayer d'en tremper un grain dans de l'eau bénite, et nous verrons s'il résistera à l'épreuve.George Sand (1804-1876)
Nous étions alors aux derniers jours de juillet, et chacun de nous, chaque dimanche, allait se rouler sur l'herbe ou se tremper dans l'eau dans les campagnes environnantes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ne serais-je pas bientôt entraîné moi-même à tremper dans quelque horrible drame du genre de ceux qui constituaient la vie habituelle des hommes dont j'étais entouré.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Le cœur, capable de se bien tremper, s'adoucit grâce à la certitude de la sécurité.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
La jeune femme a l'occasion de rendre service à un serpent, qui lui conseille de tremper son bras dans un certain lac, et la main repousse.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Nous ne la répéterons pas ; il nous faudrait tremper notre plume dans du vitriol pour en reproduire toute la virulence.Joseph Marmette (1844-1895)
Mais, quand même cela te piquerait, il faut te tremper la main, sans quoi tu serais très malade.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il connaissait un peu plus loin un endroit large et profond où les gens du pays venaient se tremper quelquefois en été.Guy de Maupassant (1850-1893)
On choisit pour cela des mâchoires, qu'on laisse tremper dans l'eau de la mer pendant quelques semaines.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
En un mot, j'accomplirais franchement mes bonnes promesses si tu voulais te fixer ici suivant mon souhait, mais je ne voudrais pas tremper dans tes infortunes en favorisant ton éloignement.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Maman a mis tremper tout le linge dans le cuveau de la chambre à four.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il sortit pour aller tremper son visage et ses cheveux dans l'eau glacée du torrent.George Sand (1804-1876)
Il en avait bien besoin le pauvre garçon, car je pus le tremper de ses larmes.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Ils se hâtèrent de tremper leurs écailles dans la soupe ; mais tous se brûlèrent les doigts et se mirent à crier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
On laisse tremper longtemps le piment dans du sel et du vinaigre pour en ôter la force.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Les gaffes n'étaient pas assez longues ; on prit des mâts de rechange, qu'il fallait tremper dans l'eau à tout instant pour les empêcher de s'enflammer.Jean de la Brète (1858-1945)
Il aimait à s'abreuver aux sources vives, et, comme un oiseau du ciel, à tremper ses ailes dans les eaux des torrents.Paul Scudo (1806-1864)
D'un bord à l'autre de la rivière, elle ne fait que tremper dans l'eau fraîche ses yeux gonflés.Jules Renard (1864-1910)
Je passe mon temps à tremper un mouchoir dans l'eau et à me le coller sur la tête.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TREMPER » v. act. & n.

Imbiber quelque corps de quelque liqueur. On trempe la souppe aux pauvres gens dans les gargotes. Les enfants aiment bien à tremper leur pain au pot, ou dans du vin. Ce mot vient de temperare. Nicod.
 
TREMPER, se dit aussi en parlant des choses qu'on laisse long-temps dans une liqueur. Quand on confit du pourpier, il faut qu'il trempe long-temps dans le vinaigre. Il faut laisser ce poisson tremper dans la sauce. Il faut qu'un bout de l'estoffe trempe dans l'eau pour voir l'effet de la filtration, & que l'autre bout pende plus bas. Les infusions ne se font qu'en laissant tremper des plantes & des drogues dans quelque liqueur. On fait tremper la saline dans l'eau douce pour la dessaler.
 
TREMPER, signifie aussi, Preparer le fer pour le rendre dur & trenchant, en le jettant tout rouge dans l'eau, ou autre liqueur convenable. Il y a de l'adresse à bien tremper le fer, afin qu'il ne soit point cassant. Quand on le trempe dans du vinaigre où on aura dissout du sel commun, on dit qu'il ne pourra plus souffrir le marteau. Tremper son vin, c'est le boire avec beaucoup d'eau. Les Medecins recommendent fort aux convalescents de bien tremper leur vin.
 
TREMPER, se dit figurément en choses morales. Tremper dans un crime, dans une conspiration, c'est en estre complice, en avoir connoissance sans l'avoir revelée. On dit aussi, qu'un homme trempe ses mains dans le sang innocent, lors qu'il tuë, ou fait tuer, ou qu'il condamne à mort quelqu'un injustement, quand il est auteur ou complice de sa mort.
 
TREMPÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit qu'un homme est tout trempé, lors qu'il a esté long-temps à une pluye qui a percé ses habits. On dit que sa chemise est trempée, quand elle est pleine de sueur.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020